23 des meilleurs jeux de la première moitié de 2016

2 0
23 des meilleurs jeux de la première moitié de 2016

Avez-vous manqué certaines des pépites de ces 6 premiers mois de 2016 ?

Uncharted 4, Dark Souls 3, Overwatch, Hitman, Doom, Ratchet & Clank… La liste de titres immanquables sortis cette année a de quoi impressionner. Avec autant de blockbusters gourmands en temps libre, il n’est pas impossible qu’un ou deux joyaux un peu moins célèbres vous aient échappé durant la première moitié de cette année 2016.

Heureusement, avec le soleil estival et avant la grande reprise d’avant Noël, le calendrier des sorties est un peu plus « espacé ». Alors pourquoi ne pas profiter de ce léger répit pour vous rattraper sur ces titres que vous avez peut-être manqués ?

Si vous avez loupé quelques sorties, ne vous inquiétez pas : consultez notre liste des meilleurs « trésors cachés » de 2016 et procurez-vous celui ou ceux qui vous manquent.

1. Firewatch

Peu de jeux proposent une qualité narrative aussi profonde ou prenante que Firewatch. Son design somptueux et son scénario méticuleusement ficelé en ont fait un hit du début 2016, ce qui n’a pas manqué de surprendre sa petite équipe de développement.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Une véritable démonstration de ce que peuvent signifier les termes « expérience de jeu riche et diversifiée ».

2. Alienation

Des titres aussi fameux que Super Stardust, Dead Nation> et Resogun ont procuré aux développeurs finlandais de chez Housemarque une réputation sans égale dans le genre du jeu de tir façon arcade. Leur petit dernier, Alienation, s’est vu saupoudrer de systèmes de progression et de pillage qui en font une expérience aussi gratifiante qu’agréable.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Vous aurez bien du mal à trouver d’autres jeux de tir à deux joysticks offrant une telle fluidité.

3. Unravel

Le petit Yarny est apparu comme par magie cette année, et il a su conquérir nos cœurs. Avec une direction artistique impressionnante, des énigmes surprenantes et des thèmes plus profonds qu’il n’y paraît, Unravel symbolise parfaitement la convergence artistique qui règne autour du jeu vidéo.

Pourquoi est-ce un immanquable ? La côte est de la Suède. C’est dans ces environnements absolument magnifiques que l’inspiration majeure du jeu Unravel a été puisée.

4. Dirt Rally

Dans une période moins fertile dans le genre autrefois adulé des jeux de rallye, DiRT Rally a représenté une véritable bouffée d’air frais ce printemps. Véritable simulation, dans tous les sens du terme, le jeu repousse vos capacités de conduite bien au-delà de la petite course du coin.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Il s’agit là de l’une des expériences de pilotage les plus dangereuses et exigeantes qu’on puisse rencontrer sur PS4.

5. Gravity Rush Remastered

Le mélange de l’animation japonaise et de la BD française a donné à Gravity Rush un style véritablement unique dans les histoires classiques de super-héros. Sa popularité et sa grande longévité lui ont valu d’être remastérisé pour PS4 cette année. Et le résultat est encore plus joli et agréable à jouer.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Un mécanisme de jeu unique en son genre qui vous permet, littéralement, de mettre le monde sens dessus-dessous.

6. Salt and Sanctuary

La légendaire série Dark Souls fait peut-être partie des plus souvent imitées ces dernières années. Cela dit, bien peu parviennent à atteindre le niveau de leur modèle aussi bien que Salt and Sanctuary. Cette réalisation en 2D de la formule tant appréciée d’Hidetaki Miyazaki parvient à maintenir ce mélange magique de combat brutal, d’atmosphère pesante et d’exploration infinie.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour son design tentaculaire de ses niveaux, chose qu’on n’avait plus vue dans un jeu en 2D à défilement horizontal depuis les glorieux jours de Metroid et Castlevania.

7. Trackmania Turbo

Les jeux de course d’arcade extrêmes semblent retrouver du succès cette année et c’est en partie grâce à Trackmania Turbo. Ce titre-culte sur PC a effectué le grand saut sur PS4 en ce début d’année, et s’est vu couvert de tonnes de bonnes critiques.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour sa communauté en ligne dédiée et toujours prête à se fendre d’une petite course dans des buggies surpuissants.

8. Enter the Gungeon

Difficile de trouver tâche plus ardue que d’essayer de rester en vie dans le ‘Gungeon’. Comme dans tous les jeux de méchants, quand vous êtes mort, vous êtes mort. Mais vous ne sentirez jamais la mort aussi proche que dans l’enfer des incessants coups de feu d’Enter the Gungeon.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour ses armes parmi les plus intéressantes et déjantées jamais vues dans un jeu vidéo. L’arme « spam », ça vous tente ?

9. Invisible Inc.

Alors que la majorité des jeux de voyous se centrent, avec succès ou non, sur l’action, l’équipe de développeurs de chez Klei Entertainment a renouvelé le genre l’an dernier avec Invisible Inc. En bricolant un gameplay mêlant furtivité au tour par tour avec présentation élégante et maussade, ils ont réalisé un jeu très apprécié par la critique dès son arrivée sur PS4 en avril.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Des possibilités tactiques approfondies et la génération procédurale confèrent à Invisible Inc. une jouabilité pratiquement illimitée.

10. The Escapists: The Walking Dead

Au début de l’année, les développeurs de chez Team 17 ont combiné astucieusement leur jeu d’évasion pixelisé The Escapists avec la série télévisée d’horreur The Walking Dead. Résultat ? Un jeu hautement stratégique, totalement fidèle à la chronologie de la BD originale, réalisant le tour de force d’être bourré de charme avec ses graphismes façon « 8 bits ».

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour son grand héros, dur de dur, Officer Rick Grimes en nain pixelisé. Ça, c’est vraiment immanquable !

11. This War of Mine: The Little Ones

Les développeurs de chez 11 Bit Studios ont donné un tour lugubre en Janvier dernier à leur jeu de stratégie This War of Mine. L’ajout d’enfants apporte un grand réalisme à ce jeu politique qui interpelle doucement. En montrant l’horreur quotidienne et le désespoir vécus lors d’une guerre, This War of Mine – The Little Ones nous mène avec une candeur remarquable à la croisée des genres, quelque part entre jeu vidéo et philosophie.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour cette façon de mettre au défi vos qualités de joueur et votre façon de penser.

12. Shadow of the Beast

Titre culte sur Amiga s’il en est, Shadow of the Beast a fait peau neuve cette année en exclusivité sur PS4. Bourré de surprises et de clins d’œil, ce remake n’est pas seulement un grand jeu de plate-forme et d’action, c’est aussi un bel hommage à l’héritage de ce secteur culturel.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour ses quantités folles d’éléments à débloquer, ses dessins conceptuels originaux, ses pistes musicales, sans oublier son émulation sur PS4 du jeu original sur Amiga.

13. The Banner Saga 1 & 2

Le mois de janvier a vu sortir sur PS4 le jeu très attendu de Kickstarter, The Banner Saga. Voici venir ce mois-ci sa suite, The Banner Saga 2. Avec leurs magnifiques illustrations réalisées à la main, leur ribambelle de personnages marquants et leurs histoires avec des choix importants à effectuer, ces deux jeux sont des succès publics et critiques.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour cette façon de caractériser la passion à l’état pur : trois développeurs qui ont quitté leur job dans l’industrie grand public pour faire les jeux qu’ils aimaient vraiment.

14. I Am Setsuna

Avec ses évocations du design et des scénarios des RPG classiques d’antan, I Am Setsuna va finalement toucher le continent européen la semaine prochaine. Certes, vous n’avez donc pas encore eu l’opportunité de le manquer mais, avec cette bande-son incroyable et son système d’exploration à défilement vertical qui rappelle le bon vieux temps, vous n’avez pas vraiment intérêt à le manquer.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour ses combats en équipe et son scénario qui évoque les bons souvenirs de Chrono Trigger et des classiques de la série des Final Fantasy.

15. The Witness

Ce jeu d’énigmes très attendu est l’œuvre de Jonathan Blow, de chez Braid. Il porte avec fierté sa vision différente du jeu moderne avec une apparente simplicité très trompeuse. Grâce à la réinvention permanente de règles simples, ces énigmes géométriques vous font progressivement découvrir un aspect plus complexe et méditatif du jeu.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Parce que ce jeu vous fera passer par tous les sentiments possibles : vous vous sentirez comme un imbécile à un moment donné et comme un pur génie le moment d’après.

16. Assassin’s Creed Chronicles Trilogy

Transformer la série Assassin’s Creed, avec son monde en libre exploration et ses combats, en une expérience plus linéaire avec défilement horizontal pouvait paraître un pari risqué. Mais c’est un pari gagné. Composée de trois épisodes dans de nouvelles périodes historiques en Chine, en Russie et en Inde, cette trilogie fait souffler un petit vent de fraîcheur sur l’expérience Assassin’s Creed.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour son élégance, son style, et sa capacité à reproduire parfaitement le ton et le caractère de chaque lieu et de chaque époque, au niveau de l’environnement mais aussi du gameplay.

