À la découverte de Deep Down, l’ambitieux dungeon crawler de Capcom sur PS4

2 0

lead image deep down

Le Tokyo Games Show n’a pas tenu ses promesses en terme d’innovation cette année. Certes, des titres tels que Killzone Shadow Fall, DRIVECLUB, Assassin’s Creed IV Black Flag ou encore Resogun étaient présents et ont répondu à nos attentes, mais si vous cherchiez de réelles nouveautés, vous êtes probablement restés sur votre faim.

Il y a bien sûr quelques exceptions à ce constat : Yakuza Ishin de Sega (dont la sortie en dehors du Japon reste à confirmer), le très séduisant Soul Sacrifice Delta sur PS Vita, ainsi que Deep Down, une exclusivité PS4 assez ambitieuse signée Capcom.

Deep-Down_2013_09-17-13_001Deep-Down-1

Avec Yakuza, il s’agit du jeu qui a attiré le plus de monde, et c’est celui que nous avons essayé en premier. Au premier abord, il donne une forte impression de déjà-vu. Vous entrez dans la cuirasse d’un chevalier qui doit explorer les couloirs mal éclairés d’un donjon infesté de terribles créatures, armé seulement d’une lance. Une ambiance qui n’est pas sans rappeler Dark Soul. Pourtant, trois éléments clés de Deep Down lui permettent de se distinguer de ses nombreux prédécesseurs.

Pour commencer, tous ses donjons sont générés aléatoirement. Comme dans Diablo III et Spelunky, vous n’aurez jamais à explorer deux fois le même réseau de cavernes. Ensuite, en dépit des apparences, le jeu ne se déroule pas à l’époque médiévale, mais à New York en 2094. Enfin, d’après l’annonce faite par le producteur Yoshinori Ono au cours du show, il sera possible d’y jouer sans frais sur PS4. Alors, intéressés ?

La démo du TGS était courte, mais offrait juste assez pour cerner certains aspects du gameplay de Deep Down. Votre chevalier apparaît dans un couloir oppressant éclairé par des flammes de torches vacillantes. À pas prudents, vous devez progresser vers la sortie, indiquée par un disque bleu brillant sur le sol. Naturellement, plusieurs obstacles se dressent sur votre route, notamment des tourelles projetant régulièrement du feu, ainsi qu’un nombre indéterminé d’ogres affamés.

Cliquer sur le pavé tactile de la manette DUALSHOCK 4 permet d’ouvrir une carte. Malheureusement, elle n’indique pas la position des ennemis, alors vous devez avancer lentement et vérifier chaque angle pour vérifier que la voie est libre. Quand vient le moment de l’inévitable confrontation, le système de combat est agréablement simple et offre de bonnes sensations. Une gâchette permet de viser, l’autre de frapper avec votre lance. Vous pouvez aussi utiliser une attaque spéciale et esquiver.

deepdpwn

Notre premier réflexe en tombant sur une créature a été de tourner les talons et de fuir. Cette stratégie aurait peut-être pu fonctionner dans d’autres circonstances, mais elle nous a jetés tout droit entre les griffes d’un autre monstre qui approchait depuis une pièce voisine, ce qui nous a contraints à une furieuse bagarre. Une fois vaincus, les ennemis laissent des objets et des bonus classiques, même si leur utilité reste encore floue à ce stade. Quelques détours et mauvaises rencontres plus loin, nous avons finalement atteint la sortie et la fin de la démo.

De nombreuses questions restent bien sûr sans réponse. Comment tous ces éléments vont-ils s’intégrer dans le cadre new-yorkais futuriste annoncé ? Quelles seront les modalités du jeu sans frais ? Quel niveau de variété sera proposé ? Pour l’instant, on ne peut qu’attendre et conjecturer. Toutefois, une chose est sûre : Deep Down est un titre PS4 très prometteur qui nous réserve certainement de belles surprises.

deepdown2

Qui plus est, il est visuellement magnifique. La bande-annonce révélée au cours de l’annonce de la PS4 en février à New York ne mentait pas. Le jeu est vraiment très impressionnant en action.

Pour conclure, voilà un titre à surveiller. Restez connectés à PlayStation Blog pour plus d’informations sur cette nouvelle aventure signée Capcom dans les mois à venir. Nous allons suivre son développement de près.

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires

  • Pour Yakuza, on va croiser les doigts et avoir confiance en Sega (après tout, on a eu droit en Europe à Yakuza Dead Souls qui n’était pas utile à la série, alors pourquoi pas ce superbe Yakuza Ishin ? 🙂 )
    Pour Deep Down j’avoue que j’avais des craintes… mais le fait de savoir que c’est un free to play au final, on ne perd rien à l’essayer quand même 🙂

    Mais tout ça rend surtout l’attente de la PS4 encore plus longue 😀

  • Personnellement je trouve que le mode Free-to-play paut gacher le potentiel du jeu. Puisque que vous avez la possibilité (même restreinte) de poser la question à Yoshinori Ono, j’aimerais bien savoir si on pourra avoir le même choix que DriveClub, à savoir pouvoir acheter le jeu complet au lieu de se ruiner sur la moindre option… Pourriez vous avoir cette info dans un futur proche ?