Switch Galaxy Ultra arrive à toute vitesse sur PS4 et PS Vita

0 0
Switch Galaxy Ultra arrive à toute vitesse sur PS4 et PS Vita

Un premier aperçu sur le comic book du jeu

Bonjour à tous, chers lecteurs du blog, ici Gary d’Atomicom avec du nouveau pour Switch Galaxy Ultra, notre jeu d’arcade faisant appel à une réactivité monstre, développé dans l’idée de remettre le très estimé Switch Galaxy au goût du jour.

Nous n’avons pas donné beaucoup de nouvelles car nous étions occupés à verser les dernières gouttes d’illustration, de code et de sang dans le jeu. Et au final, nous pouvons dire qu’il fait notre fierté. Les deux versions PlayStation 4 et PlayStation Vita présentent un superbe 60FPS, avec la version PS4 en 1080p.

SGU_01

Toutes deux présentent un multijoueur en ligne avec deux modes de jeu accueillant jusqu’à quatre joueurs ainsi qu’une fonction cross-play pour pouvoir affronter vos potes sur PS4 et PS Vita. Nous proposons également les fonctionnalités cross-buy et de sauvegarde dans le nuage pour que tous les joueurs dotés du combo PS4 – PS Vita se sentient vraiment à l’aise.

Enfin, vous trouverez aussi sept vaisseaux de joueurs (tous totalement améliorables) et une tonne de niveaux horriblement rapides, ainsi qu’un mode survie infini. Comme si cela ne suffisait pas, nous avons également conçu une BD géniale de 22 pages qui se débloque à mesure que vous avancez dans le jeu.

SGU_02

Nous avons également travaillé avec Jim Bowers, co-créateur de WipeOut et illustrateur légendaire chez Psygnosis, qui a travaillé sur des films comme Skyfall, Prince of Persia et À la croisée des mondes : La Boussole d’or, pour s’impliquer dans la conception de nos nouvelles villes.

Nous faisons en sorte qu’un DLC soit prêt à la sortie, ce dont nous sommes fiers, car tous les revenus issus de la vente du pack seront directement reversés à notre association partenaire Caudwell Children. Le pack DLC contient de nouveaux niveaux, un vaisseau de joueur exclusif et des morceaux de musique sous licence.

SGU_04

La période de bêta du jeu venant juste de commencer, il reste peu de temps avant qu’il ne débarque sur PlayStation Store. Nous voulions donc partager avec vous quelques captures d’écran de la version en cours afin de vous mettre l’eau à la bouche.

Enfin, nous aimerions vous parler de la BD sur laquelle nous travaillons. Je passe donc la main à son créateur, Darren Douglas. Il a lui aussi travaillé sur WipeOut et a publié Judge Dredd Artist, vous voilà donc entre de bonnes mains !

Darren, c’est à toi…

SGU_05

Switch Galaxy Ultra : La BD

Avant que Gary ne commence à me harceler pour raconter ma vie sur ce blog, il m’a harcelé pour faire un petit travail sur Switch Galaxy Ultra. Ce n’est pas que cette idée me gênait, mais au premier coup d’œil je n’ai pas pu m’empêcher de penser : « Oh non, encore des vaisseaux futuristes déboulant sur des circuits futuristes ! »

Ne vous méprenez pas, le jeu que j’ai vu avait l’air génial, c’est juste que je connais déjà bien les jeux de course sur circuits futuristes. Le premier WipeOut était mon deuxième jeu et depuis 94, j’ai mis mon grain de sel à leur quasi totalité dans leur globalité ou de manière plus microscopique (sur l’un d’entre eux, le troisième il me semble, je n’ai fait qu’un lampadaire.)

Glynnie_001

Mon premier amour (après Daphné de Scooby Doo), c’est de dessiner des BD et, après avoir fait mes premiers pas dans l’arène professionnelle, j’ai eu envie de continuer. Heureusement que Gary n’est pas aussi bête qu’il en a l’air et qu’il a prononcé les initiales magiques : ‘BD’.

Personnellement, je suis plus fan de ‘pulps’ de SF avec un penchant pour le côté fiction plus que pour le côté science et ce que j’aime appeler la « science-fiction en col bleu », dans laquelle des gens relativement normaux se retrouvent dans des situations teintées de SF. Alors j’ai commencé avec Glynnie Vance, un chauffeur avec des antécédents suffisamment vagues pour lui faire subir tout ce que nous voulions à mesure de l’intrigue.

Ma première version de Glynnie, que j’ai pondu sur un coup de tête, avait une casquette de camionneur. Il était trapu et costaud et, il faut le dire, on m’a demandé de le rendre un peu moins rustre et de lui trouver un nom plus sexy que ‘Glynnie’ ! Évidemment, y a pas plus sexy que le prénom ‘Vince‘, pas vrai ?! Et à mesure que nous l’affinions et que nous lui enlevions des poils, nous nous sommes retrouvés avec… arrrgh non, encore un de ces héros de jeu vidéo chauves et musclés !

Vince_02 Vince_01

Ensuite, il avait besoin d’un patron, une oreille attentive dans l’espace. Puisqu’on retrouverait ce personnage principalement dans la voix d’assistance téléphonique, j’ai pensé que je pouvais utiliser n’importe quelle idée. J’avais pensé à un cerveau dans un bocal, mais on a préféré opter (avec le recul, fort heureusement) pour un truc un peu plus sexy : Amur était née.

amur_01

amur_02

L’idée de cette fille isolée au cerveau en bocal nous a vraiment plu et voir sa patronne enfermée quelque part, pendant que Vince passe d’une galaxie à une autre commençait à nous sembler intéressante. L’antagonisme entre sa curiosité insatiable pour des univers qu’elle ne parcourra jamais et le cynisme de l’univers de Vince est devenu le point d’accroche de leur relation.

switch comic 005

switch comic 005 line EP1_005_Intro_NoText EP1_005_Intro

Les crayonnés sont faits à l’ancienne avec, bah, des crayons, mais ils sont ensuite scannés et colorés avec Painter et Photoshop et c’est là que les décisions finales sont prises.

Nous étions vers la fin de ce processus quand un délai nous a été accordé. En nous permettant de fignoler les illustrations, il nous a aussi permis de rendre la BD plus ambitieuse. Nous avons donc inséré une série d’interludes, un nouvel épilogue et introduit le nouveau personnage d’Herve, le fourbe commandant en second d’Amur, avec une fin que je ne dévoilerai pas mais qui nous laisse le champ libre pour explorer presque tout. En partant du principe que les gens auront envie de découvrir la suite !