Publié le

Interview : Toutes les raisons qui vous donneront envie d’explorer la vaste galaxie de No Man’s Sky

Plus de détails sur l'incroyable épopée de science-fiction de Hello Games sur PS4.

Quand Sean Murray, directeur général de Hello Games, est monté sur la scène PlayStation à l’#E32014 pour présenter No Man’s Sky, cet OVNI indie et ambitieux a immédiatement fait sensation. Bien qu’il se soit montré plus discret à la gamescom 2014 quelques mois plus tard, ce jeu énigmatique d’exploration spatiale reste l’un des titres les plus attendus et continue de faire couler beaucoup d’encre.

No Man’s Sky a séduit les joueurs en promettant une galaxie créée par génération procédurale et des aventures intrépides à la découverte d’espaces inconnus. Ses créateurs s’attendaient-ils à un tel engouement ? “Pas du tout !” déclare Sean. “C’est génial de voir l’intérêt que nous avons suscité, mais pour l’instant, je ne peux penser à rien d’autre qu’au jeu en lui-même. Jusqu’ici, on n’en aperçoit que le potentiel. Nous voulons réaliser ce potentiel, et pour ça, nous devons nous consacrer entièrement à notre travail.”

Sean a révélé récemment sur le PlayStation Blog qu’il faudrait 585 milliards d’années pour voir chaque planète de No Man’s Sky ne serait-ce qu’une seconde ; mais la question que se posent tous les explorateurs en herbe est “pourquoi ?” Qu’est-ce qui nous donnera envie de nous perdre dans l’immensité spatiale ?

AlpineFly

“Il y a deux réponses à cette question,” explique Sean. “La réponse courte, c’est que vous écrivez votre propre histoire. Je trouve que c’est agréable de jouer à un jeu sans missions ni quêtes. Mais il y a une réponse plus longue. Le joueur est guidé par des concepts fondamentaux : vous commencerez à la lisière de l’espace, sur une planète totalement unique, et vous vous dirigerez petit à petit vers le centre de la galaxie. Ce voyage a un but précis, mais nous ne pouvons pas en dire plus pour l’instant. Plus vous avancerez dans la galaxie, et plus les choses deviendront compliquées… mais aussi plus intéressantes et gratifiantes.”

Même le plus intrépide des explorateurs aura d’humbles débuts : “Vous aurez un vaisseau rudimentaire que vous devrez améliorer si vous comptez sortir de votre système solaire,” affirme Sean. “Par exemple, le voyage interstellaire nécessite un hyperdrive, et vous aurez besoin d’argent pour vous en procurer un. Vous pourrez aussi améliorer vos armes ou votre combinaison pour explorer d’autres types d’atmosphère ou aller sous l’eau.”

La manière dont vous gagnez de l’argent ne dépend que de vous. Comme Sean me le confie, le joueur ne sera pas pris par la main : “Vous n’aurez pas de missions. Personne ne viendra vous demander de l’aider à chercher ses poulets perdus aux quatre coins de la planète. Nous voulons que vous découvriez la galaxie et que vous progressiez par vous-même. Il y a différents rôles à adopter : vous pourrez être un explorateur, un commerçant, un pirate cherchant des routes commerciales à piller – vous pourrez même protéger d’autres vaisseaux contre les pirates.”

Diplo

Bien que le jeu comprenne un nombre incroyable de planètes, vous aurez une bonne raison d’explorer chacune d’entre elles. “Il y a quelque chose que nous n’avons pas encore montré. Lorsque vous arrivez sur une planète, plusieurs points de repère s’affichent sur la mini-carte en bas de l’écran. Ils indiquent des lieux d’intérêt : des ressources, un vaisseau qui s’est écrasé ou une balise, par exemple. Il pourrait s’agir de quelque chose à découvrir, comme une nouvelle espèce de créatures, une chaîne de montagnes ou un grand lac. Mais c’est à vous d’aller voir ; nous ne vous dirons pas ce qui vous attend. C’est aussi une excellente manière de gagner de l’argent pour améliorer votre vaisseau ou combinaison, ce qui vous permettra ensuite d’explorer davantage.”

