Interview de Shuhei Yoshida, président de Sony Computer Entertainment Worldwide Studios

3 0

De passage à Paris pour la Paris Games Week, nous avons eu le privilège de rencontrer Shuhei Yoshida, président des Worldwide Studios de Sony Computer Entertainment, pour nous entretenir avec lui sur le nouvel accessoire PlayStation : Wonderbook, ainsi que sur l’avenir de la PS3 et de la PS Vita. Il nous dévoile également en quelques mots son rôle chez Sony.

PlayStation Blog – Bonjour, merci de nous recevoir pendant votre passage à Paris !

Shuhei Yoshida – Bonjour, merci à vous !

La fin d’année PlayStation est plutôt centrée sur les jeux familiaux, quelles sont vos attentes avec le nouvel accessoire Wonderbook ?

Nous avons de grosses attentes ! C’est le plus grand lancement d’accessoire destiné au grand public que nous avons pour la PS3. J’étais à la Paris Games Week cette semaine et j’ai vu les enfants jouer avec le Wonderbook à Book of Spells et ils semblaient envoûtés par le jeu. Nous pensons que nous avons ici un concept très spécial qui nous permettra de toucher à la fois les plus jeunes et les familles. Je pense que c’est une initiative importante de notre part, initiative qui s’inscrit dans le long terme puisque nous avons déjà annoncé de nouveaux contenus dont un partenariat avec Disney et un avec la BBC.

Nous continuons à étudier quels types de contenus peuvent venir nourrir la ludothèque Wonderbook et les éditeurs sont aussi intéressés pour en créer sur cet accessoire. Nous avons entamé des discussions avec eux pour le futur.

Quels genres de jeux seront disponibles l’année prochaine sur Wonderbook après Book of Spells ?

Nous cherchons à avoir plusieurs types d’expériences avec le Wonderbook pour les enfants, par exemple « Walking with Dinosaurs » aura un aspect plus éducatif. Dans ce domaine, nous cherchons à avoir des jeux tirés de livres éducatifs connus pour mieux visualiser une histoire ou des connaissances particulière, le tout en 3D.

Est-ce que vous pensez qu’il y aura des jeux plus adultes sur le Wonderbook ?

Avec Wonderbook nous pensons que les enfants joueront soit seuls, soit avec leurs parents. Il n’y aura pas de jeux exclusivement pour les parents. Un des jeux que nous avons déjà annoncé, Diggs Nightcrawler pourra quant à lui certainement plaire à une audience plus mature tels que les adolescents. Et les parents pourront toujours aider leurs enfants dans leurs enquêtes.

La PS3 a eu de gros jeux en 2012 et l’année 2013 s’annonce déjà comme exceptionnelle avec God of War, Beyond, The Last of Us et bien d’autres. Comment voyez-vous le futur de la console ?

La qualité des contenus est en perpétuelle évolution. Nous avons encore un long chemin à faire avec la PS3 et des jeux comme Beyond nous en donnent la preuve, grâce par exemple à la qualité de la performance des acteurs en motion-capture rendue à l’écran. Je pense que la console a encore de beaux jours devant elle et une des clés du futur sera aussi le Wonderbook avec les prochains jeux que nous allons annoncer en partenariat avec Disney et la BBC.

Et pour la PS Vita ?

Nous apprenons beaucoup avec cette console. Notre priorité numéro un est de travailler d’arrache pied pour avoir plus de contenus grâce à des partenariats poussés avec de grands éditeurs mais aussi avec des développeurs indépendants qui nous ont rejoint avec le programme PlayStation Mobile. La seconde priorité concerne ceux qui ont accès à des jeux sur mobiles ou tablettes à des prix très bas, voire gratuitement. Nous devons travailler là aussi afin de proposer des contenus qui peuvent leur plaire et leur faire vivre une vraie expérience sur nos consoles.

En tant que président de Worldwide Studios pour Sony Computer Entertainment, avec combien de studios de développement travaillez-vous ?

