Pourquoi vous devriez jouer à Everybody’s Gone To The Rapture dès aujourd’hui

0 0
Pourquoi vous devriez jouer à Everybody’s Gone To The Rapture dès aujourd’hui

La fantastique aventure de The Chinese Room est disponible sur PS4

Il y a près de trois ans, nous avons commencé à travailler sur un jeu. Notre objectif était de reprendre l’exploration narrative de notre dernier jeu, Dear Esther, et de l’inclure dans un monde ouvert, pour créer un jeu dans lequel vous découvrez l’histoire par vous-même, et que celle-ci ne vous est pas simplement racontée.

Nous voulions que cette histoire parle de la fin du monde, d’une petite vallée anglaise et de ses habitants, ainsi que du sens de la vie.

Nous pourrions parler des heures durant de toutes les modifications par lesquelles le jeu est passé pour finalement devenir le jeu auquel vous allez jouer. Nous avions commencé par un jeu en temps limité dont chaque partie n’aurait duré que 60 minutes. Nous avions des énigmes, une narration arborescente. Mais au fur et à mesure de notre progression, tous ces éléments ne semblaient n’être que des artifices.

E3_2015_Mediakit_018

Nous avons eu des retours de joueurs qui avaient essayé le jeu et tous étaient d’accord pour dire qu’ils souhaitaient juste visiter la vallée de Yaughton et découvrir l’histoire. Tout le reste ne parvenait qu’à les déconcentrer. Et, en un sens, l’intérêt premier d’Everybody’s Gone to the Rapture est la découverte de son monde fantastique.

Lorsqu’il s’agit d’inventer un monde, le jeu vidéo est roi. On ne peut pas avoir un tel sentiment d’appartenance, de lieu ou de temps, d’être réellement présent avec un autre média. C’est ce qui les rend si agréables à créer. Vous pouvez rassembler plein de choses : les pixels et les formes, les ondes sonores, la notation musicale, les mots et les voix, et un gros paquet de code, et tout compresser dans une boîte. Et de l’autre côté vous obtenez un monde riche, profond, incroyable, complexe et superbe dans lequel vous pouvez vous plonger, vous balader et explorer. C’est tout simplement extraordinaire et c’est incroyable de pouvoir créer quelque chose comme ça et le partager.

Pour l’instant, le plus gratifiant vis-à-vis des retours concernant les retours sur Everybody’s Gone to the Rapture, ce sont les gens qui sont venus nous dire qu’ils avaient l’impression d’avoir grandi à Yaughton, ou d’avoir connu cette ville, ou de l’avoir visitée. C’est formidable. Ça veut dire que nous avons fait notre travail correctement. Si vous y croyez, alors le jeu fonctionne, parce que l’histoire est replacée dans son contexte.

E3_2015_Mediakit_018

De plus, la façon dont les gens interagissent avec les personnages est géniale. Ça veut dire qu’ils s’impliquent vraiment et c’est ce qui est important dans ce jeu.

L’année dernière, quand nous avons présenté Rapture à l’E3, nous avions dit que le jeu ne marcherait pas si les gens ne s’impliquaient pas. Si l’on en croit les retours que nous avons reçus, on dirait bien que nous avons réussi.

Comme pour Yaughton, les gens viennent nous dire que Wendy leur rappelle leur grand-mère, ou qu’ils avaient une amie comme Rachel, ou qu’ils sont tombés amoureux de Lizzie ou de Rhys, ou qu’ils se souviennent d’amis ressemblant à Jeremy ou Charlie quand ils étaient enfants. C’est la preuve vivante de l’excellente performance des acteurs qui ont travaillé sur ce jeu, mais cela veut aussi dire que nous avons atteint notre objectif et que nous avons créé une communauté convaincante de personnes réalistes dont vous vous souciez vraiment.

Nous avons une petite équipe de développeurs talentueux et passionnés qui se sont donnés corps et âme pour ce jeu et nous pensons que ça se ressent vraiment dans le résultat. Ce jeu possède non seulement une ambiance visuelle et sonore très réussie, mais il a aussi quelque chose qui le rend vraiment spécial : une réelle volonté de créer quelque chose de différent et de prendre les risques nécessaires.

E3_2015_Mediakit_018

On nous a beaucoup répété, ces dernières années, que créer un monde ouvert avec une équipe aussi réduite était insensé. On nous a dit que l’exploration narrative était au point mort, que nous allions simplement créer une variante de Dear Esther et de Gone Home.

On nous a dit que les joueurs ne comprendraient pas une histoire non linéaire et qu’ils n’auraient pas la patience ou la volonté d’explorer la vallée de Yaughton sans être guidés de façon explicite ou forcés à effectuer des missions linéaires. Et vous savez quoi ? C’est complètement faux.

Everybody’s Gone to the Rapture était un défi de taille, mais nous savions que notre équipe en était capable, nous pensons qu’il y a toujours un moyen de prendre un genre, de le développer et le rendre intéressant. Nous étions convaincus que les joueurs seraient assez futés et qu’ils adoreraient découvrir dans un monde unique et l’explorer.

E3_2015_Mediakit_018

En résumé, nous pensons que le jeu vidéo est, pour l’instant, le média le plus immersif et le plus créatif au monde et nous sommes fiers d’avoir ajouté notre pierre à l’édifice.

Et par-dessus tout, nous pensons qu’il y a une superbe histoire au cœur d’Everybody’s Gone to the Rapture et nous tenons à vous la faire partager. Les visuels sont incroyables, le doublage est fantastique et la bande son est remarquable. Tout ceci rassemblé pour créer quelque chose qui, nous l’espérons, est vraiment unique et spécial.

Nous espérons vraiment que vous l’adorerez. Amusez-vous bien !

Dan & Jess
Directeurs de studio, The Chinese Room

E3_2015_Mediakit_018