Interview : Tekken 7 et la réinvention de la série

1 0
Interview : Tekken 7 et la réinvention de la série

Katsuhiro Harada nous parle de comment son équipe passe les choses au niveau supérieur dans cette suite bientôt disponible

L’un des beat’em up les plus populaires au monde est en train de faire son retour sur PlayStation : Tekken 7 de Bandai Namco est monté sur le ring de l’E3 2016 pour montrer ce dont il était capable. S’en est suivi une petite discussion avec le directeur de jeu et producteur en chef, Katsuhiro Harada, qui nous a montré de façon frappante en quoi ce titre briguait la classe supérieure.

1. Des cinématiques interactives qui changent littéralement votre façon de combattre

Boosté par l’Unreal Engine 4, Tekken 7 semble non seulement pouvoir ne faire qu’une bouchée de la plupart des jeux, mais il s’impose aussi dans le domaine du gameplay. Attendez-vous à une météo changeante et des environnements destructibles, mais aussi à des ralentis en combat lorsque la santé d’un joueur est faible et que son adversaire lui porte un coup potentiellement fatal.

Et ce n’est pas tout, les moments clés des combats du mode histoire se transforment sans transition en cinématiques qui vous demanderont parfois de prendre une décision rapide pour éviter de subir des dégâts supplémentaires.

« Nous voulions ajouter une dose d’intensité, sans pour autant sortir le joueur du combat, mais aussi rendre le jeu encore plus sympa à regarder quand vous ne jouez pas, » déclare Harada-san.

#07 - 20140604-0190#08 - Co_Op (5)

2. Akuma apporte toute la puissance de Street Fighter

Vous n’avez pas manqué de remarquer que le célèbre psychopathe Akuma de Street Fighter était passé dans la série de Bandai Namco, et même si ce n’est pas la première fois que les deux franchises se mélangent, ce puissant adepte du shoto aux cheveux roux apporte toutes ses techniques dans Tekken, ce qui entraîne aussi son lot de défis.

« La plupart des gens pensent que c’était peut-être difficile d’inclure Akuma à cause notamment de ses projectiles, mais beaucoup de personnages de Tekken en ont également, et il y aussi la possibilité de les esquiver en faisant un pas de côté, » explique Harada-san.

« Le vrai défi était de le faire apparaître de la même manière que dans Street Fighter, car certains de ses coups sont vraiment différents en 2D. Nous avons dû travailler dur pour recréer son style et son rendu en 3D. »

« Akuma joue un grand rôle dans le mode histoire, il a passé un marché avec Kazumi pour éliminer ses détestables femme et enfant, Kazuya et Heihachi, et à la fin du jeu, l’épopée de la famille Mishima sera terminée. »

E3_2015_Mediakit_018

3. Votre rage est votre force

Les attaques super renforcées en mode Rage ne sont pas inédites dans Tekken, mais leur gamme s’est étendue de deux façons dans cet opus. La première s’illustre dans les Rage Drives, des attaques pouvant aussi être utilisées dans des combos pour réaliser encore plus de dégâts.

« Certains Rage Drives peuvent être plus défensifs que d’autres, » explique Harada-san. « Nous les avons aussi rendus plus difficiles à deviner en les appliquant à des coups bas, moyens et hauts. »

Ensuite, il y a le Rage Art, qui correspond à une puissante technique conçue pour mettre votre adversaire sur le dos ou, si sa santé est assez basse, lui infliger un coup fatal. Cependant, cette technique présente un risque.

« Vous pouvez infliger de lourds dégâts, mais ils sont proportionnels à la faiblesse de votre santé, » explique Harada-san. « Cette technique peut donc vous sauver la vie, mais vous devez vraiment réfléchir avant de l’utiliser. »

#07 - 20140604-0190#08 - Co_Op (5)

4. Bien plus que des coups dévastateurs

Une autre fonctionnalité inédite est l’introduction du Power Crush : une attaque brutale et protégée qui vous permet de terminer un coup même si vous subissez des dégâts. Utilisée au bon moment, c’est une force brute incroyable qui peut changer le cours de la bataille, mais elle aussi présente certains inconvénients.

« Les joueurs expérimentés peuvent utiliser cela à leur avantage, mais ça ne fonctionnera pas si bien contre des attaques projetées basses. Vous ne pouvez donc pas forcer le passage à chaque fois, » déclare Harada-san.

E3_2015_Mediakit_018

5. Le monde est devenu plus vaste

Les joueurs de Tekken 7 sur arcade connaissent peut-être déjà certains des personnages nouvellement inclus, mais Harada-san a fait une présentation complète de Katarina (Brésil), Claudio (Italie), Lucky Chloe (Japon), Josie (Philippines) et Shaheen (Arabie Saoudite) lors de l’E3. Harada-san explique le processus de création des personnages que son équipe a employé pour un casting aussi éclectique :

« Nous avons pris la base totale des fans et l’avons séparée en segments pouvant convenir à certains publics du monde, ou suivant d’autres facteurs, comme l’audience féminine, les débutants sur la série ou les joueurs recherchant plus de défis. »

Mais malgré ces nouveaux personnages, Harada-san a toujours ses vieux préférés.

« Je choisirais tout d’abord Feng Wei, parce que je suis vraiment à l’aise avec lui et qu’il s’adapte bien à toute sorte d’adversaires différents, » nous dit Harada-san.

« Ensuite, je dirais Katarina. Elle est très intuitive et c’est vraiment génial quand, dès le départ, vous sentez que vous pouvez réussir des attaques même contre un joueur plus expérimenté. »

Mais cela sous-entend un aveu de la part d’Harada-san : « Parfois, je prends Heihachi, même s’il est un peu plus difficile à maîtriser et que je ne suis pas un joueur de haut niveau. En fait, je suis plutôt un joueur intermédiaire ! » plaisante-t-il. « Donc ça ne me dérange pas non plus d’incarner Devil [Jin]… ! »

Suivez Facebook.com/tekken, @Tekken et www.Tekken.com pour plus d’infos d’ici à la sortie.

DN_011 DN_020DN_CO-OP_004

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire