Comment des évènements de la vie quotidienne ont influencé Road Not Taken sur PS Vita/PS4

2 0

RNT1

Par Daniel Cook, directeur créatif chez Spry Fox :

Notre prochain jeu, Road Not Taken, que nous avons annoncé en août dernier, fait appel à un thème récurrent. Les personnages de notre petit village nordique ont tous vécu de la manière suivante : ils sont allés à l’école, ont trouvé un travail puis sont tombés amoureux et ont fondé une famille.

Mais les choses ne sont pas toujours si simples.

En grandissant, je m’attendais à vivre comme Norman Rockwell le décrivait. Nous avions une petite maison le long d’un chemin de campagne sinueux du Maine. J’avais de bonnes notes à l’école ; je rentrais dans toutes les cases. Mais quand je suis entré dans la vie active, tout s’est effondré.

Du côté du travail, j’ai connu plusieurs carrières. Mon boulot « sûr » dans une grande entreprise – le genre de travail qui fait rêver certaines personnes – n’aurait pas pu moins m’aller. J’ai rejoint des startups douteuses qui ont fermé. Et d’autres qui ont réussi. J’ai été viré pour des dessins d’avions insérés dans des fesses. J’ai été embauché à deux fois plus que mon salaire parce que (je l’ai appris plus tard) je portais la bonne tenue lors de l’entretien.

J’habite dans un petit appartement dans une grande ville, pas une maison en banlieue. Pas de jardin ou de golden retriever. Un peu plus tard dans la vie, si on se base sur celle décrite dans les films, j’ai rencontré l’amour. J’étais à nouveau sur la bonne voie !

Puis on a découvert qu’on ne pouvait pas avoir ni adopter d’enfants. C’est compliqué ; toutes mes pensées à ce sujet se mélangent. J’ai donc une chose que je ne pourrais jamais rayer de ma liste de voeux.

À ce niveau, je suis loin de la vie idyllique. Et j’ai plein de questions en suspens. Ai-je le droit d’être heureux ? Suis-je toujours utile ? Quand j’aurai 87 ans et que je serai atteint de démence, qui me conduira dans une maison de retraite ?

Beaucoup de mes amis ont fondé une famille. Ils habitent dans leurs maisons parfaites (avec jardin) et créent des liens grâce à leurs bébés qui les empêchent de dormir. Leurs conversations tournent autour de l’heure du coucher et de savoir comment faire pour qu’ils aillent sur le pot. C’est comme si j’assistais à une vie qui s’éloignait de moi. J’ai eu une révélation un matin « Hé, c’est pas ça que me réserve l’avenir ».

Beaucoup de mes connaissances se trouvent au même point que moi. Leur vie ne suit pas la trajectoire qu’ils avaient imaginée quand ils étaient enfants. La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Ce sont les expériences qui nous enrichissent.

Pour en revenir à Road Not Taken, c’est un jeu dans lequel vous incarnez une personne qui a dévié de la trajectoire habituelle. Vous vivez seul, hors du village et à chaque saison, une nouvelle tempête arrive. Les gens du village ont besoin de vous. Les tragédies côtoient les petites joies. Des évènements et des décisions inattendues ponctueront l’aventure.

Vous pouvez essayer de mener une vie parfaite.

Prenez soin de vous,
Danc.

P.S. : Je me suis dit que j’allais saisir cette opportunité pour vous donner un avant-goût du système de relation de Road Not Taken, similaire aux jeux comme Harvest Moon (cf. image ci-dessous). Au fil du jeu, vous rencontrerez et créerez des liens avec plein de personnes. Cet aspect n’échappera pas à la base même de Road Not Taken : effectuer des choix et vivre avec les conséquences. Certaines seront prévisibles alors que d’autres beaucoup moins.

RNT2

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires