Publié 8 février

Plus d’informations sur God of War: Ascension !

God of War: Ascension on PS3

God of War: Ascension se déroule avant les évènements God of War. C’est une sorte de genèse de la vie du Général Sparte Kratos, avant qu’il ne sombre dans les méandres de la colère. Une séquence plus ancienne du jeu nous racontait déjà comment Kratos avait reçu les lames du chaos. En regardant cette scène, cela me rappelle également les histoires de Spider Man ou Hulk, deux héros psychologiquement fragiles qui vont transcender leur histoire pour devenir des légendes.

Mais God of War: Ascension est plus qu’une simple leçon de vie ! Le jeu commence dans la prison des damnés, étendue vaste entourée de créatures appelées les Hecatonchires, qui possèdent autant d’armes que leur nom n’a de syllabes. Kratos, condamné à l’éternelle damnation pour s’être détourné d’Ares, tentait alors de briser ses chaînes. Ici, le nouveau Kratos libre, ne perd pas une minute pour pourchasser ses ravisseurs, un groupe de chasseurs particulièrement sadiques appelés les Furies, ce qui laisse présager des rapports très amicaux…

Ayant pu tester les premières minutes du jeu, un des plus grands accomplissements d’Ascension est la manière dont la base des séries de combats éprouvants a été affinée voire même repensée. Par exemple dans God of War, en appuyant sur R1 Kratos se jette sur ses ennemis à portée de main, un mouvement lent et risqué qui demande une application limitée. Dans Ascension, ce mouvement est remplacé par des batailles de longue portée polyvalentes, autant vous dire que les résultats sont juste superbes ! Agripperez un ennemi et Kratos le piègera comme un poisson qui mort à l’hameçon, vous laissant la liberté de trancher dans le tas avec votre lame ou vous écarter pour vous délivrer et libérer une autre attaque bélier dévastatrice. Vous pouvez utiliser la fonction de prise sur le sol, les airs, ou dans le cadre d’un combo. Les vétérans de God of War trouveront surement un moyen d’intégrer ce grappin lors de combos intrépides, mais vous n’aurez pas besoin d’être un expert pour voir que cela vous apporte plus de rapidité et une meilleure sensation de fluidité dans chaque bataille.

God of War: Ascension surprend sur d’autres plans, ce jeu est particulièrement dynamique et très stimulant. Lors d’une séquence passionnante vous verrez Kratos glisser le long des remparts d’une forteresse qui s’effondre tout en essayant d’esquiver les décombres. Dans une autre scène, vous suivrez Kratos dans une atmosphère très tendue lors d’une longue promenade au fin fond d’une sombre  prison. Certains piliers de la série ont également été repensés en termes d’accessibilité. Par exemple, la série de boutons de la marque déposée QTE ont été moins accentués pour rajouter plus de fluidité dans la mécanique de combat rapprochée. Dans le jeu final, vous verrez Kratos imprégner ses lames du chaos dans divers éléments comme le feu, la glace, la magie noire et bien d’autres matières, ce qui vous évitera de devoir permuter d’une arme à une autre. Tout ici est question de lissage pour une meilleure intégration des combats.

8453112421_4290f6705b_o

D’un côté, vous pourrez observer les petits détails florissants comme la façon dont Kratos angles ses attaques vers le visage d’un cyclope imposant, plutôt que de lui tailler les genoux comme dans les jeux précédents, et de l’autre : les gros changements, comme la prise de vue qui encadre avec aisance la perspective des actions de façon très spectaculaire.

Les batailles contre les boss d’Ascension s’annoncent toujours aussi époustouflantes. La première grosse bagarre contre les nombreux Hecatonchires est un étourdissement technologique qui vous opposera à des tonnes d’ennemis en plus du big boss. L’environnement sera ici, tout aussi redoutable que vos ennemis puisque les Hecatonchires soulèvent, tournent et brisent même les pièces où vous vous trouverez lors de combats. C’est un véritable festival de sens et une réelle affirmation des prouesses de la PS3.

Si vous avez d’autres questions concernant God of War: Ascension n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires !

Avez-vous aimé?

commentaires