Le jeu d’horreur psychologique Layers of Fear sort sur PS4 le mois prochain

11 0
Le jeu d’horreur psychologique Layers of Fear sort sur PS4 le mois prochain

Le titre psychédélique de Bloober raconte les péripéties d'un peintre tourmenté et hanté par son passé

Un terrible passé. Un tableau inachevé. Et une psyché en miette. Voici les éléments centraux à la base de Layers of Fear, un nouveau jeu d’horreur psychologique qui arrive sur PS4 le 16 février.

Dans Layers of Fear, vous incarnez un peintre anonyme hanté par son passé tragique qui n’a qu’un seul but : récupérer ce qu’il a perdu. Son seul réconfort est de plonger à bras ouverts dans la folie tout en essayant d’achever l’œuvre de sa vie, son Magum Opus. Le titre est un thriller atmosphérique et psychédélique dont l’intrigue se concentre sur la quête de la perfection et jusqu’où cela peut mener une personne.

L’une de nos premières idées était de se concentrer sur les beaux-arts, et c’est devenu l’un des piliers du jeu. Beaucoup d’artistes du studio disposent d’une maîtrise ès Arts et sont fascinés par les créations des artistes d’hier. Des toiles illustrant des meurtres violents ou le courroux divin existent depuis des siècles et représentent une source intarissable d’idées et d’inspiration qui continuent à nous hanter. Pourquoi, donc, ne pas réinterpréter cette inspiration en un jeu d’horreur vraiment singulier ? C’est ce que nous avons fait.

E3_2015_Mediakit_018

En créant Layers of Fear, nous voulions également apporter une nouvelle perspective au jeu d’horreur en introduisant un personnage principal, dont le monde évolue alors qu’il lutte contre la folie et qu’il perd pied avec la réalité. Les belles œuvres et la maison du peintre, des sources d’inspiration et de réussite, se détériorent au même rythme que l’esprit du protagoniste et dépeignent comment la folie, l’obsession ou la tragédie peuvent influencer l’esprit d’une personne et faire douter le joueur à chacun de ses pas.

Imaginez que vous pénétrez dans une pièce carrée vide. Il y a une porte dans chaque mur. Vous foncez vers la première porte qui s’avère fermée. Vous vous dirigez vers la suivante, puis la suivante, pour découvrir que c’est toujours la même chose. Mais quand vous vous retournez, toutes les portes ont disparu. Il ne reste que des murs. Vous faites une nouvelle fois le tour de la pièce. Est-ce que vous avez la berlue ? Y-avait-il des portes, ou était-ce ailleurs ? Puis la pièce rétrécit derrière vous. La claustrophobie vous guette ? Puis enfin, une nouvelle porte apparaît ; elle s’ouvre cette fois-ci. Attendez-vous à être surpris par ce qui vous attend de l’autre côté.

#07 - 20140604-0190#08 - Co_Op (5)

 
Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres pour vous présenter la manière dont fonctionne le jeu, et comment il fait monter la tension et le malaise chez le joueur. Ce fut un énorme défi de créer un jeu d’horreur sans avoir recours aux chocs qui vous font sursauter ou aux ennemis qui vous poursuivent. Nous avons conçu, développé des prototypes et testé les mêmes versions pour chaque endroit des dizaines de fois pour analyser les déplacements des joueurs et trouver comment générer la tension chez lui.

Ce fut un travail titanesque et nous avons fini par plonger dans cet univers, à parler ensemble de la façon dont la famille, le travail ou la tragédie a affecté nos vies personnelles. En fait, je pense que créer Layers of Fear a été cathartique. Mais on pense avoir réussi : un jeu d’horreur où l’effroi vient de l’environnement et non d’un énième zombie au visage décomposé, dont le seul objectif est de vous dévorer la cervelle. Nous avons créé un jeu dont vous vous souviendrez une fois que vous l’aurez terminé.

Dans Layers of Fear, plus vous vous imprégnez et explorez l’univers du jeu, plus vous apprécierez l’histoire. Nous avons laissé des tas d’objets personnels, des notes, des photos et des écrits sur les murs qui développent l’intrigue et vous immergent dans l’histoire, tout en laissant la part belle à l’imagination du joueur. Chapitre après chapitre, vous vous demanderez ce qui s’est réellement passé dans la vie du protagoniste.

Layers of Fear est une épopée effrayante et psychédélique qui déforme notre perception du monde ; il vous confronte à l’impact de la tragédie et à la manière dont elle définit nos vies. L’horreur a toujours été notre passion et notre point fort, et nous espérons que vous aimerez ce voyage dans la folie autant que nous avons eu de plaisir à le développer pour vous.

N’hésitez pas à laisser vos questions ou remarques dans la section des commentaires.

E3_2015_Mediakit_018

Les commentaires sont désactivés.

11 Commentaires

  • V-Phantomhive

    Ah, voilà le genre de jeu que j’affectionne tout particulièrement ! Il me tarde de découvrir le paradis perdu de ce démiurge neurasthénique. Un « de profundis » qui, je l’espère, sera à la hauteur de ses aînés ! 🙂

    • The_Mankind_

      Ahahah, il m’a devancé le malinois :p
      Tout à fait d’accord en tout cas, si le jeu arrive à prendre des risques et se démarquer et que l’immersion est au rendez vous, what else ?

    • V-Phantomhive

      Ça ne peut pas être pire que Daylight de toute façon ! Haha.

  • Quelle magnifique nouvelle \o/ J’en suis !

  • a voir

  • Aura t’on « soma » sur galette un jour

    • faute d’avoir autre chose , dead space 4 , god of war 4 , soul reaver , un nouveau alien ,un Star Wars avec du solo ,etc ,etc …..

    • Clara Hertzog
      Clara Hertzog

      Hello BATLESTAR. Aucune annonce n’a été faite à ce sujet, pour le moment.

  • Impatient d y jouer!!!

  • Maka-_-Albarn

    j’adore ce style de jeu, hâte de l’avoir !

  • a voir ce que sa donne…