Un jeu Ys sur PS Vita : hérésie ou format parfait ? Un fan nous dit tout

8 0
Un jeu Ys sur PS Vita : hérésie ou format parfait ? Un fan nous dit tout

SeraphicRav a essayé pour vous l'amnésie

Cela fait quelques jours déjà que le nouvel épisode de la série Ys est disponible sur PS Vita : Ys: Memories of Celceta. Je ne vais pas vous le cacher : j’adore le titre. Un gameplay facile à contrôler et varié, une histoire sympa et des attaques bien puissantes. Mais pour mieux parler du jeu, j’ai fait appel à un grand fan de la saga Ys, un professionnel : SeraphicRav. Ce dernier nous livre ses impressions sur le jeu :

Ys 1

« La série Ys existe depuis 1987 et a connu de nombreuses consoles parmi lesquelles la X1turbo, Master System, Famicom, PlayStation 2, PlayStation Portable, etc. et maintenant la PS Vita. Cette série compte environ 13 épisodes avec certains qui ont été remplacés, d’autres qui ne sont pas considérés comme canoniques. Ys: Memories of Celceta est le troisième épisode de la saga canonique qui en compte sept. Il faut savoir qu’il n’en manque que deux en Europe, un est disponible sur PS2 et les 3 autres sont disponibles sur PSP et PS Vita sur le PS Store.

Nous retrouvons dans cet épisode, Adol Christin, le protagoniste principal à la chevelure rouge flamboyant, pas très en forme. Il est épuisé, affamé, amnésique et il erre dans la ville de Casnan. Il a tout du héros !

Ys 2

Il y rencontre une personne, Duren, disant le connaitre. Après un concours de circonstances, le gouverneur de la région demande à nos deux protagonistes de cartographier la grande forêt impénétrable de Celceta, à l’ouest de la ville en échange d’une généreuse compensation financière. Pour aider Adol à retrouver la mémoire et comprendre ce qui a conduit à cette situation, les deux amis partent à l’aventure.

Côté gameplay, lors de combats, nous nous déplaçons avec une petite équipe de trois personnages avec un seul sous notre contrôle. Les commandes sont assez simples : attaquer, exécuter un coup spécial avec une jauge, exécuter un coup super spécial avec une autre jauge, se défendre, esquiver et changer de personnage. N’hésitez pas comme moi à utiliser les coups spéciaux et super spéciaux : la jauge des coups spéciaux se recharge en frappant les ennemis et la jauge des coups super spéciaux se recharge avec le temps. Il faut aussi savoir que pour les coups spéciaux, plus vous les utilisez, plus ils deviennent puissants et de nouveaux coups se débloquent.

Ys 3

Comme dans tout RPG qui se respecte, chaque personnage peut s’équiper d’armes, d’armures et d’accessoires. Les armes sont séparés en trois catégories : slash, strike et pierce (oui, le jeu est anglais). Chaque personnage ne peut s’équiper que d’un seul type d’arme. Les ennemis sont plus sensibles à un type d’arme, d’autres plus résistants et les personnages que nous ne contrôlons pas font et reçoivent deux fois moins de dégâts : pour se débarrasser plus vite de ses adversaires, il vaut mieux changer régulièrement de personnage.
Le jeu propose, après un certain nombre d’heures de jeu, la possibilité de renforcer son équipement. Il devient alors possible d’augmenter la puissance d’attaque de son arme, d’ajouter des effets secondaires (empoisonnement, paralysie…) ou de renforcer son armure, de se prémunir d’états anormaux. C’est très sympa mais ça demande de récupérer des composants et il faudra parfois passer un peu de temps dans forêt pour les récupérer.

Ys 4

Le bestiaire est varié et chaque espèce a sa propre façon d’attaquer. Certains boss sont imposants et il faudra trouver leur point faible avant de pouvoir leur faire de gros dégâts. Il est aussi fréquent de rencontrer des monstres que l’on ne peut pas battre lors de la première rencontre, il ne faut pas hésiter à fuir. Dire que je jouais en normal…

Les graphismes ne sont pas dernier cri, mais la fluidité et l’enchaînement naturel des attaques rendent les parties extrêmement jouissives. Contrairement à Ys : The Ark of Napishtim, Adol n’est pas seul, il a des compagnons avec lesquels il discute, il y a plusieurs villages. Tout cela permet de moins se sentir seul au monde et permet de ponctuer les phases d’action.

Côté bande son, elle est bien travaillée, chaque zone de la forêt possède son ambiance sonore à elle. J’aurais cependant bien aimé avoir la possibilité de choisir les voix japonaises (il n’y a que les voix anglaises).

Ys 5

Pour les chasseurs de trophées, je n’ai qu’une chose à dire: il y a des trophées manquables alors n’hésitez pas à revenir en arrière (surtout dans les villes précédemment visitées) pour voir si vous n’avez rien manqué.

Après avoir passé deux semaines sur ce jeu et l’avoir fini au bout de 25 heures, je dois dire que Ys : Memories of Celceta est un des A-RPG, comprendre Action RPG, que je préfère grâce à son rythme lors des combats et ses personnages attachants. Y jouer fût un vrai plaisir. »

Un grand merci à SeraphicRav pour nous avoir rédigé un retour complet sur le jeu. Que pensez-vous de ce nouveau format d’article par les joueurs ? Une suggestion pour le prochain jeu à essayer ?

Mais au fait : quel est le nom complet du héros de Ys: Memories of Celceta ?

Les commentaires sont désactivés.

8 Commentaires


    Loading More Comments

    Veuillez saisir votre date de naissance.