Publié le

Read Only Memories détourne le jeu d’aventure classique

Comment MidBoss innove avec son prochain conte cyberpunk

L’idée était dans l’air depuis un moment, si bien que les choses se sont faites naturellement lorsque l’équipe de MidBoss a décidé de créer un studio de jeux et m’a demandé d’en être le responsable graphique et le directeur.

Nous venions juste de terminer la première de ce qui allait devenir les conventions annuelles GaymerX, alors les mots “faites vos propres jeux” résonnaient encore dans nos oreilles, je crois. J’avais de l’expérience et un certain penchant pour les graphismes 2D et nous aimions tous les jeux au fort caractère narratif, donc nous nous sommes logiquement tournés vers un jeu d’aventure.

Nous avons décidé de rendre hommage, mais aussi de revitaliser l’esthétique classique d’un genre ancien en donnant un zeste de modernité aux personnages, à la façon dont l’histoire est contée et même aux mécaniques de jeu. Une fois toutes ces pièces mises en places, plus la touche finale cyberpunk, Read Only Memories était né.

Faire un jeu d’aventure graphique pour notre ère moderne est bien plus compliqué qu’il n’y parait au départ, surtout au vu de l’approche que nous avons adoptée. Les embranchements dans l’histoire donnent des possibilités quasi infinies aux joueurs, ainsi qu’une rejouabilité très appréciable. Bien sûr, cela signifie aussi que nous devions prendre en compte chaque chemin potentiellement choisi par le joueur et faire en sorte que l’histoire fonctionne et ait un sens à chaque fois. Avant même de nous en rendre compte, nous avions sur les bras un projet bien plus énorme que prévu.

E3_2015_Mediakit_018

Dès le début, les personnages étaient extrêmement importants pour nous. Même dans les premières démos, c’était l’élément qui passionnait le plus le public. L’un d’entre eux, Jess, ne fait pas grand-chose d’autre que vous traiter de crétin, et les gens l’ont adorée !

Après ça, nous sommes devenus plus audacieux et avons introduit des personnages plus variés et intéressants. Voir de simples petits brouillons maladroits de personnages conçus il y a des années devenir des amis entièrement animés à l’écran, bavards et souvent insolents, n’a de cesse de m’étonner.

On a beaucoup réfléchi à ce qui pourrait ou devrait paraître normal et banal dans le futur de 2064, et à la façon d’amener les gens dans ce monde. Les joueurs peuvent choisir leurs noms, pronoms et même leur régime alimentaire ! Nous n’avions rien prévu pour cet aspect du jeu ! Mais on s’est dit que ce serait quand même cool de l’intégrer. Bien que les protagonistes de l’histoire vivent clairement leur propre vie à Neo-San Francisco, ces petits détails permettent aux joueurs de s’approprier leurs personnages et de se sentir plus proches de l’environnement.

E3_2015_Mediakit_018

Évidemment, vous pouvez créer des personnages et des histoires fantastiques à longueur de journée, mais si vos mécaniques ne fonctionnent pas bien avec, ça ne marchera pas. Le voilà, notre plus gros défi. Non seulement nous devions créer ce monde et ses habitants, mais nous devions aussi permettre au joueur d’interagir avec eux de façon probante. Beaucoup de vieux jeux d’aventure utilisaient des trucs comme combiner des objets, partir à la recherche de quelque chose, et d’autres mécaniques que l’on a plus ou moins éliminées. En général, ces trucs ne faisaient qu’ajouter un niveau de difficulté artificielle (sans parler de la frustration).

Nous voulions que les joueurs endossent plus naturellement leur rôle de détective virtuel et nous avons imaginé des énigmes qui nécessitent uniquement des objets et de naviguer dans les conversations. En fait, et je pense que nous n’avons pas été très clairs à ce sujet, la plupart des énigmes ont plusieurs solutions possibles, ce qui affecte le cours de l’histoire. Notre but était que chaque joueur aille naturellement vers des solutions qui correspondent à sa personnalité. Nous essayons de ne pas en dire trop quand les gens commentent certains événements pour qu’ils ne réalisent pas qu’ils auraient pu se passer autrement ou être évités.

