Publié le

Une nouvelle-bande annonce de RIGS (Mechanized Combat League) présente l’arène de Dubaï

Regardez ces nouvelles images de Guerrilla Cambridge et son spectaculaire jeu de tir en VR

RIGS Mechanized Combat League est à la Paris Games Week avec une toute nouvelle arène jouable. Pour les non-initiés, RIGS est un FPS compétitif en arène actuellement développé pour PlayStation VR par Guerrilla Games Cambridge. Les “RIGS” du titre sont des machines athlétiques hautement préparées et pilotées qui s’affrontent dans le sport mondial du futur.

Situé dans la magnifique ville de Dubaï, ce nouveau stade est beaucoup plus grand que celui de Rio, qui fut montré lors de l’E3. Avec des aires plus ouvertes et un dessin symétrique, il s’agit là d’une toute nouvelle forme de Mechanized Combat. Pour admirer ce nouveau stade, jetez un coup d’œil à cette bande-annonce.

Nous avons retrouvé le Directeur artistique Tom Jones et l’Artiste senior Laura Dilloway pour parler un peu du stade de Dubaï, de ses influences, des considérations de conception et de son impact sur les tactiques des joueurs.

Salut, Tom et Laura ! Pouvez-vous nous en dire un petit peu plus sur ce nouveau stade de Dubaï ?
Tom: L’arène de Dubaï est un stade immense construit sur mesure. Il possède des tribunes impressionnantes offrant des vues imprenables sur la ville. Nous voulions que le stade fasse honneur à la grandeur et la somptuosité de Dubaï, il a donc été dessiné dans cette optique. Il est délibérément clair et épuré, avec des structures impeccables, blanches et flottantes, ainsi qu’un ciel bleu paisible. Le sol du stade est en partie recouvert de sable, afin de souligner encore le lien avec Dubaï et d’offrir un élément naturel unique pour que les RIGS puissent s’affronter.

Pour Rio, vous aviez fait évoluer l’horizon de la ville pour qu’il corresponde à votre vision du futur. En avez-vous fait de même avec Dubaï ?
Tom: Oui, en effet. RIGS (Mechanized Combat League) se déroule en 2065. Nous avons donc cherché diverses manières de faire évoluer cette architecture déjà très impressionnante en soi. Entre autres éléments ajoutés à l’horizon, il existe un immense ascenseur qui fait office de monument. C’est aussi un nouvel hommage aux efforts du genre humain.

Géographiquement parlant, où le stade est-il situé exactement ?
Laura: Le stade possède sa propre île, située tout près de la côte ! Parmi les éléments les plus caractéristiques de Dubaï, outre l’architecture impressionnante que Tom a déjà mentionnée, citons ces îles aux formes merveilleuses fabriquées de toutes pièces. Il s’agit là de quelque chose de parfait pour l’emplacement de notre stade de Dubaï. Il retranscrit admirablement l’immense richesse de la ville, ainsi que la grande popularité que RIGS a atteinte en tant que sport en 2065.

Il y a donc ces îles fabriquées par l’homme… Quelles ont été les autres sources d’inspiration pour ce stade ?
Laura: Telle qu’on la connaît aujourd’hui, Dubaï possède déjà des structures extrêmement sophistiquées. Nous n’avons donc pas eu besoin de regarder très loin pour nous inspirer. Nous avons vraiment aimé les magnifiques jardins qui accompagnent ces structures, notamment celui de Burj Khalifa. Ensuite, nous avons aussi considéré les grands stades et autres parcs de sport du monde entier, avec notamment le Parc olympique de Londres 2012, pour essayer de voir comment nous pouvions réunir toutes ces idées.

En comparaison avec Rio, comment la taille de cette arène influe-t-elle sur le mode de jeu PowerSlam ?
Tom: Cette arène est peut-être plus grande, mais ses structures sont toujours conçues pour guider naturellement le joueur dans le stade de Dubaï. Toutes les grandes rampes mènent au but central, ce qui facilite beaucoup la progression. Les rampes elles-mêmes sont intégrées à l’architecture, ce qui permet d’offrir de grands emplacements pour les spectateurs. Tout cela génère à la fois une sensation de grandeur fantastique et une expérience sportive totalement captivante.

Les joueurs devront-ils effectuer des changements tactiques quand ils joueront dans ce stade ?
Laura: Le plus grand changement tactique est celui-ci : l’importance et le soin qu’il faudra apporter au choix des points d’apparition dans le stade de Dubaï. Vous pouvez par exemple réapparaître très près du but, mais vous serez alors très exposé. Il vous faudra bien déterminer si le jeu en vaut la chandelle. Si vous êtes à l’aise dans les espaces ouverts, l’utilisation des attaques au près vous permettra de mieux bondir entre les grandes structures. Cela sera donc très pratique. En revanche, si vous préférez une approche davantage furtive, vous trouverez de nombreux tunnels sous le stade qui vous permettront de surprendre vos concurrents à revers depuis des emplacements inattendus.

Pour Dubaï, avez-vous tiré des enseignements utiles de l’arène de Rio ?
Tom: Absolument. Nous avons emmagasiné beaucoup d’expérience lors de la création de notre arène de Rio, en particulier sur la façon de proposer un monde lisible pour la VR. Nous avons aussi établi beaucoup de nos thèmes de jeu, que nous avons pu transposer dans l’arène de Dubaï.
Laura: L’éclairage en jaune des routes qui mènent au but est un très bon exemple. Nous l’avions fait avec Rio également. Quant aux surfaces de jeu, nous reprenons sensiblement les mêmes matériaux. Nous avons aussi créé des sponsors qui font de la publicité globale et qu’on retrouve donc dans tous les stades, aux côtés d’autres sponsors plus locaux.

Pour l’instant, vous avez dévoilé Rio et Dubaï. Peut-on s’attendre à d’autres grandes villes du monde en tant que toile de fond des arènes de RIGS ?
Tom: Oui, c’est certain ! Nous sommes très intéressés par d’autres villes et d’autres continents pour héberger nos stades. En fin de compte, RIGS (Mechanized Combat League) doit être ressenti comme un sport mondial. Il est donc important de pouvoir couvrir différentes cultures et différents styles d’arènes.

Si vous assistez à la Paris Games Week, ne manquez surtout pas RIGS (Mechanized Combat League) sur PlayStation VR ! Si vous faites partie des chanceux qui ont déjà pu jouer dans l’arène de Rio, venez découvrir celle de Dubaï.

Pour plus d’infos sur le développement de RIGS (Mechanized Combat League), et sur les prochains événements lors desquels vous pourrez jouer au jeu, gardez un œil sur PlayStation.Blog et le compte officiel Guerrilla sur Twitter.

2 commentaires
0 réponses de l'auteur

Ce jeu semble vraiment sympa. Je lui souhaite de trouver son public malgré le fait qu’il dépende d’un accessoire.

Excellent! Avec EVE Valkyrie, clairement le jeu qui me fera craqué pour la VR (et GT Sport aussi ^^)! Et pas seulement parcequ’il propose simplement la VR mais parceque le jeu propose de l’originalité et se démarque des autres shooters.
Du coup on connait le mode “powerslam” qui consiste à emmagasiner des boulles jaunes puis à sauter dans le cercle centrale pour marquer des points, mais peut on espérer d’autres mode de jeu tout aussi originaux?

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications