Publié le

Cliff Bleszinski annonce LawBreakers, un nouveau FPS multijoueur prévu sur PS4

Découvrez le prochain FPS de Boss Key Productions

Bon, on va pas se mentir. Il y a dix ans, personne n’aurait cru que je ferais ça. Et pourtant je suis là, à écrire un article pour le blog de Sony.

Donc ouais, je reviens sur console et franchement, ça fait plaisir. La PS4, c’est nouveau pour mon studio et moi (même si plusieurs des personnes qui bossent avec moi ont déjà sorti des exclus PlayStation). Pour l’anecdote : mon DG et collègue Arjan Brussee a contribué à la création de Guerrilla Games. On a aussi fait le premier Jazz Jackrabbit ensemble, il y a genre un million d’années. Petite industrie. Jugez pas.

On a négocié avec Sony pour pouvoir écrire ce petit topo de présentation et vous donner un max d’infos sur LawBreakers. C’est un truc auquel je tenais.

Dooooonc…

Bonjour.

Je vais pas vous faire le baratin marketing habituel. Je vais vous dire franchement d’où je suis parti, ce qu’on a fait et où on veut vous emmener.

Alors, d’où je suis parti ?

PSEUDO LETTRE DE MOTIVATION SUR LAWBREAKERS :

Pendant ma petite « retraite », honnêtement, je m’ennuyais à mourir. Ma femme et moi, on était prêts à s’étriper. J’ai pris du poids. Au bout d’un moment, je pouvais plus ignorer le besoin créatif de faire quelque chose de nouveau. C’est là que j’ai repensé à un rêve que je faisais quand j’étais petit, où la gravité partait complètement en vrille. J’ai aussi fait un vol parabolique, une fois. Un truc de fou. Bref, LawBreakers c’est la rencontre de mes rêves de gosse, de ma carrière dans l’industrie et de ma passion de toujours pour les jeux vidéo. Donc voilà comment est né LawBreakers. Un nouveau monde futuriste où la lune a mystérieusement explosé, un événement appelé le Fracas, qui a dévasté la Terre. Ensuite, la société s’est reconstruite, en profitant des anomalies de la gravité pour renaître et progresser.

TITLE

C’est le cadre idéal pour un FPS en équipe ultra nerveux et omnidirectionnel où on pousse les joueurs à s’arracher du sol. Y a le feu au plancher, mon pote. C’est le shooter d’opposition à compétences fait par des fans de shoot pour les fans de shoot dont mon équipe et moi on a rêvé toute notre vie. C’est un hommage au classique mais résolument actuel en même temps. Classique pour les décollages transsoniques, le rocket-jump et tout ça. Actuel pour toute la gamme de personnages avec leurs caractéristiques propres et les tonnes d’armes et de combos qu’on propose.

Par exemple :

Notre soigneur dans LawBreakers peut envoyer du lourd en attaque. Entre les mains d’un bon joueur, il peut guérir deux coéquipiers tout en balançant des grenades depuis le ciel comme un canon humain volant. C’est ça, l’esprit de LawBreakers. Et puis on a aussi ajouté des trucs comme le tir en arrière à l’aveugle avec toutes les armes à distance. Eh ouais.

Maintenant, ce qu’on a fait : on bosse sur la version PC de LawBreakers depuis 2014, après la création de mon nouveau studio de développement, Boss Key Productions, avec Arjan. Et je peux vous dire que monter un studio et faire un jeu en partant de zéro, c’est chaud. À l’époque, on partait sur une exclu PC en free-to-play. Ouais, je vous annonce officiellement qu’on a « changé de direction » (pour utiliser des termes business) pour s’éloigner des trucs comme le F2P. Pourquoi ? Parce qu’on est à l’écoute de la communauté et qu’on veut proposer ce qu’il y a de mieux pour les joueurs et, du coup, pour le jeu. C’est marrant comme les deux sont liés, non ? Notre éditeur, Nexon, nous soutient depuis le début et bosse avec nous dans l’intérêt des joueurs. Rien que pour ça, respect. De toute façon, il en avait marre de faire des jeux de karting pour la Corée.

TITLE

Après quelques petits ajustements l’année dernière suite à la version Alpha, beaucoup de joueurs ont pu voir et tester le jeu. On avait pas fait d’accord de confidentialité, pour que tout le monde puisse publier des vidéos, et on s’est rendu compte que les joueurs console étaient super intéressés par ce bijou multijoueur survolté et compétitif. En fait, sur mon compte Twitter, y avait deux écoles : « sortez LawBreakers sur console ! » et « corrigez Gears of War ! » (ha) Du coup, on a fait quelque chose de complètement vertical. Un truc d’opposition basé à fond sur les compétences, avec notre touche perso inédite sur les modes de jeu. On faisait le jeu dont on rêvait et ça avait l’air de prendre. Ça n’a pas été facile de choisir la plateforme sur laquelle porter le jeu, je peux vous le dire. De toute évidence, on s’est arrêtés sur la PS4.

Bon. Maintenant, voilà où on veut vous emmener. LawBreakers sort cette année sur PS4 en téléchargement exclusivement. Les disques, c’est comme la messagerie vocale, c’est so 2000. Il faut que vous sachiez que pour le studio et moi, c’est important de créer un jeu sans season pass ni mécaniques « pay-to-win », et de le proposer à un prix qui nous semble juste pour les joueurs : 29,99 €.

On veut pas diviser notre base de jeu en creusant des écarts avec des season pass, ni fausser les matchmakings avec des avantages payants. Ce qu’on veut, c’est créer un écosystème de jeu avec des joueurs de haut niveau qui s’affrontent à armes égales et un terrain qui permette aux joueurs plus modestes de progresser. On vous communiquera bientôt la date de sortie. Pas vrai les RP ?

Voilà. Pour conclure, j’ai hâte qu’on sorte ce gros bébé et qu’on le mette entre vos mains moites. Tenez-vous au courant !

4 commentaires
0 réponses de l'auteur
1

Y aura t’il du VR et si c’est le cas le AIM controller sera t’il compatible

Wall-Scarred 23 mai 2017 @ 12:11
1.1

Batlestar ton idée me plaît énormément mais tu a regarder le gameplay ? Ça m’a l’air beaucoup trop rapide et nerveux pour du VR. Bien que je le supporte sans soucis ( à part mon strabisme ) je pense que beaucoup de joueur subirait des soucis de motion sickness suite à la vitesse

1.2

c’est pas faux , ça coute rien de demander

willowange 23 mai 2017 @ 17:42
2

Un énième fps pvp donc… No thanks.

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications