Furi présente ses boss redoutables dans une nouvelle bande-annonce

2 0
Furi présente ses boss redoutables dans une nouvelle bande-annonce

Découvrez ce nouveau jeu d'action PS4 sans concession

Quand j’étais enfant, les jeux vidéo faisaient naître en moi une immense et intense satisfaction après avoir terminé un niveau ou battu un boss qui m’avait donné du fil à retordre pendant un certain temps. J’avais la sensation d’apprendre à surmonter un défi en faisant appel aussi bien à mes capacités de réflexion qu’à ma dextérité. Le mariage entre compréhension et exécution prenait des airs de triomphe en soi. J’ai connu ces joies grâce aux titres tels que Super Punch-Out, aux boss de Metal Gear Solid et aux combats de God Hand.

Nombreux sont les jeux qui m’ont procuré ce genre de sensations mais, depuis quelque temps, j’ai l’impression que les jeux sont devenus trop accessibles, avec le niveau de difficulté adaptatif, les points de contrôle dynamiques et les conseils en cours de partie… Tout est expliqué et dosé pour n’abandonner personne en cours de route. Dans Furi, nous tenons à donner au joueur l’intense satisfaction d’avoir vaincu un boss. Pour cela, vous allez devoir y mettre du vôtre.

#07 - 20140604-0190#08 - Co_Op (5)

 
Le jeu s’inspire en grande partie de la philosophie japonaise régissant le développement. Il n’a aucune prétention de réalisme en ce qui concerne son style ou ses animations. Le rythme élevé sollicite largement votre sens du timing, vos réflexes et votre capacité de jugement. Quand vous appuyez sur une touche, le personnage réagit immédiatement. Cela fait partie des éléments qui rendent le soft « équitable ». Souvent, dans les jeux modernes, quand on appuie une touche, on voit s’amorcer une animation du personnage, qui est impressionnante sur le plan visuel mais donne une sensation de « lourdeur », de manque de réactivité et même de délai. Les contrôles réactifs procurent des sensations agréables et sont incontournables dans un jeu de combat.

Le gameplay représente la quintessence du principe « facile à prendre en main mais difficile à maîtriser ». Vous aurez peu de touches à utiliser ou de commandes à mémoriser. Vous pouvez frapper à l’aide du sabre, utiliser votre arme à feu, esquiver et effectuer des parades. Et c’est à peu près tout. Vous aurez la possibilité de charger les attaques au sabre, les coups de feu et les esquives, ce qui permet d’asséner des coups de sabre plus puissants pour étourdir votre ennemi, de décupler la force des tirs pour l’envoyer au tapis et d’effectuer une esquive plus longue. Une fois que vous avez assimilé ces éléments, vous pouvez jouer à Furi. C’est un peu comme une guitare : elle ne comporte que six cordes, mais il faut beaucoup s’entraîner pour arriver à en jouer correctement. Et il n’existe aucune limite à votre perfectionnement, car le jeu est à la fois simple et profond.

E3_2015_Mediakit_018

Les défis reposent principalement sur la même formule : alerte, réaction, punition. Vous esquivez un laser. Vous bloquez un coup d’épée. Vous attendez l’ouverture dans la garde de votre ennemi et VLAN, vous le punissez ! La véritable profondeur du gameplay réside dans les différences entre les boss.

Il n’est pas question d’apprendre des tonnes de combos pour battre le boss suivant, mais plutôt d’utiliser une poignée de techniques différemment afin de terrasser un nouvel adversaire. Certains boss, ou « gardiens », privilégient le tir, tandis que d’autres sont plus portés sur le combat au sabre. Certains adversaires sont redoutables et peuvent vous envoyer au tapis en deux ou trois coups. Certains combats nécessitent une concentration intense et prolongée. Un affrontement peut aussi bien durer 10 minutes qu’une heure et demie selon votre style de jeu. Bien entendu, chaque gardien du jeu possède un ou deux atouts spéciaux, une arme particulière ou une aptitude qui le rend véritablement unique.

Dans cette bande-annonce, nous vous présentons une gardienne qui figure parmi les plus féroces. Elle est à la fois tacticienne, chasseuse et mercenaire espiègle ne laissant rien au hasard. Elle planifie son combat et possède des armes pour l’aider à remporter la victoire : des drones, un fusil de sniper au laser et un camouflage très efficace. En outre, elle parvient même à contrôler tout élément de l’arène de combat, en faisant apparaître des surfaces de protection et en bloquant certains passages à volonté.

#07 - 20140604-0190#08 - Co_Op (5)

 
Au départ, elle vous pourchasse, cachée dans son labyrinthe, en vous tirant dessus quand vous êtes distrait par ses cyber-abeilles. Vous devrez la trouver et l’attaquer avant qu’elle ne change d’emplacement. Vous l’affronterez pendant un certain temps si vous y parvenez, mais cela continue à l’avantager.

Pour la soustraire à cette situation favorable, vous devrez la suivre dans son repaire au cœur du labyrinthe et lui flanquer une ou deux raclées. Elle va alors vraiment s’énerver et continuer à vous tirer dessus, vous obligeant à esquiver des pluies de balles fonçant vers vous. La dernière phase consiste à l’affronter au corps-à-corps… alors qu’elle est invisible ! Appuyez-vous sur vos réflexes acérés et concentrez-vous.

Après l’avoir vaincue, je vous conseille de faire une petite pause, car je sais quel gardien vous attend après elle !

Nous serions intéressés de savoir ce que vous pensez de ce billet et de la bande-annonce, alors donnez-nous votre avis et posez vos questions.

E3_2015_Mediakit_018

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires

  • presidentevil40

    J’avais pu parler avec les développeurs et franchement c’est un jeu très prometteur. Par contre Clara, la vidéo ne fonctionne pas dans l’article 🙂

  • C’est en effet une bonne idée de faire un jeu d’action rapide, nerveux et un peu futuriste. Cela me fait penser au Shinobi et Nightshade de la PS2, très simples dans l’approche, mais suffisamment corsés comme pour y passer un bon moment.

    Et il sort quand ?