Publié 6:06

[Interview] Beyond: Two Souls – Rencontre avec David Cage

Salut à tous !

De retour après une gamescom riche en découvertes et en rencontres, je suis contente de partager avec vous l’échange que j’ai eu avec David Cage, réalisateur et scénariste de Beyond: Two Souls qui sortira exclusivement sur PS3 le 9 octobre 2013.

Aurélie Réman et David Cage

Nous avons assisté à la conférence de presse PlayStation. Quelles sont vos premières impressions ?

Cette conférence était très intéressante et j’étais très heureux d’apprendre la date de sortie de la PS4. Nous connaissons maintenant la date et le prix, cela devient réel ! J’ai été également satisfait de découvrir la réduction du prix de la PS Vita, qui reste un appareil très puissant. Le fait que le prix baisse à 199 € en fait une console plus accessible aux joueurs.

De votre point de vue de réalisateur/scénariste, pensez-vous que la PS4 crée de nouvelles ambitions pour un studio tel que Quantic Dream ?

Bien sûr ! Cela nous confère bien plus de pouvoir. Nous avons travaillé sur cette courte démo technique de la PS4 appelée “The Dark Sorcerer” et nous avons vu ce qui pouvait être réalisé par ce système, avec très peu de travail. Nous avons été épatés par les graphismes. La PS4 permettra aux développeurs de créer des jeux sensationnels et c’est pourquoi nous sommes très heureux qu’elle sorte bientôt !

La France était le pays partenaire de la gamescom 2013, nous allons découvrir de nouveaux développeurs et éditeurs tels que Focus Home Interactive (Contrast sur PS4). Pensez-vous qu’il existe une « touche française » dans l’industrie des jeux vidéo ?

Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre… Je ne suis pas sûr… Il y a probablement en France un goût prononcé pour les trames narratives en général. Nous nous intéressons beaucoup à l’art et aux graphismes. Maintenant cela est-il suffisant pour dire qu’il y a une touche française dans les jeux vidéo ? Je ne pense pas. Les nombreux studios français font des choses totalement différentes les uns des autres et n’ont pas une vision unique. Chaque studio a sa propre marque de fabrique. Un jeu comme Rayman Legends, d’Ubisoft Montpellier et des jeux développés par Arkane Studios ou bien encore Quantic Dream ont très peu en commun. Je pense donc que la réponse à votre question est non, il n’y a pas de touche française.

Beyond: Two Souls est-il une expérience cinématographique contenant des parties jouables ou bien un jeu vidéo qui a un ressenti cinématographique ?

C’était le problème avec Heavy Rain, tout le monde voulait l’étiqueter. La vraie réponse à cette question est que tout le monde s’en fiche de savoir de quel genre il s’agit, du moment où vous aimez y jouer.  Nous essayons de créer des “expériences” qui sont moins traditionnelles et plus interactives. Nous accordons bien plus d’importance à votre ressenti lorsque vous jouez, plutôt qu’au bouton sur lequel vous appuyez. Avec Beyond : Two Souls, nous voulions créer une aventure émotionnelle, quelque chose que les joueurs n’ont jamais vu auparavant, quelque chose dont ils se souviendront et qui aura vraiment un impact. C’est là, la grande ambition du jeu.

Par rapport à Heavy Rain, il n’y a qu’un personnage principal dans Beyond: Two Souls. Qu’est-ce qui a motivé ce changement ? Etait-ce dans le but de donner plus de puissance à la narration?

Il y a seulement un personnage dans Beyond mais ce qui est vraiment particulier c’est que vous pouvez incarner Jodie Holmes à différentes étapes de sa vie. Vous l’incarnez lorsqu’elle est enfant, à l’âge de 8 ans. Elle se déplace d’une façon bien précise et elle fait des choses spécifiques à son âge. Ensuite, on la découvre adolescente, et là encore son apparence, ses actions, sa façon de se mouvoir ou encore de parler sont différentes. Cela vous donne l’impression de jouer plusieurs personnages, sauf qu’il s’agit là de la vie d’une seule et même personne. Cela devrait être très immersif et nous espérons que le jeu vous donnera la sensation que vous la connaissez par cœur ; car vous savez d’où elle vient, ce qu’elle a traversé. Vous étiez là dans les bons comme dans les mauvais moments de sa vie, il devrait donc il y avoir un sentiment d’empathie très important envers le personnage. Jodie est incarnée à l’écran par Ellen Page, qui a fait un boulot fantastique, un jeu d’acteur absolument époustouflant et elle a donné à ce personnage tout son cœur et toute son âme ; je n’avais jamais vu ça pour un jeu vidéo.

Qu’est-ce qui a porté votre choix sur Ellen Page pour incarner Jodie Holmes ?