En plus de vous rapporter de l’argent, l’exploration offre un autre genre de récompense : laisser votre marque sur les planètes que vous découvrez en premier. “Si vous êtes la toute première personne à lancer le jeu et que vous ouvrez votre carte galactique, vous pourrez zoomer sur chaque planète ou système solaire et voir qu’ils portent l’indication “inexploré”. Ils resteront ainsi jusqu’à ce que quelqu’un les trouve et partage sa découverte avec les autres joueurs.

Avec autant d’endroits à explorer, Sean explique que même si tous les joueurs évoluent dans la même galaxie, leurs chemins se croiseront rarement. “Je ne veux pas qu’on prenne ce jeu pour un MMO. Vous verrez les traces des autres joueurs et ce qu’ils ont découvert, donc vous ne vous sentirez pas seul, mais si nous jouions ensemble et que je vous proposais de venir me rendre visite sur ma planète, il vous faudrait sans doute des jours, voire des semaines pour me rejoindre. Même si nous étions sur la même planète et voulions nous rencontrer… c’est un peu comme tenter de se trouver sur Terre en partant de deux endroits au hasard.”

Creature

En nous rapprochant du centre de la galaxie, allons-nous rencontrer d’autres joueurs plus souvent – avec de plus gros vaisseaux et de meilleures armes, attendant tous de nous réduire en poussière spatiale ? Peut-être, explique Sean : “Si les autres joueurs ne le font pas, alors des PNJ s’en chargeront. Mais le centre de la galaxie reste immensément grand. Nous voulons créer un environnement vaste – nous voulons que ça ressemble au Far West, où on ne sait jamais ce qui se cache derrière l’horizon.”

Sean et l’équipe trouvent-ils toujours des surprises dans le jeu ? “Absolument. Plus nous y mettons d’efforts, plus il y a de surprises. Nous avons chacun un univers différent sur nos ordinateurs que nous changeons constamment. Tous les vendredis, nous nous regroupons pour jouer à la version “originale” du jeu. Il arrive toujours quelque chose que nous n’avions pas prévu et que nous n’aurions jamais imaginé, c’est vraiment formidable.”

Aller là où aucun homme n’est jamais allé vous tente ? Alors restez à l’écoute du PlayStation Blog pour suivre l’actualité de .

Pour en savoir plus sur No Man’s Sky, c’est par ici

4 commentaires
1 réponses de l'auteur

Mais montrez nous du gameplay, osef de vos blabla de marketeux

les journaliste ont pas y jouer, et voit toujours les meme bestioles et mondes, je commence a douter de toutes ces promesses, et puis zero date de sortie, ca me rappelle peter molyneux avec fable, qui en fesait des tonnes, alors ca a donné un bon jeu mais une revolution non plus … on verra c’est comme destiny pourtant fan du jeu et des halo, les mauvaises nouvelles s’enchainent avant sa sortie sur la taille ridicule du jeu, le niveau bloquer au lv 20 ect.. ect…

Bonjour, noooon pas destiny je l’attends trop, je savais pour le lvl20 (mais j’espère que comme un MMO ça sera le plus intéressant une fois ce niveau atteint) mais c’est quoi l’histoire de la taille ridicule du jeu???

Meresis n’a pas tort 😉
Si ça se trouve le jeu ne ressemblera en rien aux images qu’on voit ici.
Ça a l’air prometteur mais je doute que l’exploration pure soit le centre du jeu, ça va juste finir en shoot them up spatial où tout le monde se tirera dessus donc pas nécessaire de faire un monde si vaste. Le principe des planètes générées aléatoirement m’intéresse néanmoins, à voir. Par contre vu que ça semble être multijoueur, tout le monde aura donc les même planètes identiques à visiter, c’est pas si aléatoire…

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications