Publié 20 janvier

SHIFT extended : remuez vos méninges !

Je m’appelle Olivier Vermeille, responsable du Marketing et des relations publiques chez Zallag (un éditeur indépendant situé en France) et je me réjouis, une fois encore, de pouvoir m’adresser directement à la communauté PlayStation à travers ce blog.

Thumbnail

Je suis ici pour vous parler d’un jeu qui vient de sortir cette semaine dans la section minis (compatible avec PlayStation 3 et PSP) sur PlayStation Store : SHIFT extended.
C’est en fait un jeu de plateforme/réflexion dans lequel vous disposez de la faculté d’inverser chaque niveau pour trouver une sortie. Tout s’articule autour du concept de “l’inversion” et du style artistique en noir et blanc.

En gros, vous êtes le sujet d’une expérience et vous devez venir à bout de 120 niveaux retors en utilisant le seul pouvoir dont vous disposez : l’inversion. Il vous laisse seul maître de l’environnement et de toute la structure des niveaux en inversant l’effet de gravité et les couleurs : du noir au blanc, du plein au vide et inversement. Décrire ce concept n’est pas une sinécure, mais vous saurez exactement de quoi je parle après avoir visionné cette bande-annonce.

Screenshot 2

Cette version d’extension de SHIFT a été spécifiquement conçue et améliorée pour PlayStation 3 et PSP. En plus du contenu qui a été doublé par rapport à la version originale, on découvre pas moins de cinq éléments de gameplay : converters (convertisseurs), mobile blocks (blocs mobiles), mobile spikes (pointes mobiles), elastic blocks (blocs élastiques) et time attack (contre-la-montre), dont vous pouvez avoir un aperçu dans cette seconde vidéo.

J’étais vraiment curieux à propos de la conception de ce jeu tellement unique, j’ai donc posé quelques questions aux développeurs, Fishing Cactus.

Pourquoi le jeu est-il entièrement en noir et blanc ? Ce ne serait pas si compliqué d’ajouter quelques couleurs, non ?
Le style artistique est entièrement dicté par la mécanique du jeu. Ce qui a conduit à ce choix, c’est le principe de pouvoir intégralement inverser l’espace, d’être capable de jouer dans un niveau pour ensuite y évoluer dans sa forme en négatif en l’espace d’une seconde. Sans parler du fait qu’un jeu en noir et blanc est beaucoup plus esthétique que, par exemple, un jeu en rouge et bleu.

De plus, les niveaux ne sont pas surchargés d’informations. Il y a une raison pour laquelle les niveaux sont si épurés : avec cette mécanique si originale, il est important pour le joueur d’être en mesure de se concentrer sur l’énigme et par conséquent, tout doit être lisse et intuitif. Trop d’éléments de décor pourraient provoquer une confusion pour les joueurs.

Lorsqu’on y pense, ce style graphique particulier contribue au succès du jeu : lorsque vous apercevez une image de SHIFT extended, impossible de confondre avec un autre titre, c’est ce qui rend le jeu si unique !

Screenshot 1

60 dans la version originale, 120 pour SHIFT extended. Comment réussissez-vous à conserver l’attention du joueur après tant de niveaux ?

Tout repose sur les compétences de nos concepteurs de niveaux, non ? Plus sérieusement, nous avons rajouté pas mal de nouveautés et les possibilités de création se sont grandement accrues. En fait, la plus grosse problématique était de s’assurer de ne pas être redondant et de conserver l’aspect unique de chaque niveau tant dans le look que dans la séquence, le tout malgré ce récurrent paradigme noir et blanc.

Qu’est-ce qui prend le plus de temps : la conception du niveau ou le développement technique ?
En réalité, c’est à peu près la même chose, étant donné que c’est un jeu en 2D avec des niveaux ne couvrant qu’un écran. Le développement du niveau est effectué en même tant que sa conception. L’unique restriction que nous avions était d’ajuster la courbe de difficulté et de s’assurer que le joueur ait parfaitement intégré les mécaniques qui lui ont été présentées, avant d’en découvrir progressivement de nouvelles tout au long du jeu.

Quels sont les niveaux dont vous êtes le plus fier ?
Fishing Cactus : Les 20 derniers niveaux font partie de mes favoris. C’est peut-être lié au fait que ce sont les plus compliqués du jeu. Il y en a un que l’on affectionne tout particulièrement. On est impatient de voir en combien de temps vous en viendrez à bout.

SHIFT extended est sorti le 19 janvier sur le PlayStation Store européen pour 3,99 €. Vous le trouverez dans la section des minis (comme c’est un minis, une fois acheté, vous pourrez y jouer à la fois sur PlayStation 3 et/ou sur PSP). Chez Zallag et Fishing Cactus, nous espérons tous que vous prendrez du plaisir à y jouer.
Vous trouverez plus d’information en suivant SHIFT extended et Zallag sur Facebook.

Notre site web officiel Zallag.com est également un excellent moyen de rester à la page grâce aux actualités, aux blogs et aux nombreuses façons de nous contacter.

Avez-vous aimé?

commentaires