17. Valkyria Chronicles

Sorti en 2009, Valkyria Chronicles n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un « jeu nouveau ». Cela dit, gonflé par des graphismes en HD, une fluidité quasi-parfaite et l’inclusion de tous les contenus extra d’origine, on peut dire que ce grand classique devenu culte n’a jamais été aussi complet et attractif.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Parce que c’est un vrai joyau de la génération précédente et pour sa présentation particulièrement stylisée, toujours aussi impressionnante qu’au moment de sa sortie.

18. Sheltered

Intense, profond, ardu. Sheltered exige que le joueur sache être sans pitié et systématique comme peu d’autres jeux l’exigent. À la fois simple et terriblement envoûtant, les hauts et les bas que ce jeu vous fait vivre sont absolument tous intenses.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour son intensité rare qui ne manquera pas de faire surgir un sentiment glacial de détermination même chez les joueurs les moins hardcore.

19. Prison Architect Console Edition

À première vue, en matière de jouabilité, proposer d’incarner le rôle d’un architecte-gouverneur de pénitencier n’est peut-être pas très attirante. Prison Architect est pourtant bel et bien le jeu qui change cette donne. Addictive en diable, l’édition PlayStation 4 a su conserver toute la profondeur et la liberté de son pendant sur PC.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour le petit vent de fraîcheur que fait souffler ce jeu : l’objectif principal du jeu consiste en effet à assurer le bonheur durable des méchants.

20. Odin Sphere: Leifthrasir

Les développeurs de chez Vanillaware ont redonné vie à ce grand classique de la PS2. Totalement refait en HD et avec toute une série de fignolages sur le gameplay d’origine, Odin Sphere: Leifthrasir donne une nouvelle occasion de connaître cet excellent jeu trop souvent méconnu, qui plus est sur un matériel nouveau et plus puissant.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour la possibilité de profiter d’un petit bijou arrivé tard dans le cycle de vie de la PlayStation 2 et qui n’a pas reçu toute l’attention qu’il méritait.

21. Guity Gear Xrd – Revelator

À l’occasion de son retour sur le ring le mois dernier, ce nouveau titre de la longue lignée des Guilty Gear présente ses personnages et ses modes tant aimés, ainsi que le tout meilleur de l’animation en 2D sur PlayStation 4.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Parce qu’il s’agit d’un des jeux de combat de cette génération ayant reçu le plus de louanges de la part de la critique.

22. Downwell

Mettant en avant des commandes précises et réactives plutôt que de jolis pixels, Downwell fait partie de cette renaissance de la philosophie de conception selon laquelle « le gameplay est roi ». Rapide, exigeant et très addictif, ce jeu vous ramène dans une époque du jeu vidéo qui paraissait pourtant révolue.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Parce qu’il propose de l’action, de la vraie, qui demande une rapidité qu’on ne connaissait plus sur les systèmes actuels.

23. Severed

Développé par Drinkbox Studios (l’équipe déjantée qui a fièrement pondu le jeu de plate-forme Guacamelee), Severed mélange cette palette colorée qui est leur marque de fabrique avec des éléments de combat sur écran tactile comme on en a rarement vu dans un jeu d’aventure et de plates-formes.

Pourquoi est-ce un immanquable ? Pour sa jouabilité d’une qualité rarement vue sur l’écran tactile de la PS Vita.

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires

  • Nightmare1984

    Pour ma part dans cette liste ça a été: Alienation (une pépite comme Dead Nation l’était), Dirt Rally (jeu pas vraiment pensé pour les manettes et contenu rachitique), Gravity Rush Remastered (toujours pas fini), Invisible Inc (jeu tout en anglais dommage), Shadow of the Beast (toujours pas fini), The Witness (très décevant). Sans compter: Dark Souls 3, Uncharted 4, Hitman, Ratchet&Clank et Doom.

  • Bonne idée de mettre des jeux indépendants ou plus petits sur le devant. La liste est longue et il faut faire des choix, mais j’aurais ajouté Risk of Rain, très prenant et disposant d’une bonne bande son, et Hardware: Rivals, aussi très addictif et bénéficiant d’une bonne communauté online, régulière… et évidemment la version PS Vita d’Axiom Verge.