Ne laissez pas les super graphismes vous cacher la vraie nouveauté du Tomb Raider next-gen

7 0

Lara 2

Je me souviens encore parfaitement quand Tomb Raider était sorti l’année dernière, j’ai passé un week-end entier sur le jeu. Littéralement. Incroyablement, le reboot de la série m’a complètement captivé alors que je n’ai jamais été un fan die-hard de la série. Tomb Raider brillait par un scénario extrêmement bien ficelé, une pression constante pendant les scènes d’actions et surtout un contrôle fluide de Lara ; un point qui m’avait souvent handicapé dans les anciens jeux de la série.

Depuis hier, Tomb Raider est disponible sur PS4 dans une Definitive Edition comprenant l’intégralité des DLCs sortis : costumes de Lara, maps multi, etc. Il s’agit de la première incursion de Lara Croft sur console next-gen, et bon sang qu’elle est sublime ! (Lara. Mais la version next-gen aussi.)
Entre deux articles sur le PlayStation Blog, j’ai pu essayer le jeu cette semaine sur PlayStation 4, et voici mes impressions.

Lara 1

Petite mise en contexte nécessaire : cet épisode de Tomb Raider retrace la « genèse » de Lara Croft. Une Lara encore jeune et n’ayant jamais exploré de tombes. Suite à un naufrage sur une île assez mystique, Lara va apprendre à survivre, affronter des ennemis armés et violents, et essayer de trouver un moyen pour quitter l’île avec ses compagnons. Du moins ceux qui ne se seront pas faits tués, déchiquetés, massacrés… Lara, et par extension nous les joueurs, passe son baptême du feu de façon assez démentielle, et le redesign du jeu sur PS4 change énormément l’expérience de ce rite de passage.

Lara 3

Tout d’abord il y a les graphismes. Les screenshots comme les vidéos que vous avez pu voir sur Internet sont loiiin de rendre justice au jeu réel. Sérieusement, le jeu est sublime. Pour la première fois sur l’île de Yamatai, on a une vue qui porte loin et tous les détails sont vivants. Lorsque Lara s’échappe de la grotte au début du jeu, la vue sur l’océan est juste grandiose et n’est qu’un aperçu de ce qu’on vivra dans le jeu. Lara a subi un petit relifting next-gen, lui donnant un aspect un peu plus « candide » qui renforce les tragédies qu’elle affronte. J’ai particulièrement apprécié les nouvelles mimiques de son visage selon les événements, un détail loin d’être anodin puisqu’il permet d’humaniser Lara encore plus. Sans parler de sa nouvelle coupe de cheveux, des nouvelles animations en rapport aux armes (le piolet plus réactif au déhanché de Lara, l’arc mieux fixé, Lara qui tremble en bandant l’arc trop longtemps), des explosions totalement folles et bien plus de détails graphiques qu’on ne voit qu’en cours de jeu.

Lara 4

Mais au-delà de toutes ces améliorations visuelles, ce qui m’a véritablement surpris et a enrichi l’expérience que j’avais eu il y a un an sur la version PS3, c’est l’utilisation des fonctionnalités de la DualShock4. Pour commencer, Lara est plus maniable, on avait déjà atteint un sacré niveau, mais la Definitive Edition corrige toutes les petites bêtises qu’on pouvait faire en contrôlant Lara. Désormais chacune de vos actions voulues est parfaitement retranscrite à l’écran, et cibler les ennemis a aussi gagné en précision.
Glissez vers le haut sur le pavé tactile pour allumer une torche, glissez vers le bas pour l’écran.
La barre lumineuse de la DualShock4 ne reste pas statique non plus. Allumez votre torche et la barre brille des mêmes couleurs que la flamme. Quand Lara est blessée la barre vire au rouge sang. Jouez dans l’obscurité et ces petits plus font une grande différence sur l’ambiance.
Mais le plus bluffant, ce sont les sons qui s’échappent du haut parleur de la DualShock4. Les bruits du talkie walkie, les gémissements de Lara, les sons environnants, tout ce que Lara est censée entendre proche d’elle survient de la manette. C’est aussi flippant que vous pouvez le croire et renforce encore plus l’immersion.

Lara 5

Cette Definitive Edition est beaucoup plus fluide, autant graphiquement qu’en terme de gameplay. Si ce n’est pour l’histoire, on a l’impression d’avoir à faire à un tout nouveau titre sur PS4. Les passages entre deux feux (qu’ils soient ennemis ou naturels) vous en mettront plein la vue, les explosions vous feront trembler… Mais si vous voulez mon avis, je pense que c’est l’utilisation des particularités de la DualShock4 qui pose la touche finale, une immersion definitive dans le monde de Lara qui ne laisse présager que le meilleur pour un prochain titre.
À moins que vous ayez été bluffés par une autre spécificité next-gen de Lara ? Dites moi tout.

Acheter le jeu Tomb Raider: Definitive Edition sur le PlayStation Store.

Les commentaires sont désactivés.

7 Commentaires


    Loading More Comments

    Veuillez saisir votre date de naissance.