Home Improvisation, le simulateur original d’assemblage de mobilier, arrive sur PS4

0 0
Home Improvisation, le simulateur original d’assemblage de mobilier, arrive sur PS4

The Stork Burnt Down ajoute un mode multijoueur en ligne à son "moteur d'art moderne d'intérieur"

Depuis la conception de Home Improvisation, notre simulateur d’assemblage de mobilier/moteur « d’art moderne » d’intérieur, ce qui nous amuse toujours le plus, c’est de regarder des groupes y jouer ensemble. Nous nous sommes progressivement penchés davantage sur le multijoueur, et nous avons maintenant le plaisir d’annoncer que nous pourrons bientôt permettre au monde entier d’assembler du mobilier en ligne pour la toute première fois.

Eh oui, dans quelques mois, vous pourrez détruire des relations et construire des monstruosités d’art moderne à distance, et tout ça dans le confort de votre propre logement.

En l’honneur de cette annonce, j’aimerais vous expliquer ce qui nous a poussés à donner la priorité au mode multijoueur en ligne, ainsi que la façon dont notre expérience passée avec les jeux en réseau a influencé notre processus de conception.

Commençons par retourner à une époque où l’assemblage de mobilier virtuel n’agrémentait pas encore notre CV, avant la création de notre entreprise, avant même la fin de nos études et nos débuts dans l’industrie du jeu vidéo.

Quand on était encore à l’université, notre équipe a créé Black Oak Manor, un jeu de combat multijoueur en arène asymétrique avec des maisons hantées à génération procédurale. C’était vraiment fun. On y jouait avec nos amis. Le jeu faisait un malheur aux démos et aux fêtes du campus, et on comptait continuer à travailler dessus une fois nos études terminées.

On est ensuite passés à l’étape suivante en participant à quelques événements et festivals indie, imaginant que dans le pire des cas, des testeurs expérimentés pourraient au moins nous donner leurs impressions pour nous aider à progresser… Mais ça ne s’est pas vraiment passé comme prévu. Voilà la totalité du feedback que nous avons reçu sur plusieurs festivals :

« Une idée très intéressante. »

En y repensant maintenant, Black Oak Manor était un jeu rudimentaire avec des défauts considérables, mais c’est surtout l’un de ses inconvénients majeurs qui l’a condamné dès le début : personne ne voulait se donner la peine d’y jouer.

Il nécessitait quatre joueurs sur un même écran en local, ainsi qu’un joueur supplémentaire connecté en réseau sur une machine séparée contrôlant le « boss ». Il fallait donc deux machines, une connexion réseau, quatre manettes et une souris pour jouer.

D’une certaine manière, ce projet était voué à l’échec parce que nous n’avions pas réfléchi à la manière dont les joueurs voudraient l’utiliser. Nous l’avions conçu autant pour nous-mêmes que pour eux, et nous n’avions rien fait pour faciliter les interactions.

Avec Home Improvisation, nous avons commencé par un prototype qui permettait aux joueurs de passer sans transition du mode solo au mode multijoueur, et c’est de là que nous sommes partis.

À la PAX East 2015, nous nous sommes rendu compte que ce format ouvrait de nombreuses possibilités, et nous avons passé une grande partie du week-end à regarder de parfaits inconnus jouer ensemble, s’affronter, développer les créations des joueurs précédents, partager leurs connaissances, laisser des messages, détruire et transformer les créations précédentes, et, de manière générale, utiliser le jeu de nombreuses manières différentes. À un moment, un groupe improvisé de presque 30 développeurs s’est rassemblé autour d’un même écran pour participer à la conception collective du splendide « Chelfie » :

#07 - 20140604-0190#08 - Co_Op (5)

 
Nous avons remarqué que Home Improvisation n’est pas seulement un jeu en « sandbox » dans le sens traditionnel du terme, qui implique « quelques objectifs », mais qu’il peut être utilisé de différentes manières par les joueurs pour interagir de façons complètement inédites, même avec de parfaits inconnus. Ça nous a inspirés et nous a donné un nouvel objectif : faire passer notre sandbox à l’arène en ligne avec un minimum de friction, pour que les joueurs puissent trouver une infinité de manières de jouer et d’interagir.

Notre nouveau mode en ligne permettra de rejoindre et de quitter le multijoueur sans aucune transition, et nous avons hâte de voir ce que les joueurs vont en faire. Nous espérons également que ce sera au moins aussi amusant de jouer avec des inconnus en ligne qu’avec des amis en local.