PlayStation Blog en français

Comment les développeurs de Battlezone se sont résolus à ressusciter « le père de la VR »

0 0
Comment les développeurs de Battlezone se sont résolus à ressusciter « le père de la VR »

Rebellion revient sur l'héritage vidéo-ludique du jeu d'arcade qui a défini tout un genre

Retournons 16 mois en arrière, à l’occasion de l’E3 2015. Nous venons de présenter Battlezone pour PlayStation VR en évoquant le retour du « père du jeu en VR ». Était-ce présomptueux ? C’est possible…

Retournons maintenant 36 ans en arrière, vers un classique du jeu d’arcade. La moquette est collante, les bornes sont brûlées de trous de cigarettes et des bips et bloups résonnent dans l’air. Mon frère et moi jouons au Battlezone original. Je colle mon visage contre le périscope de la borne et j’ai l’impression d’être dans le char vert, à abattre les ennemis.

Le Battlezone de 1980 tentait vraiment de vous plonger au cœur du jeu, à tel point qu’il est devenu le tout premier jeu de tir à la première personne. Avant l’arrivée de Battlezone, la perspective et les réticules n’avaient pas vraiment leur place dans les jeux. Finalement, nous n’avons peut-être pas été assez présomptueux ?!

Quatorze ans plus tard, mon frère Chris et moi sortons notre jeu révolutionnaire Alien vs. Predator pour la Jaguar d’Atari. Ce FPS n’aurait peut-être pas existé sans Battlezone. On peut difficilement exagérer son influence sur le gaming moderne, sans parler de la VR.

Battlezone

Si je pouvais montrer le Battlezone que nous avons créé au Jason de 1980, il ne voudrait même pas y croire, mais je lui dirais que c’est son admiration pour le Battlezone original qui a fait de notre idée une réalité.
C’est grâce à lui que je me suis retrouvé au dernier étage d’un building de New York en 2013 pour faire une offre et acquérir la licence Battlezone. À ce moment-là, les astres étaient alignés : nous possédions cette licence qui nous avait inspirés en tant que développeurs, alors que la nouvelle génération de réalité virtuelle commençait à se concrétiser. Tout fut clair à nos yeux : on avait d’un côté un jeu qui voulait attirer le joueur dans son monde et de l’autre une réalité qui le permettait.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis, et Battlezone et PlayStation VR vont sortir dans quelques jours. Nous sommes tous surexcités, ici chez Rebellion, mais d’un point de vue plus personnel, donner vie à Battlezone de cette façon est vraiment un moment fort.

 

Certains d’entre vous découvrent Battlezone avec cet article. Si c’est le cas, vous tombez bien, car nous allons discuter en détail de ce jeu toute la semaine sur le PlayStation.Blog : le passage d’une mission à l’autre, la profondeur de la campagne et d’autres sujets encore secrets !

Alors restez connectés, car les révélations sont loin d’être terminées et si vous n’êtes pas encore convaincu, nous aimerions vous prouver que Battlezone sera un record de ventes dès la sortie du PlayStation VR le 13 octobre.

J’ai beaucoup parlé aujourd’hui de ce qui nous avait inspirés à la conception de notre jeu, mais j’aimerais vous parler aussi de l’apparence de Battlezone. Si vous voyez le jeu pour la première fois, vous penserez sans doute au film Tron (on nous a beaucoup comparés !), mais saviez-vous que Tron a en réalité été influencé par le Battlezone original ? Eh oui, c’est Battlezone l’original !

Battlezone

Avec Battlezone, nous voulions créer un jeu qui ait sa propre réalité, un jeu qui semble virtuel, voire digital. Notre équipe artistique a fait un boulot dément en la matière : les nombreuses captures d’écran sont splendides, mais elles ne rendent même pas justice au ressenti à bord du char en termes d’espace et d’émerveillement pour notre monde rétro-futuriste.

Le monde du jeu s’apparente plus pour nous à une « non-réalité » virtuelle. Au lieu d’essayer de recréer la vraie vie, nous vous transposons dans un autre monde, qui a tout du virtuel, du jeu vidéo et de l’évocation, comme le jeu d’origine. Quand vous essaierez Battlezone sur PlayStation VR pour la première fois, j’espère que vous ressentirez le même sentiment de globalité que j’ai ressenti il y a 36 ans, comme si vous étiez vraiment à l’intérieur du char le plus puissant de la galaxie.

 

Merci de m’avoir lu. Nous avons vraiment hâte de vous en révéler plus cette semaine. En attendant, rendez-vous sur battlezone.com pour en savoir plus et suivez-nous sur Twitter via les comptes @BattlezoneVR et @Rebellion.