Transistor et les secrets de la DUALSHOCK 4

1 0

Par Greg Kasavin, Directeur artistique, Supergiant Games :

Bien qu’appartenir à un petit studio indépendant tel que Supergiant comporte son lot de défis, il y a également de nombreux avantages. Par exemple, une des différences les plus ironiques que j’ai constatées en passant d’un très grand studio de jeu à un studio très petit est que les choses peuvent aller beaucoup plus vite car il y a moins de gens pour vous dire « non ».

Ce simple fait booste notre processus créatif chez Supergiant. Nous adorons proposer et essayer de nouvelles idées tout au long du développement du jeu. Si vous adhérez assez rapidement à ce type de processus, les résultats peuvent être impressionnants. Bien sûr, vous faites inévitablement beaucoup de mauvaises expériences mais vous allez facilement de l’avant, tout en ayant appris quelque chose de vos erreurs.

Laissez-moi vous raconter un exemple inattendu de ces derniers mois, impliquant un petit tour que nous avons essayé sur un coup de tête lorsque nous venions de recevoir le DualShock 4.

Transistor on PS4Transistor

L’histoire de notre jeu, Transistor, tourne autour d’une femme appelée Red, qui se retrouve avec une arme extraordinaire capable, entre bien des mystères, de lui parler.

Lorsque nous avons testé des versions préliminaires du jeu avec nos amis, tout le monde a remarqué la voix, mais tout ne monde ne savait pas d’où elle venait ou qui était en train de parler. Nous devions résoudre ce problème de taille, car plus qu’intriguer les joueurs, cela les perturbait.

Nous avons donc essayé différentes choses. Nous avons retravaillé pas mal de fois les premiers moments où l’arme vous parle, et nous avons créé une scène qui explique de façon aussi claire et concise que possible le lien qui unit ces deux personnages. Nous nous sommes également arrangés pour que le Transistor clignote lorsque la voix en sort.

Transistor Draws a Crowd

Ce clignotement n’aide pas seulement notre personnage principal à ressortir du paysage coloré et futuriste du jeu, mais il vous fait comprendre instantanément que la voix que vous entendez vient de cette étrange épée informatisée que Red transporte avec elle. Nous avions finalement résolu le problème de la « voix fantôme ». Puis, en jouant avec la manette de la PS4, nous avons eu une autre idée.

Parmi ses nombreuses fonctionnalités, le DUALSHOCK 4 possède une barre lumineuse, qui peut être programmée pour afficher à peu près toutes les couleurs. Lorsque Sony a dévoilé la manette, il a été suggéré que cette barre lumineuse pourrait être utilisée de nombreuses façons différentes, comme pour distinguer visuellement les quatre joueurs d’un jeu en mode coopératif. Sony n’a pas suggéré qu’elle pouvait être utilisée pour indiquer qu’une arme extraordinaire d’origine inconnue vous parlait. Nous avons néanmoins vite découvert que la barre lumineuse était parfaite pour ça. Nous l’avons programmée pour qu’elle émette exactement la même teinte turquoise que l’arme du jeu, et le clignotement était en parfaite synchronisation. Lorsque j’ai joué avec cette fonctionnalité la première fois, j’avais l’impression que je tenais le Transistor entre mes mains.

Il s’agit cependant d’une fonctionnalité subtile et nous ne voulions pas la mettre trop en avant. De toute façon, nous n’aimons pas parler de nos jeux en termes de fonctionnalités spécifiques, et nous voulions voir si quelqu’un la remarquerait. Et nous n’avons pas été déçus : lorsque nous avons présenté le Transistor à la PAX Prime récemment, des dizaines de personnes qui ont essayé le jeu nous ont dit avoir remarqué ce petit détail, et à quel point ils trouvaient ça cool.

TransistorTransistor

L’idée d’utiliser la barre lumineuse est née d’une petite conversation et peut-être quelques heures d’implémentation. Pour moi, cette anecdote est un microcosme de notre processus de développement. Si nous pouvons mettre spontanément et aussi souvent que possible de petites idées telles que celle-là bout à bout, alors Transistor en sera rempli. Et je pense sincèrement que ce sont les petits détails d’un jeu qui en font un titre mémorable. C’est ce qui donne aux meilleurs jeux leur personnalité et caractère uniques, et c’est ce dont vous vous rappelez longtemps après les avoir finis.

Lorsque vous voyez un jeu tel que Transistor, vous savez que ce n’est pas le résultat d’une vision figée dans la roche, où nous aurions renseigné tous les détails sur papier dès le début avant de passer le reste du temps à les implémenter méticuleusement. C’est un processus bien plus fluide et intuitif, une série de tentatives et d’échecs pour apporter au jeu ce dont il a besoin sur une longue période de temps, où une centaine de milliers de micro décisions forment le résultat final. Je trouve ça génial que nous ayons réussi à appliquer notre processus de travail à des choses telles qu’une barre lumineuse sur une manette.

Oh, et j’oubliais. La manette contient aussi un haut-parleur. On va voir ce qu’on peut en faire.

N’hésitez pas à consulter à tout moment notre compte Twitter @SupergiantGames. Transistor est prévu sur PS4 début 2014.

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire

  • Un petit jeu que je vais suivre de près & l’idée d’utiliser la luminosité est assez subtile reste plus qu’à attendre 2014!!!