E3_2015_Mediakit_018

Cette aventure aura été fantastique et je me demande encore comment nous en sommes arrivés là, mais je suis terriblement excité de faire ça. Les éloges que l’on a reçus jusqu’à présent ont été incroyables, étant donné qu’il s’agit du premier jeu de notre studio. J’espère travailler sur plus de titres pour tous ceux qui aiment ce jeu, et je sais que, plus tard, nous allons y ajouter du contenu…

7 commentaires
0 réponses de l'auteur

Je ne demande pas à ce que tous les jeux ressemblent à un Heavy Rain ou autre mais quand même, pourquoi continue t-on à faire des jeux qui se rapprochent de la NES voire pire. Combien même le scénario est bon, il faut arrêter un peu la nostalgie et le retro-gaming… On peut faire de jolies choses aujourd’hui sans avoir besoin que le jeu soit un AAA et que ça plaise mais non. Aujourd’hui soit tu as un AAA, soit tu as du ultra-retro graphisme…

2

Je suis assez daccord avec toi sur le fond (marre de ces jeux pixélisés juste pour suivre la hype retro-gaming); mais force est de constater qu’il y a quand même de la place entre les les AAA et les “2d dégueus”…
Je ne dis pas que ce jeu est inintéressant, il faut voir ce qu’il a dans le ventre avant! Mais perso j’en peux plus de cette hype “rétro-pixel”… Il y a moyen de faire de très beaux jeux 2D assez “facilement” de nos jours, pourquoi tomber dans cette systématique du “les gros pixels c bien”…? Il y a eu certains très bons jeux en 2D pixellisés récemment, mais ce n’est pas le fait de proposer son jeu sous cet optique qui en fera forcément un bon jeu, ou de bonnes ventes… “Trop d’indés tuent l’indé” serais-je tenté de dire…
Mais je souhaite néanmoins bonne route aux dèvs de ce jeu avec leur “bébé”…

Comme mes deux compères du dessus. A la base, je suis plutôt partisan du pixel art, mais on arrive à un point ou là je frise l’overdose, à tel point que même certains jeux que j’attendais arrivent à m’en dégouter… Bref le pixel art c’est cool mais à petite dos et à condition qu’il soit très bien fait, ce qui est malheureusement trop rare… (et en général c’est même plutôt dégueulasse)

Mais celui ci va me faire mentir, je le trouve plutôt réussis et pourrai même me faire oublier mon dégout passager. De ce que j’en vois dans le trailer j’ai vraiment cette impression d’univers futuriste avec une vision des années 80 et pour le coup ça colle vachement bien à l’esthétique et ambiance du jeu. Le speach me plait bien, j’adore la SF et les jeux d’enquête, donc là c’est un bon combo! On a une idée de la date de sortie?

Mais j’ai quand même un certaine frustration car ça fait des année que je rêve de voir un jeu d’enquête dans une ville futuriste (à la Avant l’Incal / Blade Runner) en monde ou...

Montrer le commentaire

Comme mes deux compères du dessus. A la base, je suis plutôt partisan du pixel art, mais on arrive à un point ou là je frise l’overdose, à tel point que même certains jeux que j’attendais arrivent à m’en dégouter… Bref le pixel art c’est cool mais à petite dos et à condition qu’il soit très bien fait, ce qui est malheureusement trop rare… (et en général c’est même plutôt dégueulasse)

Mais celui ci va me faire mentir, je le trouve plutôt réussis et pourrai même me faire oublier mon dégout passager. De ce que j’en vois dans le trailer j’ai vraiment cette impression d’univers futuriste avec une vision des années 80 et pour le coup ça colle vachement bien à l’esthétique et ambiance du jeu. Le speach me plait bien, j’adore la SF et les jeux d’enquête, donc là c’est un bon combo! On a une idée de la date de sortie?

Mais j’ai quand même un certaine frustration car ça fait des année que je rêve de voir un jeu d’enquête dans une ville futuriste (à la Avant l’Incal / Blade Runner) en monde ouvert en 3D… J’espère qu’ils auront l’ambition de passer à la 3D pour les prochaines prods…

4

Au contraire des commentateurs précédents, je trouve ça très bien que la production vidéoludique actuelle se compose aussi bien de jeux en 3D avec des textures ultra-détaillées, que de jeux 2D avec des gros pixels bien visibles. La qualité d’un jeu ne se résume pas au nombre de polygones ou à sa résolution, il y a d’excellents jeux avec des graphismes old-school, des jeux tout pourris avec des graphismes qui en mettent plein la vue.

Cette liberté de style graphique permet à des petits studios de créer des jeux originaux comme Broforce, chose qui ne serait pas faisable s’il fallait absolument que tous les jeux soient en 3D (qui coûte plus cher à produire).

De même qu’il peut encore aujourd’hui sortir d’excellents films en noir et blanc (The Artist, Frankenweenie…), il peut sortir d’excellents jeux avec des graphismes qui semblent avoir 30 ans de retard.

4.1

Mais il n’existe pas que la “2D aux gros pixels” ou la “3D photo-réaliste”, qu’est ce que tu fais de tout ce qui existe entre ces deux là? (et ici il s’agit juste du traitement visuel, pas de la qualité des jeux, ça c’est un autre débat)

C’est ça qu’on reproche, je n’ai absolument rien contre le pixel art, (dans certains cas je l’adore même) mais je commence sérieusement à ressentir de la lassitude à force d’en voir à foison. Et non, clairement aujourd’hui, la 3D ne coûte pas nécessairement plus cher, et ne nécessite pas forcément plus de temps de réalisation que la 2D. J’aurai même tendance à dire que du vrai bon pixel art bien réalisé nécessite plus de taff.

Y a des tonnes de façon différentes de traiter un visuel qu’il soit 2D ou 3D (et même certains styles qui n’ont encore jamais été exploité), je trouve dommage que les indés se focalise à ce point sur le pixel art.
Bref, je commence juste à ressentir un manque de diversité et d’originalité, voila tout.
(même si le choix du pix...

Montrer le commentaire

Mais il n’existe pas que la “2D aux gros pixels” ou la “3D photo-réaliste”, qu’est ce que tu fais de tout ce qui existe entre ces deux là? (et ici il s’agit juste du traitement visuel, pas de la qualité des jeux, ça c’est un autre débat)

C’est ça qu’on reproche, je n’ai absolument rien contre le pixel art, (dans certains cas je l’adore même) mais je commence sérieusement à ressentir de la lassitude à force d’en voir à foison. Et non, clairement aujourd’hui, la 3D ne coûte pas nécessairement plus cher, et ne nécessite pas forcément plus de temps de réalisation que la 2D. J’aurai même tendance à dire que du vrai bon pixel art bien réalisé nécessite plus de taff.

Y a des tonnes de façon différentes de traiter un visuel qu’il soit 2D ou 3D (et même certains styles qui n’ont encore jamais été exploité), je trouve dommage que les indés se focalise à ce point sur le pixel art.
Bref, je commence juste à ressentir un manque de diversité et d’originalité, voila tout.
(même si le choix du pixel art pour Read Only Memories me parait plutôt pertinent…)

Avant on se posait pas trop la question de savoir si un jeu était “beau”, il devait juste être bon. Maintenant c’est le contraire.
Je trouve l’esthétique super ici, et il est indiqué que c’est un hommage aussi aux jeux cyberpunk d’avant. Puis, les Dév eux-même disent qu’ils ont un penchant pour les jeux narratifs et pour les jeux 2D, laissez-les développer leur univers comme ils le souhaitent hein. JE sais qu’on vit dans une époque où les joueurs ont même la possibilité de faire modifier une fin de jeu qui ne leur aurait pas plu, mais quand même… Si on jouait au jeu avant de le critiquer ? Peut-être que son esthétique apporte une plus value à son histoire, à son univers et à son gameplay ?

Tous vos commentaires sont très pertinents (ça se fait rare de nos jours…).
Le jeu en lui-même n’est pas critiqué, comme le vous dites si bien, il est possible que le scénario et le gameplay soient parfaitement adaptés au graphisme.
C’est juste qu’en effet il sort trop de jeux dans ce style et du coup il en ressort une certaine overdose.
Comme je disais, je n’attends pas que les jeux soient tous des bombes visuelles, ni même avec le scénario de l’année. Je voudrais juste bien des jeux sans prétention, avec de jolis graphismes, même 2D, qui me donnent envie de jouer et d’y rejouer. Aujourd’hui il n’y a pas grand chose dans le fossé qui existe entre ces petits jeux pixelisés à mort et les jeux à gros budget (qui ne sont pas toujours ma came, loin de là…).
Et bien sûr qu’il faut laisser la place aux petits développeurs, ça c’est indéniable, tout le monde doit avoir sa place au sein de ce grand monde vidéoludique! Bonne chance à eux donc avec ce petit jeu qui plaira sûrement à pas mal d...

Montrer le commentaire

Tous vos commentaires sont très pertinents (ça se fait rare de nos jours…).
Le jeu en lui-même n’est pas critiqué, comme le vous dites si bien, il est possible que le scénario et le gameplay soient parfaitement adaptés au graphisme.
C’est juste qu’en effet il sort trop de jeux dans ce style et du coup il en ressort une certaine overdose.
Comme je disais, je n’attends pas que les jeux soient tous des bombes visuelles, ni même avec le scénario de l’année. Je voudrais juste bien des jeux sans prétention, avec de jolis graphismes, même 2D, qui me donnent envie de jouer et d’y rejouer. Aujourd’hui il n’y a pas grand chose dans le fossé qui existe entre ces petits jeux pixelisés à mort et les jeux à gros budget (qui ne sont pas toujours ma came, loin de là…).
Et bien sûr qu’il faut laisser la place aux petits développeurs, ça c’est indéniable, tout le monde doit avoir sa place au sein de ce grand monde vidéoludique! Bonne chance à eux donc avec ce petit jeu qui plaira sûrement à pas mal de monde, mais qui me laissera de côté 🙂

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications