Voleur, ombres et ténèbres : présentation de Thief et son univers

2 0

Thief

D’un souffle, Garret éteint la flamme d’une bougie alors qu’il s’introduit dans la bijouterie fermée à clés, à quelques pas seulement de là où ronfle le garde. Tandis que le bijoutier travaille dans son atelier et que sa femme se prélasse devant le feu, Garret se glisse silencieusement de pièce en pièce, ouvrant tous les tiroirs et subtilisant tous les objets de valeur. Thief sur PS4 est à son apogée quand Garrett est laissé livré à lui-même avec ses outils. C’est dans ces moments que les joueurs ont l’impression de faire corps avec le voleur, en crochetant les fenêtres et les coffres en silence.

Thief

Ce reboot de la célèbre série du voleur adopte une approche différente avec un monde ouvert dans lequel le joueur peut arpenter les allées et les toits de la ville sous un crépuscule permanent. La ville elle-même semble s’associer avec Garrett, lui offrant l’abri des ombres et des recoins dans lesquels se réfugier. Car on n’est jamais totalement protégé quand des hordes de gardes patrouillent.

L’immersion est si forte qu’on a presque l’impression de jouer des crochets en personne quand il s’agit de voler. Pièces, bijoux, objets précieux : les collectionneurs (et tous les joueurs avec un esprit un peu « nain » à tout voler) ont de quoi s’occuper dans Thief. Tous les recoins et les fissures peuvent cacher un item à récupérer. Et plus vous lootez, plus vous pourrez améliorer vos ressources.

Thief

Votre meilleur investissement sera sans doute l’arc de Garrett. Ce dernier peut être utilisé pour plusieurs types de flèches : éteindre les flammes, paralyser des patrouilles avec des vapeurs toxiques, éteindre les lanternes depuis une longue distance et j’en passe. Bien entendu, l’arc peut aussi être utilisé de façon plus classique pour envoyer un garde au sol, définitivement. Soyez précautionneux cependant, car les corps attirent l’attention, et ce n’est pas ce qu’un voleur apprécie. La sélection des flèches de votre arc se fait intuitivement, depuis le pavé tactile de la DualShock 4, par de simples slides.

Comme ses prédécesseurs, Thief dispose de toute une gamme de missions différentes, chacune pouvant être réalisée selon votre style favori. Si l’on reprend la scène du bijoutier évoquée plus haut par exemple, certains pourront éliminer le garde d’entrée de jeu avec la matraque de Garrett. Mais vous pouvez aussi prendre votre temps pour explorer chaque pièce, ou éteindre toutes les lumières pour vous faufiler dans les ténèbres, utiliser les ombres à votre avantage. Chaque style de jeu est le bon, et sera récompensé par différents bonus à la fin. Et pourquoi pas essayer tous les styles ?

Il y a plus à apprécier dans Thief en dehors de l’aspect discrétion et son gameplay. Eidos Montréal a mis tout son talent pour créer un monde ouvert crédible, réaliste et détaillé. Les mendiants harcèleront Garrett pour quelques pièces, les gardes patrouilleront parfois à contrecœur en se plaignant à leurs collègues, etc.

Thief

Cette attention aux détails s’étend aussi au gameplay en soi. Garder l’arc tendu trop longtemps et le bras de Garrett commencera à faiblir, réduisant sa précision et la puissance du tir. Les coupures de journaux révèlent de nouveaux éléments sur le scénario quand ils sont collectés. La barre lumineuse s’éclaire plus intensément quand Garrett est exposé, même certains items de Garrett ont une histoire à raconter. Le médaillon Cross-Wind, qui réduit les chances d’être touché par les projectiles ennemis, il est noté dans sa description que son précédent propriétaire, un certain Silent Joff, était un archer qui ne parlait jamais et ne manquait jamais.

Ce sont tous ces détails qui rendent l’expérience de jeu de Thief aussi intéressante, aussi unique et qui permettent de totalement se plonger dans le monde de Garrett. De mission en mission, on apprend à voler et à s’en sortir en utilisant le décor comme rarement on a pu le faire dans d’autres jeux.
Thief sera disponible le 28 février sur PS4 et PS3, et ça me paraît déjà être dans une éternité !

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires

  • ben ca donne envie !!! aprés lecture de l’article je suis impatient de l’acheter fin février que du bonheur qui arrive en boite …

  • Pareil je suis impatient de poser la main dessus, il à l’ai vraiment bien.