17 choses incroyables que vous ne saviez probablement pas à propos de Tearaway Unfolded

2 0
17 choses incroyables que vous ne saviez probablement pas à propos de Tearaway Unfolded

Media Molecule dévoile les secrets de la création de leur aventure en papier

Salut à tous. Nous avons lâché notre aventure en papier épique sur PS4, Tearaway Unfolded, dans la nature le mois dernier, et nous avons adoré les différentes réactions des joueurs et de la critique.

Pendant la création d’un jeu, il y a toujours une tonne de faits et de chiffres fascinants qui ne voient jamais le jour, d’habitude. Et c’est avec cette idée en tête que nous avons décidé de faire jouer nos mémoires et de nous replonger dans le développement de Tearaway sur PS Vita et de Tearaway Unfolded sur PS4 pour partager nos écureuils les plus secrets avec vous tous !

Voici 17 faits à propos de la création de Tearaway qui vous laisseront bouche bée !

  1. Nous avons utilisé 280 918 feuilles de papier pour faire Tearaway, et nous avons fait 647 708 plis !
  2. La version originale de Tearaway était appelée « Sandpit », et une grande partie du code (surtout dans la version sur PS Vita) fait encore référence à « Sandpit » plutôt que Tearaway.
  3. Grâce à notre éditeur sur mesure, chaque objet dans le jeu peut en théorie être créé avec du vrai papier.
  4. La version sur PS4 possède des bordages épais procéduraux qui sont automagiquement ajoutés aux bordages non déchirés du papier, ce qui rend le papier encore plus réaliste !
  5. Tout le bordage dans Tearaway Unfolded est en fait du bordage 3D, pas de textures.
  6. Lorsque Tearaway était encore un jeu à monde ouvert, au début de son développement, nous avons utilisé de véritables lieux de la carte. On pouvait marcher du sud de l’Angleterre à l’Écosse en 46 minutes et 12 secondes.
  7. E3_2015_Mediakit_018

  8. Dans l’environnement de développement, les écureuils sont appelés Monkeys, les Scraps sont appelés Grunts (et parfois même Cyclops), et les élans sont appelés Elephants !
  9. Les confettis sont aussi appelés Fluff.
  10. L’éditeur du jeu continue d’utiliser le suffixe « -inator » de LBP, comme pour le Fluffinator et le Dependinator.
  11. À l’origine, le nom de iota était OOLA et il avait une apparence très différente de celle qu’il a aujourd’hui !
  12. E3_2015_Mediakit_018

  13. Le menu du jeu a été créé en utilisant le même éditeur de niveaux que dans le jeu.
  14. L’avion en papier avait été créé pour Tearaway sur PS Vita, mais à l’époque, il ne nous semblait pas terminé. C’est pourquoi nous étions encore plus heureux de le présenter dans Tearaway Unfolded !
  15. Il y a 29 097 mots dans le jeu en 21 langues, ce qui fait un total de 611 037 mots, toutes langues confondues ! Ça équivaut (en gros !) à environ deux tomes de Game of Thrones.
  16. Le trépied est l’outil ultime pour prendre des selfies dans des situations complètement folles ! Savez-vous que vous pouvez prendre des photos en chevauchant le cochon ou dans l’avion en papier (mais c’est à vos risques et périls) ?
  17. Les Scraps pètent !
  18. Nous avons construit un prototype en papier pour le menu du jeu.
  19. E3_2015_Mediakit_018

  20. Aucun bébé wendigo n’a été blessé lors de la création de ce jeu <3

Quelle belle liste de faits ! Certains vous ont-ils surpris ou étonnés ? Dites-le-nous dans les commentaires ci-dessous ! Et si vous n’avez pas encore votre copie de Tearaway Unfolded, rendez-vous sur le PlayStation Store pour vous lancer dans votre aventure en papier dès maintenant !

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires

  • clubbing-nations

    Très bien tout ça, mais sinon, le résumé de la maj du ps store n’est plus le mardi a 16h ? 😉