Le gameplay pervers de MouseCraft illustré en vidéo : appâtez les souris avec du brie

1 0
Le gameplay pervers de MouseCraft illustré en vidéo : appâtez les souris avec du brie

Avec ou sans baguette ?

Voici Schrödinger, notre chavant fou.
Quand nous avons commencé MouseCraft, nous voulions que le titre soit accessible, bien conçu et centré sur son gameplay. Quelle naïveté ! Au final, notre personnage principal vole la vedette aux souris. C’est la star de notre nouvelle bande-annonce et vous le verrez à l’arrière-plan de tous les niveaux du jeu.

scientist

Dans MouseCraft, le prochain jeu de réflexion du studio Curve sur PS Vita, les joueurs doivent aider un groupe de souris dans leur quête incessante de fromage. Vous devrez les guider jusqu’à leur objectif, tout en plaçant astucieusement les Tetrominos sur leur chemin.

Le jeu s’adresse à toute la famille, et nous n’avons pas oublié les joueurs acharnés et les accrocs du 100 % : il y a 80 niveaux bourrés d’objets à collectionner, de trophées, d’ennemis, de pièges et sept types différents de briques Tetromino. L’objectif principal est toujours le même, avec un soupçon de perversité féline : guider le groupe de souris jusqu’au fromage.

mousecraft_screen1

Mais qui est exactement ce chat ? Il s’appelle Schrödinger, c’est un scientifique. Il vit dans le monde lointain de Cohesia et il a voué son existence à étudier le concept de création d’énergie à partir du mouvement des souris. Ses efforts n’ont pas encore débouché sur les découvertes et inventions escomptées, mais il espère bien voir les choses changer dans un avenir proche, grâce à une mystérieuse machine actionnée par des souris. Sa machine est alimentée par le mouvement des souris, et rien ne motive plus une souris qu’un gros bout de fromage qui daube. Chaque fois qu’une souris atteint le fromage, un bouton est actionné et un élément de la machine se réveille.

Comme tout grand scientifique, Schrödinger se soucie peu de l’argent. En fait, il ne pense qu’à la science. Malheureusement pour lui, le domaine qu’il s’est choisi nécessite de grosses quantités de matière première et le fromage n’est pas gratuit. Après plusieurs tentatives infructueuses, les caisses sont à sec et il doit se résoudre à acheter les derniers bouts de gruyère avec ses propres économies. Placés de façon judicieuse, ils sont peut-être sa dernière chance de voir un jour son rêve se réaliser… tout dépend maintenant des souris.

Nous ne voudrions pas gâcher la surprise, nous allons donc nous arrêter là. Le reste de l’histoire sera dévoilé le 9 juillet, pour la sortie officielle.
Chalut !

PS : cet article n’est pas sponsorisé par le comté ni le syndicat des gruyères de France 😀

purpose

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire

  • Ca a l’air sympathique comme jeu, avoir ce que ca donne entre les mains