J’avais son nom en tête depuis les premières lignes du scenario. Sur la toute première page, je cherchais une image ; c’est ma façon d’écrire. J’essaye de trouver de photos d’acteurs, juste pour pouvoir regarder quelqu’un, l’imaginer en train de réagir à certaines situations, et la première image que j’ai choisie était celle d’Ellen Page lorsqu’elle devait avoir 16 ou 17, et je me suis dit « waouh ». Elle a une certaine violence en elle mais en même temps une certaine vulnérabilité, et j’ai vraiment aimé le mélange de ces deux extrêmes, un mélange de force et de fragilité à la fois. Alors que j’étais en train d’écrire, j’ai trouvé d’autres photos d’Elle à différents âges (étant donné qu’elle a commencé sa carrière d’actrice très jeune) et cela fonctionnait toujours très bien avec mon scénario, il est donc devenu évident après 200 pages du scénario qu’ELLE devait être Jodie Holmes. Personne d’autre n’aurait pu faire mieux qu’elle.

Avez-vous déjà utilisé vos propres expériences personnelles pour vous inspirer lors de l’écriture de vos jeux vidéo ?

Bien sûr. Lorsque j’étais encore un jeune écrivain, j’ai écrit sur des choses que je ne connaissais pas, telles que sauver le monde… Lors de l’écriture de Fahrenheit et ensuite sur Heavy Rain, j’ai commencé à réaliser que je pouvais parler de choses que j’avais expérimentées dans ma propre vie, sans que cela soit ennuyant pour les autres. Je pouvais alors être sincère et vrai dans ce que j’écrivais. Heavy Rain parle de mon expérience lorsque je suis devenu père, et Beyond parle du fait d’être confronté à la mort. J’ai perdu quelqu’un dont j’étais très proche dans ma famille. Cela a été une expérience vraiment violente. Je voulais juste écrire sur la mort, l’autre côté, et imaginer ainsi comment c’était, ce qui se passe lorsqu’on meurt. C’est le point de départ de Beyond : Two Souls.

David Cage en gamer. Quel est le dernier jeu qui vous a vraiment plu ?

A quoi ai-je récemment joué ?? J’ai fini The Unfinished Swan. Je n’ai pas eu trop le temps de jouer avec le développement de Beyond. Je remarque qu’il y a beaucoup d’idées intéressantes et énormément de créativité du côté des développeurs indépendants “indie”. Il y a des studios que je suis et soutiens quoiqu’ils sortent, juste pour voir les brillantes idées auxquelles ils donnent vie.

Restez à l’écoute sur le PlayStation Blog pour plus d’informations au sujet de ce jeu, notamment avec une vidéo du making of, qui sera publiée demain ici même !

Avez-vous aimé?

commentaires

5 commentaires 0 Réponses de l'auteur
Commentaire le plus ancien en premier  

Merci pour vos jeux Mr cage…Pour moi heavy rain est un must have,une histoire unique on est vraiment au cœur du jeu.Une aventure épique sous fond de drame un destin croisé de gens simple.
Vivement Beyond two souls,un grand “casting”pour je l’espère une nouvelle grande et belle aventure…

 
Phenelas 31 août, 2013 @ 8:41   2

Depuis Omnicron sur pc, et en passant par Fahrenheit sur ps2 et bien sur heavy rain sur ps3 j’ai toujours adoré les jeux de quantic dream.

Pour moi la grande qualité de ces jeux, et de quantic dream, c’est de proposer une expérience réellement originale et unique à caque fois; à l’opposé d’autres studios qui se contentent de reproduire des suites à l’infini jusqu’à ce que les joueurs n’en puissent plus.

évidemment je ne raterais pas beyond et j’ai hâte de voir ce que quantic dream va nous proposer sur PS4

bravo a quantic dream donc et continuez comme ça :)

 
presidentevil40 1 septembre, 2013 @ 8:40   3

Un grand monsieur ce David Cage. Il a vraiment fait un boulot remarquable en terme d’écriture sur Heavy Rain. Il a créé une expérience cinématographique jamais vue dans le jeu vidéo.
Et avec Beyond, je sens qu’il va placer la barre encore plus haute en terme d’émotions et de narration. Vraiment hâte de jouer à Beyond!

 

Depuis Fahrenheit, j’ai un immense respect pour cet homme et son équipe.

Beaucoup le critiquent, mais je trouve sa vision des jeux-vidéo censé.

Pour moi ce qui est le plus important dans un jeu, c’est l’histoire. Un jeu peut-être beau et avoir un bon gameplay, j’ai tendance à m’ennuyer si il n’y a pas d’histoire.

La tendance actuelle c’est de sortir des jeux avec des flingues, en vue FPS, et si possible avec des zombies. Des studios se font la guerre alors qu’ils proposent sensiblement la même chose.

David Cage fait les jeux qu’il aime, il veut apporter sa vision des choses, que ça plaise ou non.

J’ai déjà précommandé Beyond: Two Souls, et j’attends d’ors et déjà son projet sur PS4 avec impatience

Aurélie Réman 2 septembre, 2013 @ 1:22   5

Merci pour vos commentaires. Nous sommes comme vous impatients de pouvoir jouer à Beyond: Two Souls. Nous aurons plus d’infos à partager sur une démo très prochainement.