Not A Hero prévu sur PS4 et PS Vita, par les créateurs de OlliOlli

0 0
Not A Hero prévu sur PS4 et PS Vita, par les créateurs de OlliOlli

Un jeu de plates-formes complètement fou.

Salut à tous. Je m’appelle Jamie et je travaille chez Roll7 ! Vous nous avez vus ? Ils ont parlé de nous à la conférence de presse de Sony à l’#E32014 ! C’est pas génial ? Nous sommes trop contents de pouvoir bientôt proposer notre nouveau jeu à la communauté PlayStation. Not a Hero est de plus en plus beau au fil des jours. Il n’aurait jamais pu naître sans John Ribbins, créateur et développeur principal de Not a Hero.

Il peut s’avérer difficile de mettre la main sur John, surtout dans la période folle qui précède l’E3, mais nous tenions à vous révéler quelques infos exclusives sur Not a Hero. Nous l’avons donc coincé pendant quelques minutes pour qu’il nous lâche une poignée d’explications avant de prendre l’avion, skateboard sous le bras, pour rejoindre Devolver et ses nombreuses surprises en vue de l’E3.

4notahero

À propos des personnages de Not a Hero…

Dans un certain sens, Not a Hero est un jeu axé sur les personnages, car ils ont tous des origines différentes, des caractéristiques bien définies et proposent des sensations distinctes. Dans certains cas, tout est question d’aptitudes spéciales, de rechargement lent, d’armes différentes, de vitesse, etc. Nous tenons à ce que chaque personnage propose quelque chose de bien particulier.

Le premier personnage jouable que vous contrôlez est Steve. Un type on ne peut plus ordinaire, cagoulé et armé d’un pistolet, dont le rôle est de vous apprendre les actions principales, telles que les glissades, la couverture, le tir, les temps de rechargement et les attaques glissées.

1steve

Vous pourrez ensuite débloquer Cletus. C’est un péquenaud adorable, armé d’un fusil de chasse. Il permet d’introduire le premier changement dans le déroulement de la partie. Vu qu’il est armé d’un fusil de chasse, il possède moins de munitions, mais ses tirs sont relativement plus efficaces. Il faut vraiment réfléchir avant de tirer car vous risquez de mourir si vous commencez à tirer sur tout ce qui bouge.

Cletus permet également de découvrir quelques aptitudes spéciales de manière spectaculaire. Par exemple, si vous tirez sur un ennemi, l’impact le fera reculer. C’est assez chouette car ça permet en gros de jouer au bowling avec les ennemis. En tirant sur un des types, on peut renverser tous les autres, puis les exécuter pendant qu’ils sont encore au sol.

2cletus

À propos du scénario et du monde de Not a Hero…

Le monde de Not a Hero baigne dans le désordre le plus total. La criminalité est endémique et les gangs contrôlent des quartiers entiers de la ville. On pourrait presque dire que tout espoir semble perdu. C’est un peu comme Gotham sans Batman. Cela dit, Batman ne fait pas partie du jeu. C’est donc à Bunnylord de sauver la ville. Il s’agit de notre étrange créature ressemblant à un lapin en costume, qui tient à remporter les prochaines élections. Que peut-il faire pour y parvenir ? En engageant Steve à la fois comme directeur de campagne et tueur chargé de nettoyer les rues, bien entendu.

Au sens propre, nous affirmons que vous n’êtes vraiment pas le héros de ce jeu, comme l’indique le titre. Très peu d’éléments distinguent Steve, Cletus ou les autres personnages des ennemis. Vous ne contrôlerez jamais un personnage capable de courir dans tous les sens et d’éliminer tout le monde facilement.

Alors, comment peut-on décrire Not a Hero ? Il s’agit d’un jeu dans lequel vous devez assassiner des gens et nettoyer une ville à l’aide d’une multitude de personnages, parce qu’un lapin vous l’a demandé gentiment.

3bunnylord

À propos des caractéristiques principales du jeu…

La couverture avant tout ! Même si de nombreux jeux de tir en 3D utilisent un système de couverture, j’ai rarement joué à des titres en 2D utilisant le même principe. Dans les shoot’em-up en 2D, vous devrez souvent sauter par-dessus des balles ou vous baisser pour qu’elles vous passent au-dessus. Il existe très peu de jeux en 2D proposant des zones où vous pouvez vous mettre à couvert. Je dirais donc qu’il s’agit de la caractéristique principale. Chacun des personnages utilise la couverture. Si vous ne faites pas de même, la mort sera au rendez-vous.

Dans un certain sens, le principe ressemble à notre dernier jeu, qui comportait un rythme pour ses déplacements. Dans OlliOlli, il s’agit de « trick, atterrissage, trick, grind, trick, atterrissage ». Dans Not a Hero, on pourrait parler de « glissade, couverture, tir, couverture, glissade ».

5cover

À propos des différents environnements…

La ville est scindée en quatre districts : Vodkaville, Sushi Central, Barrington Court et Bredrin Park. Chaque district est associé à une couleur particulière. Vodkaville est un peu le quartier de la mafia russe et sa couleur dominante est le violet. Bredrin Park est vert tandis que Sushi Central est rouge. Le quatrième district, Barrington Court, est bleu.

Bien entendu, toutes nos démos sont pour l’instant dominées par un ton violet-rose, mais c’est parce qu’on est uniquement sur le premier des quatre quartiers. Une fois qu’on passera aux autres, chacun aura sa couleur attitrée. Donc, à un moment donné, tout ne sera pas si rose que maintenant !

À propos de la progression dans le jeu…

À chaque étape, vous devrez accomplir un objectif global pour terminer le niveau. Vous trouverez également trois défis bonus facultatifs. Nous essayons de satisfaire deux types de fans : ceux qui veulent terminer les jeux à 100 % et ceux qui recherchent un peu de variété et de fluidité dans les différents défis, cartes et types de gameplay.

Dans la mesure où vous travaillez pour Bunnylord, et que vous lui prêtez main-forte dans sa campagne électorale, vous verrez la cote de popularité de Bunnylord monter après chaque étape réussie. Plus vous menez à bien un grand nombre de défis, plus le pourcentage de district sera élevé.

En ce qui concerne les personnages à débloquer, vous pouvez traverser le jeu et accomplir la majorité des défis avec n’importe quel perso. Cependant, dans certains niveaux, vous serez peut-être obligé de déverrouiller un personnage particulier pour recommencer divers défis et les mener à bien.

6missions

À propos de la création de titres irrésistibles inspirés par les jeux de type arcade…

Je ne sais pas si j’ai consciemment choisi de créer des jeux du type arcade qui rendent accro, mais il se trouve que je suis devenu assez doué dans ce domaine. J’y suis venu par accident, parce que je préfère normalement les jeux axés sur le scénario. C’est assez bizarre, quand on y réfléchit.

À propos de la sortie du jeu sur PlayStation…

C’est génial de développer un jeu pour Sony. Il y a quelque chose de vraiment chouette dans la conception d’un jeu pour une console parce que n’importe qui peut créer et distribuer un jeu pour PC. Je sais que n’importe qui peut également créer un jeu pour console et le distribuer, mais le processus est plus complexe sur console. Il faut passer par une phase de validation par Sony. Le processus revêt un côté assez « sérieux ». J’aurais du mal à l’expliquer, mais c’est vraiment bien d’avoir créé un jeu pour consoles. Cela a permis à notre studio de mûrir.

À propos de la date de sortie…

En début d’année prochaine… Je ne pense pas avoir le droit d’en dire plus !