Nos impressions sur un jeu : Tears to Tiara II Heir of the Overlord sur PS3

0 0
Nos impressions sur un jeu : Tears to Tiara II Heir of the Overlord sur PS3

Hitman7701 nous dit ce qu'il a pensé de ce RPG Tactique.

Aujourd’hui nous reprenons les impressions de jeu, au milieu des récentes grosses sorties j’ai proposé à Hitman7701 d’essayer Tears to Tiara II Heir of the Overlord sur PlayStation 3. RPG tactique dans un univers unique, je laisse Hitman7701 nous dire ce qu’il a pensé du titre :

Tears to Tiara II a

ttt_french.indd

« Le premier épisode de Tears to Tiara est sorti initialement sur PC en 2005 au Japon, en tant que RPG tactique « pour adultes ». Une version tous publics est ressortie en 2008 au Japon sur PS3 suivi en 2009 par un remake contenant des scénarios additionnels ainsi que de nouveaux personnages en passant d’un gameplay 2D à un gameplay 3D. À noter qu’une série animée découlant du jeu est sortie également.

Le second opus (celui qui nous intéresse) Tears to Tiara II est sorti au Japon en octobre 2013 et est disponible dans nos contrées depuis le 7 novembre dernier.

Tears to Tiara II nous plonge en Hispania, une Espagne alternative, alors sous le joug de l’Empire Divin, une dictature inquisitrice qui impose aux Canaanites, le peuple vivant en Hispania, esclavage, taxes abusives et destructions de leurs lieux de culte.

Nous suivrons dans cette sombre histoire le jeune Hamilcar, surnommée Hamil, héritier de la maison Barca et fils de Hasdrubal, le seigneur d’Hispania vaincu et assassiné par l’Empire. Hamil est un jeune homme simplet et pas très courageux qui subit son sort d’esclave comme le reste de son peuple… Cependant une faction rebelle comprenant des vétérans au service de son père aimerait qu’il devienne le leader de la rébellion. Mais Hamil, néophyte en stratégie et au maniement des armes, n’a pas le courage de s’engager. Du moins, c’est ce qu’il veut faire croire…

Tears to Tiara II c

Naissance d’un héros

Hamil ira jusqu’à accepter avec abnégation d’être exécuté en échange d’un meilleur traitement pour son peuple de la part de l’Empire, sauf que lorsque les impériaux trahissent cette parole et tentent de brûler vive une jeune femme, notre héros révèle son véritable visage. Hamil est en fait un berserk habité par Melqart, le dieu de la guerre. Et là débute la véritable aventure de Tears to Tiara II, alors que notre jeune héros prend le commandement de la rébellion contre l’Empire.

Pour commencer, il faut savoir que le doublage du jeu est entièrement en japonais et donc vraiment bien joué, ce qui rend l’ambiance manga vraiment immersive. Les sous-titres sont uniquement en anglais. Cette information prend toute son importance dans la mesure où le jeu est un visual novel ponctué de batailles tactiques. Il va donc falloir beaucoup, mais vraiment beaucoup, lire. Il peut arriver que les dialogues durent une ou deux heures voire plus avant de passer à un combat. Sachant que les dialogues ne peuvent pas être passés et qu’ils sont essentiels pour comprendre l’intrigue, il faudra être un minimum anglophone pour profiter réellement du jeu.

Tears to Tiara II b

Les phases de gameplay

Les phases de combat se déroulent sur des champs de bataille divisés en cases, dans le style de Final Fantasy Tactics, en suivant un système de tour par tour. Les éléments (eau, feu…) sont également à prendre en compte, certains ayant plus d’effets sur d’autres, comme dans tout bon RPG. Les premiers combats sont des tutoriels dont il faudra bien se rappeler pour les combats suivants. Les personnages évoluent et peuvent changer d’équipement. Enfin il y a des conditions de victoire et de défaite, ainsi que des objectifs bonus.

Les graphismes sont simples et n’exploitent je pense, pas pleinement les capacités de la PS3. Néanmoins les phases de dialogues sont agréablement dessinées et plaisantes à voir. L’ambiance sonore est magnifique et nous plonge dans une ambiance très manga. C’est bourré d’humour et d’émotions et on se laisse vite embarquer par l’histoire.

Je n’ai pas encore fini le jeu mais d’après ce que j’ai pu voir, il faut environ 80 heures pour arriver au bout des 45 chapitres. La liste des trophées comprend un trophée platine. Les combats ne sont pas particulièrement difficiles pour peu que l’on soit connaisseur du genre tactique, le but de Tears to Tiara étant plus de raconter une histoire et vous projeter dedans que d’enchaîner des batailles.

Tears to Tiara II d

Il ne s’agit donc pas d’un jeu à « rusher », mais un titre qui demande du temps pour en profiter pleinement, le faire chapitre par chapitre comme on regarderait une série animée, posé dans son canapé.

Pour résumer je conseille Tears to Tiara II Heir of the Overlord aux fans de Japanime, de visual novels et de RPG tactiques, à condition d’être anglophone. L’histoire est bien ficelée, captivante et on prend beaucoup de plaisir à la suivre. »

Encore merci à hitman7701 pour ce retour, que je tends à valider. Tears of Tiara II Heir of the Overlord est véritablement fun et agréable à jouer, mais comme souligné il s’agit plus souvent d’un anime et manque de certaines phases de combat. L’univers est cependant tellement bien décrit qu’on se prend au jeu très rapidement.

  • Tears of Tiara II Heir of the Overlord est disponible sur PS3 sur le PlayStation Store.