Le créateur de Threes nous livre son jeu de stratégie turbo Close Castles

0 0
Le créateur de Threes nous livre son jeu de stratégie turbo Close Castles

Une nouvelle approche des RTS.

J’entretiens une relation bipolaire avec les jeux de stratégie en temps réel. Je les adore, mais je déteste y jouer.

Car voyons les choses en face : le RTS est une véritable usine à énervement, conçu pour ruiner la journée du joueur. Vous vous amusez (dans le stress) jusqu’à la première interaction avec un autre joueur. À partir de là, vous en avez pour 40 bonnes minutes de frustration. Vous continuez en espérant que l’autre abandonnera avant vous. Une véritable leçon de sadomasochisme solitaire.

J’allais oublier : bonjour. Je m’appelle Asher Vollmer et je compte bien régler tout ça avec mon nouveau jeu, Close Castles.

15693221547_a74014c0ef_o

J’ai créé Threes sur smartphones et tablettes parce que j’aime les petits jeux minimalistes. Close Castles en fait partie. Les parties sont remarquablement rapides : environ trois minutes chacune en vitesse maximum. Les limitations imposées par la manette m’ont conduit à concevoir des commandes aussi simples que possible. Déplacez votre curseur et appuyez sur une touche pour construire des structures. Le type de bâtiment et son emplacement détermineront votre destin, ainsi que celui de votre adversaire.

Le jeu est prévu pour le multijoueur local, sans aucune information cachée. Vous verrez qu’il ressemble beaucoup plus à un jeu de combat dans les niveaux avancés. Il sera alors crucial de savoir déchiffrer les coups de votre adversaire et de repérer les failles de sa stratégie pour ruiner ses plans. Il s’agit de détruire des bâtiments… vous allez devoir enjamber quelques gravats.

15693221627_d73abce7c7_o

15259320313_50ebbf6551_o

L’idée de base de Close Castles est simple : vous et votre plus grand rival avez construit vos châteaux BIEN trop près l’un de l’autre. Vous allez devoir développer votre royaume (dans un périmètre réduit) et envoyer vos loyaux sujets ravager les terres vulnérables de votre adversaire. Quant à savoir pourquoi ces châteaux ont été bâtis si proches l’un de l’autre… nous travaillons sur un scénario incroyable et déchirant qui devrait pouvoir le justifier.

Et vous ai-je dit que le jeu était aussi un petit bijou visuel ? Dominique Ferland, l’un des maîtres du graphisme trop mignon, a accepté de m’accompagner sur ce projet. Il est parvenu à créer des décors et des personnages immédiatement reconnaissables, aussi beaux qu’évocateurs. Je suis fier de pouvoir travailler à ses côtés… et qui sait… ce jeu de stratégie impitoyable pourrait même devenir vaguement fréquentable.

  • Close Castles arrivera sur PS4 en 2015.