Wheels of Destruction : trouver un juste milieu entre maniabilité et combat

0 0

Notre tâche la plus importante et la plus difficile a toujours été de trouver l’équilibre parfait entre une maniabilité fluide pour les véhicules, et des commandes efficaces pour les armes. Séparément, ces deux aspects ne posent pas de problème : voilà les commandes de conduite, foncez où vous voulez ; et voilà les commandes de tir, canardez à volonté. Mais là où les choses se compliquent, c’est quand on essaie de les associer.

Au départ, nos armes étaient programmées pour tirer vers l’avant en suivant l’orientation du véhicule. On pouvait donc tirer soit à l’arrêt, soit dans toutes les directions en faisant tourner la voiture ou en poursuivant quelqu’un. Le jeu devenait une espèce de ronde où A chassait B en lui tirant dessus, tandis que B chassait C, qui à son tour chassait A.

Nous savions qu’il nous fallait une autre approche. Habituellement, on utilise le joystick gauche pour diriger le véhicule, tandis que le joystick droit contrôle la caméra et la direction des tirs.
Pour nous, ce système réduisait visiblement la vitesse du jeu. Difficile de diriger son véhicule tout en surveillant ce qui se passe sur les côtés ou en arrière, c’est le meilleur moyen de finir dans un mur. Dans cette situation, on finit par prendre position dans un coin pour tirer sur tout ce qui bouge. Une fois l’adversaire abattu, on en profite pour se déplacer, jusqu’à ce qu’on en rencontre un autre.

J’ai donc demandé à notre équipe de développement d’implémenter de nouvelles commandes que j’avais mises au point. Dès le début, nous avons compris que ce système nous permettrait d’atteindre notre but. Les touches L2 et R2 correspondent à l’accélérateur et au frein, tandis que le joystick gauche contrôle la visée et la direction. Même si les véhicules tournent à une vitesse limitée, leurs armes suivent la caméra et se verrouillent sur les ennemis grâce à la visée assistée. Le joueur peut aussi déraper, sauter et mettre le turbo pour varier les manœuvres.
C’est un système innovant qui nécessite une période d’adaptation, mais nous sommes sûrs que les joueurs trouveront rapidement leurs marques. Au bureau, il nous a fallu à peine une vingtaine de minutes pour les utiliser de manière aussi naturelle que les deux joysticks dans les jeux tirs. Ces commandes s’intègrent très vite au jeu.

Dans toutes nos bandes-annonces, de vrais joueurs sont au volant des véhicules, nous n’avons rajouté aucune animation. Regardez à la 35e seconde dans la vidéo ci-dessus : le Scout bleu fonce à la poursuite de l’ennemi en tirant constamment avec sa mitrailleuse. Il n’y a pas de visée automatique, c’est un joueur qui conduit en suivant son instinct, à l’aide de commandes adaptées à un combat à mort. C’est le genre d’affrontement typique qui vous attend dans Wheels of Destruction.