Burnout Crash démarre en trombe aujourd’hui sur PSN

0 0

BurnoutCrash_FeaturedImage

Bonjour à tous !

Ici Dan McDonald, producteur chez Criterion Games. Je suis sûr que vous avez déjà entendu parler du nouveau jeu sur lequel planche notre studio, j’ai nommé Burnout CRASH! Mais je parie que certains d’entre vous se demandent de quoi il retourne exactement… laissez-moi vous éclairer. Burnout CRASH! est un jeu dérivé de la série adulée Burnout, avec la particularité qu’il se focalise sur le mode Crash que vous avez pu découvrir dans les précédents Burnout.

Les jeux qui se prennent trop au sérieux sont légion, alors que le joueur a parfois simplement envie de se caler dans son fauteuil et de se détendre en faisant tout exploser. Nous avons gardé cela à l’esprit tout au long du développement de Burnout CRASH! : le style est très second degré et évoque les jeux des salles d’arcade dans lesquelles nous passions tout notre temps libre, à l’époque. Nous nous sommes inspirés du gameplay frénétique de Pinball et de la présentation outrancière de Game Show, le tout avec nos musiques d’hier préférées.

Burnout_Crash_Screenshot_3

Je sais ce que vous allez dire : « J’ai adoré le mode Crash des premiers opus, mais est-ce que celui-là va me plaire ? » Bien sûr que oui ! Nous avons conservé l’esprit de ce mode et la simplicité de son gameplay (foncer vers un carrefour et faire un maximum de dégâts) tout en lui ajoutant une certaine profondeur par le biais d’éléments de stratégies à élaborer pour marquer plus de points. C’est idéal pour jouer entre amis sur un canapé, la manette circulant de l’un à l’autre : le joueur et les spectateurs prennent le même pied à regarder l’action.

Burnout_Crash_Screenshot_5Burnout_Crash_Screenshot_2

Lorsqu’il était question des versions précédentes du mode Crash, nos fans nous demandaient principalement de rallonger la durée des accidents… c’est donc par cela que nous avons commencé. Ce sera beaucoup plus spectaculaire que les crashbreakers de l’époque. Ainsi, les scores gagnent en complexité et en folie. À l’instar du flipper, le jeu est facile, mais il exige du doigté si l’on veut établir les scores les plus élevés. En plus des méthodes classiques (dégâts, multiplicateurs), nous avons programmé des bâtiments destructibles et des carambolages causés par la destruction du mobilier urbain. Nous avons ajouté de nombreux skillshots différents, des explosions en chaîne et bien d’autres fonctionnalités délirantes. Certaines boosteront votre score, comme Lightning storm (la Foudre), d’autres entraveront votre progression, comme le Bulldozer que les autres voitures peuvent suivre pour éviter l’accident.

Burnout_Crash_Screenshot_4

Évidemment, chez Criterion, nous ne pouvions pas faire l’impasse sur l’Autolog, le système déjà mis en place dans Need for Speed Hot Pursuit, notre dernier hit. L’Autolog ajoute une touche essentielle à Burnout CRASH!, la personnalisation : vos tableaux de records (Crashwalls) ne comporteront que les scores de vos amis.

Nous avons conservé les principales fonctionnalités de l’Autolog : les Recommends (Recommandations) s’inspirent de ce que font vos amis et les Friends Recommendations (Recommandations d’amis) vous aident à élaborer votre liste d’amis PSN.

Burnout_Crash_Screenshot_6

Nous avons également amélioré la compétition entre amis par le biais des Autolog Challenges (Défis Autolog). Il s’agit de parties beaucoup plus directes : vous sélectionnez l’un de vos amis PSN et vous lui proposez un duel. Chacun d’entre vous tente sa chance dans un niveau et le vainqueur remporte la coupe. Simple comme bonjour, mais ça fonctionne du tonnerre… Je me mesure à plusieurs collègues du studio depuis un bon moment : rien que les insultes qu’on s’envoie à la tête nous font mourir de rire (Doug, je vais te mettre une raclée !). Et, bien entendu, l’un des trophées récompense les joueurs qui ont battu un ami trois fois de suite dans les Autolog Challenges (Défis Autolog).

Si vous aimez le fun à l’état pur et sans prise de tête, essayez Burnout CRASH!, disponible dès à présent sur PSN pour 9,99 €.