Nous avions 13 studios en interne et malheureusement nous avons dû en fermer cette année. Cette opération nous a permis de déployer nos investissements dans les autres studios pour améliorer les ressources disponibles. Nous travaillons également avec des studios indépendants comme Quantic Dream (Heavy Rain, Beyond), SuperBot (PlayStation All-Stars Battle Royale), Giant Sparrow (Unfinished Swan), qui sont devenus très importants pour nous. Je pense que nous devons travailler aujourd’hui avec plus de 30 studios, voire 40 à certaines périodes.

Et quel est exactement votre travail avec eux ?

Mon job est très facile [rires] ! Mon rôle au sein de chaque studio est limité. Je m’assure juste que nous avons la même vision de ce que nous voulons accomplir pour chaque jeu, et ce, directement avec les personnes qui s’occupent de ces studios. Je fais confiance à mes groupes de management pour s’occuper au mieux de la gestion quotidienne. Mon rôle est de superviser nos projets en cours et pour l’année à venir, m’assurer que le but et la vision des jeux vont dans le bon sens et occasionnellement je vérifie où en est leur avancement.

Ce que les studios apprécient avec quelqu’un comme moi c’est le regard extérieur posé sur le titre en cours de développement. Nous avons nos objectifs et je vois le jeu de temps en temps, mais pas tous les jours, afin d’avoir un regard plus neuf sur son évolution. Les personnes qui sont trop proches du développement peuvent parfois louper quelque chose, ne pas percevoir un souci quelconque dans le jeu, une mauvaise orientation par rapport à notre cible, et c’est quelque chose que je peux rapidement corriger.

Qu’avez-vous pensé du salon de jeu vidéo français, le Paris Games Week ?

J’y étais cette semaine et j’étais très excité de voir tous ces visiteurs sur le stand PlayStation pour essayer nos nouveaux jeux sur PS3 et PS Vita. Ils avaient l’air très enthousiaste. Comparé à la Gamescom en Allemagne, il était intéressant de voir qu’il y avait plus d’adultes et de familles ici en France. Il y avait beaucoup de monde comparé à la grandeur du salon d’ailleurs.

Est-ce que vous avez apprécié votre séjour à Paris ? C’était votre première fois ici ?

Non ce n’est pas la première fois que je viens à Paris, mais cela faisait 5 ou 6 ans que je n’étais pas venu. J’ai eu une demie-journée de repos le 1er novembre pour me balader et apprécier la ville.

Est-ce que vous avez un message pour les joueurs français qui vous lisent sur le PlayStation Blog ?

Je peux vous dire que nous avons de nombreux contenus très excitants en développement actuellement. J’ai hâte qu’ils soient disponibles sur PS3 et PS Vita. Sur PS Vita, j’espère que vous pourrez essayer les nouveaux jeux de fin d’année sur votre console ou celle d’un ami. Sur PS3, le meilleur est à venir avec de grands jeux en développement pour l’année prochaine.

Merci pour votre temps monsieur Yoshida.

Merci à vous !

Les commentaires sont désactivés.

3 Commentaires

  • En voilà un président positif ! j’ajouterais même :  » nous aussi on attend que ça déboule vraiment sur vita … »

  • Très chouette interview.

  • Oui, un président positif, malgré les baisses des ventes et les « ajustements » récents des prévisions pour l’année fiscale en cours…
    Il faut dire que la concurence est rude! J’espère vraiment que la Vita va faire de bons chiffres pour les fêtes de fin d’années, et que les jeux se vendront bien! AC III Liberation est pas mal du tout, malgré quelques beugs, qui, espérons le, seront bientôt réglés. Pour le reste, la semaine prochaine on pourra savoir, enfin, si le Call of Duty Vita vaut le coup!
    J’espère que Soul Sacrifice et Tear Away sauront remonter la valeur de la console portable, car elle est superbe! Il faut juste du contenu de haut niveau pour aller avec!
    Affaire à suivre! Courage Sony! 😉