Triangle Circle Shapes
Square Cross Shapes

Publié 4:00

Le créateur de Demon’s Souls revient sur la genèse de ce classique

Lead image 79cf7ebb

Les habitués du PlayStation Blog savent à quel point j’affectionne les deux fabuleux RPG “Souls” de From Software. C’est donc avec un immense plaisir que je vous annonce que Demon’s Souls, le premier opus de cette série, sera disponible au téléchargement sur le PlayStation Store dès demain pour 19,99€.

Pour célébrer l’évènement, Artorias of the Abyss, le récent DLC de Dark Souls, est aussi en solde (à 7,99€ au lieu de 12,99€, soit une remise de 38 %). Je ne peux que vous recommander chaudement ces deux achats.

Nous espérions convaincre l’énigmatique créateur Hidetaka Miyazaki de bien vouloir présenter personnellement Demon’s Souls aux néophytes sur le Blog. Cela n’a pas été possible, mais Miyazaki-san a néanmoins eu la gentillesse de répondre à quelques questions sur le jeu…

screen1 Screen 3

La série des Souls a la réputation d’être extrêmement difficile, au point de risquer d’intimider les nouveaux venus. Ont-ils raison d’avoir peur ?

Hidetaka Miyazaki : Je trouve vraiment dommage que des joueurs intéressés par Demon’s Souls puissent passer à côté du titre en raison de sa difficulté. Ils ne doivent pas avoir peur de plonger dans l’univers du jeu. Le défi qu’il représente ne fait que le rendre encore plus captivant.

Quel conseil pouvez-vous donner aux joueurs qui découvrent la série pour la première fois ?
Hidetaka Miyazaki : Ils risquent de se dire “ce jeu est trop difficile, et il n’est pas fait pour moi.” Toutefois, je pense qu’il n’y a pas que les joueurs expérimentés qui peuvent s’amuser en apprenant de leurs erreurs. J’aimerais voir tous les joueurs surmonter la difficulté et apprécier d’affronter de redoutables ennemis en explorant nos donjons. La satisfaction qu’on éprouve en venant à bout des obstacles les plus difficiles, voilà ce que nous voulons leur offrir.

Art 1

Quelles étaient vos ambitions quand vous avez commencé à travailler sur Demon’s Souls ?

Hidetaka Miyazaki : Je voulais avant tout exprimer tout ce qu’il y a de meilleur dans les jeux de rôles PC classiques à travers les dernières consoles et technologies disponibles, et ajouter des éléments nouveaux en exploitant la dimension réseau.

Depuis sa sortie, la série a fait lentement boule de neige pour devenir l’une des plus grosses nouvelles franchises de cette génération. Comment expliquez-vous un tel engouement ? Et pourquoi un tel succès en occident, où les titres japonais sont à la peine depuis quelques années ?

Hidetaka Miyazaki : C’est difficile de vous répondre, car nous ne pouvons pas analyser pleinement les résultats. Toutefois, je pense pouvoir vous dire que ce jeu a été conçu pour stimuler l’essence profonde de tout vrai “joueur”, et ça, c’est quelque chose d’universel. Nous n’avons pas cherché à satisfaire les goûts de tel ou tel marché, comme le Japon, les États-Unis, l’Europe ou l’Asie. Pendant tout le processus de développement, nous sommes restés focalisés sur l’objectif de créer un jeu qui s’adressait directement à notre nature fondamentale de joueur.

Art 2

La version PSN est bien entendu, identique à celle sortie sur console en 2009. Mais si vous pouviez revenir en arrière et modifier quelque chose, qu’est-ce que ce serait ?

Hidetaka Miyazaki : Mis à part les bugs, nous n’avons pour l’instant aucune intention de modifier ce titre. Je ne pense pas que Demon’s Souls soit parfait, mais les jeux ont toujours tendance à être indissociables de la génération qui les a vus naître. Et Demon’s Souls ne fait pas exception à la règle. Voilà pourquoi je tiens à préserver le Demon’s Souls que tous les fans ont appris à connaître et à aimer. J’ai bien quelques regrets, et quelques idées d’améliorations, mais je préfère les garder pour l’avenir.

Les fans de la série n’arrivent toujours pas à décider lequel des deux titres est le meilleur. Duquel êtes-vous personnellement le plus fier ?

Hidetaka Miyazaki : C’est une question très difficile. C’est comme me demander de choisir mon enfant préféré. J’en suis incapable.

Art 3

À quel point Dark Souls 2 sera-t-il différent de Demon’s Souls ? Ce nouvel opus s’éloigne-t-il beaucoup des origines de la série ?

Hidetaka Miyazaki : En tant que simple superviseur, je n’ai pas été directement impliqué dans le développement de Dark Souls 2, mais je crois que ce jeu représente une évolution et intègre de nouvelles possibilités grâce à l’influence d’un nouveau directeur expérimenté. Je suis heureux de savoir que nos fans attendent notre nouveau titre avec impatience.

Art 4

Avez-vous aimé?

commentaires

2 commentaires 0 Réponses de l'auteur
Commentaire le plus ancien en premier
joeindien 22 janvier, 2013 @ 6:17   1

Justement, la difficulté de Demon’s Souls n’est pas seulement là pour rendre le jeu difficile et flatter les bons joueurs. Elle contribue à le rendre plus immersif et plus prenant. En gros, c’est presque comme si on était plongé dans ce monde… Le moindre monstre peut faire peur et la progression se fait à la sueur de son front ! Pas de super arme qui rend super fort d’un coup, pas de combat en étant distrait (sous peine de faire tuer, même par un pauvre zombie), ici on avance avec prudence !

HeartCoreGamer 22 janvier, 2013 @ 6:55   2

Quid des serveurs en pur blanc comme pour la sortie US?