PlayStation Blog en français

Dino Dini’s Kick Off Revival arrive en exclusivité sur PS4 et PS Vita.

2 0
Dino Dini’s Kick Off Revival arrive en exclusivité sur PS4 et PS Vita.

Le grand classique de la simulation footballistique signé Dino Dini revient après 25 ans d'absence.

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer que Dino Dini’s Kick Off Revival, le dernier opus totalement inédit de ma célèbre série de simulations de football, sortira en exclusivité sur PS4 et PS Vita en 2016. – Dino Dini

Pour ceux qui ne me connaissent pas, permettez-moi de me présenter rapidement. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours été un geek, et j’ai eu la chance de grandir à l’époque où avoir un ordinateur chez soi est passé du rêve à la réalité. J’ai appris à programmer tout seul, et je voulais développer des jeux dignes de ceux qu’on trouvait dans les salles d’arcade.

J’ai vendu mon premier jeu quand j’avais à peu près 14 ans, en 1980. En 1988, j’ai commencé à travailler sur Kick Off pour ordinateurs personnels Amiga et ST. À sa sortie, le jeu a trusté le top des ventes et a remporté plusieurs récompenses, comme celle du prix Golden Joystick du « Meilleur jeu 16 bit de l’année ». Ils ont dû le bannir des rédactions des magazines spécialisés parce que les gens passaient tout leur temps à jouer !

Mais dans les années 90, l’industrie a progressivement tourné le dos aux petits développeurs et aux programmeurs individuels comme moi et j’ai dû emprunter une voie différente pour continuer dans ce métier, notamment en travaillant avec diverses sociétés aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Italie. J’ai fini par enseigner le développement de jeux vidéo aux Pays-Bas, ce qui constitue mon activité principale depuis maintenant huit ans.

Mais je n’ai jamais vraiment abandonné l’idée de continuer l’aventure. Je suis resté spectateur quand des concurrents avec des gros budgets et de grosses licences ont conquis le marché, et j’étais un peu triste de voir qu’ils avaient oublié les leçons que je leur avais enseignées.

Alors que j’étais tout seul, j’ai réussi à dépasser de grandes compagnies en terme de chiffes de vente, sans licences et sans budget faramineux, et je l’ai fait en me concentrant sur ce qui fait l’essentiel d’un jeu vidéo : le gameplay, et je suis très bon dans ce domaine.

Je n’ai pas été le seul à réussir de cette manière, il y en a eu beaucoup d’autres, mais l’industrie a tout misé sur le réalisme graphique et la surenchère de moyens. L’esprit du jeu indépendant n’a pas sa place dans ce modèle : les gros budgets et tous les risques qui en découlent peuvent rapidement devenir un rouleau compresseur qui condamne à l’oubli des idées et des concepts pourtant excellents.

Mais le développement indépendant a connu un véritable retour en grâce ces dernières années. S’il faut retenir une seule leçon du succès de Minecraft et de Notch, c’est que l’industrie ne peut plus nous faire croire que tout repose sur des budgets colossaux, des équipes à rallonge et des dépenses marketing énormes. Qui pourrait encore avaler ça aujourd’hui, alors qu’un programmeur amateur, avec zéro budget, a créé un jeu qui a rapporté plus de trois milliards de dollars ?

Quand j’ai vu que l’industrie commençait à changer et à retrouver un peu de cet esprit indépendant, j’ai su qu’il était temps de retenter ma chance. Le talent est à nouveau reconnu à sa juste valeur et c’est une excellente nouvelle.

La résurrection a démarré quand Shahid Ahmad, directeur stratégique chez Sony Computer Entertainment Europe, s’est intéressé à mon histoire et a proposé, à ma grande surprise, de m’envoyer un kit de développement PS Vita. Le premier défi que j’ai dû relever a été de travailler à un prototype sur mon temps libre. J’ai fini par accoucher d’une démo que j’ai montrée à Sony, qui m’a ensuite proposé de m’aider à terminer le jeu. Je m’y consacre à plein temps aujourd’hui.

Alors, qu’est-ce que vous pouvez attendre de ce nouveau Kick Off ? L’aspect le plus important ne changera pas : la balle n’est pas collée à vos pieds. Vous pouvez shooter comme vous voulez, où vous voulez ; la trajectoire et les effets de vos tirs seront totalement et entièrement sous votre contrôle.

Le jeu sera en 3D, mais c’est uniquement parce qu’il est finalement plus facile de développer les jeux de cette manière aujourd’hui. Je pense peut-être offrir différents angles de vue, mais la vue par défaut sera celle de Kick Off 2 et GOAL! : une vue de dessus, avec peut-être quelques ajustements mineurs.

Le jeu reprendra l’esprit des anciens opus tout en tirant parti des technologies actuelles, notamment pour les manettes. Il y a 25 ans, les ordinateurs personnels étaient équipés de joysticks à huit directions avec un seul bouton. Et c’était du numérique, pas de l’analogique : on pouvait uniquement viser dans huit directions différentes, pas plus. Le nouveau jeu profitera pleinement des commandes analogiques et le gameplay a été pensé en conséquence, ce qui fait que l’esprit et la prise en main des origines sont conservés, mais les possibilités en termes de précision et de maîtrise sont démultipliées.

Si vous voulez en savoir plus sur le développement du jeu, vous pouvez me suivre sur Twitter : @dndn1011.

E3_2015_Mediakit_018

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires

  • Louloulaloose

    Kick Off… Mon premier jeu…

  • je me suis dit la même, retrouver un de mes tous premiers jeu sur ma vita, alléchant. Mais je ne sais pas pourquoi, mon petit doigt me dit que ça va être des retrouvailles trop cher payée, et donc que je n’y gouterai pas. Car du old-school bien retapé, ok, mais du old-school au prix fort non merci!