God of War : Comment Atreus, le fils de Kratos, a-t-il été créé ?

3 0
God of War : Comment Atreus, le fils de Kratos, a-t-il été créé ?

Le réalisateur du jeu, Cory Barlog, nous explique comment le personnage a pris forme

Vous l’avez sûrement constaté en regardant les deux premiers trailers du jeu : Sony Santa Monica Studio a fait quelques choix audacieux en façonnant la nouvelle aventure de Kratos, bientôt disponible sur PS4.

Les dieux de l’Olympe ne sont plus. Sa soif de vengeance satisfaite, Kratos mène une vie paisible dans le royaume des dieux et des monstres du Grand Nord. Mais il n’est pas seul. Le studio a pris le risque de réinventer sa série phare, notamment avec la création d’Atreus, le fils de Kratos. Le garçon se tiendra à vos côtés tout au long du jeu, dans lequel père et fils s’élancent dans une quête très personnelle au cœur des contrées sauvages du nord.

Cependant, il ne s’agit en rien d’une simple balade en forêt. Si la quête du duo est d’abord un voyage d’un point A à un point B, il s’agit également d’un périple émotionnel. Avec Atreus, c’est la seconde fois que Kratos s’essaie à la paternité et pour atteindre ses objectifs, il doit affronter sa rage et redécouvrir son humanité. De son côté, Atreus doit accepter son destin et apprendre à se comporter en dieu, plutôt qu’en petit garçon vulnérable. Comme je le disais, on est loin du pique-nique en famille.

Pour en savoir plus, nous avons profité de l’E3 pour rencontrer le réalisateur du jeu, Cory Barlog, qui était ravi de nous raconter la création du personnage, étape par étape :

1) Il n’a pas été facile de déterminer l’apparence d’Atreus…

Une fois le concept principal du jeu établi, Cory Barlog a fait face à un premier défi : décider ce à quoi la progéniture de Kratos devait ressembler. Et vu le caractère bien affirmé et le look emblématique du personnage, ça n’a pas été chose aisée…

« Au début, j’ai tenté d’expliquer aux artistes les épreuves qu’Atreus avait traversées, et celles qui l’attendaient », se souvient Cory. « Je leur ai donné une idée du monde qu’il allait découvrir, un monde loin d’être amical. Mais je ne pense pas que ça les ait beaucoup aidés. »

Ensuite, Cory Barlog et son équipe ont cherché des images de référence, mais ils n’arrivaient toujours pas à visualiser Atreus.

« Au bout d’un moment, on s’est assis et on s’est dit : « À quoi ressemblerait Kratos s’il avait dix ans ? Dessinons-le, et on verra si on peut travailler à partir de ça ». Mais ça n’a pas marché non plus, il avait juste l’air bête et bizarre. »

GodOfWar

2) L’apparence d’Atreus est inspirée d’une personne réelle

L’équipe continuait à foncer droit dans le mur, jusqu’à ce que les castings commencent. Et ils ont fait une heureuse découverte…

« On a rencontré Sunny Suljic et son audition était tellement réussie que j’ai pensé : « La vache, ce gamin est incroyable. » Et le plus dingue dans tout ça, c’est qu’il ressemblait trait pour trait à l’Atreus que j’avais imaginé. »

« Et tout est parti de là. On a scanné son visage et les premières images étaient frappantes, même avant qu’on ajoute les cheveux. Il avait de grands yeux bleus innocents, mais on voyait qu’il avait aussi vécu pas mal de choses. Il était parfait. »

3) La relation entre Kratos et Atreus a d’abord été imaginée dans une histoire courte

Façonner la personnalité d’Atreus et les dynamiques de sa relation avec son père s’est avéré aussi difficile que de modeler son apparence. Le travail a commencé avec une histoire courte que Cory Barlog a rédigée au tout début du développement du jeu pour donner un point de départ à ses scénaristes, Rich Cobert et Matt Sofos.

C’était un récit très simple, dans lequel Kratos et Atreus chassaient ensemble dans les bois, mais il a permis à l’équipe d’avoir assez de contexte pour donner vie aux idées de Cory.

« J’ai écrit cette histoire pour le reste de l’équipe », se souvient Cory. « En la lisant, ils pouvaient la visualiser, se sentir comme s’ils y étaient. Ils pouvaient se dire : « D’accord, Kratos est comme ça maintenant, et voilà son fils. » Je pense que cette petite histoire a vraiment aidé l’équipe dans son travail. »

Cette histoire est sans doute à l’origine du trailer dévoilé au cours de l’E3 2016.

4) Il a fallu du temps pour définir le « style parental » de Kratos…

Kratos, c’est quel genre de père exactement ? C’est quand même le type qui a arraché la tête d’Hélios pour en faire une lanterne : on est loin du mec sensible et attentionné.

« Ça a été un travail très difficile », admet Cory Barlog.

« Kratos n’est pas du genre bavard. Je crois qu’on est nombreux à avoir un père issu d’une génération qui n’est pas très loquace. Ce sont des hommes de peu de mots. Ça ne veut pas dire qu’on a une mauvaise relation avec eux, c’est juste qu’on ne parle pas beaucoup. »

Il a fallu du temps pour concevoir le nouveau Kratos, plus mûr, et les premiers essais des scénaristes n’étaient pas toujours très concluants.

« Certains membres de l’équipe étaient très critiques au sujet de nos premiers essais », se remémore Cory. « Quelqu’un avait dit d’une des premières versions du jeu qu’elle était déprimante : Kratos était trop dur avec Atreus, on était allés trop loin. »

« C’est cet avis qui nous a menés à ce moment magique lors de la présentation à l’E3, quand Kratos commence à crier sur Atreus, puis qu’il s’interrompt. Il est contraint de se calmer et d’expliquer à Atreus ce qu’il a mal fait en serrant les dents. Et c’est très réaliste, c’est un moment de vérité. Ce n’est pas venu tout de suite : ça découle de toutes les difficultés rencontrées par l’équipe au début. »

GodOfWar

5) Comment apprend-on à un petit garçon à devenir un dieu ?

Comme vous l’avez lu plus haut, God of War sur PS4 s’articule autour de deux arcs narratifs ambitieux. Pour commencer, comment invente-t-on le voyage d’un garçon ordinaire qui apprend à devenir un dieu ? C’est un sacré défi pour une équipe de scénaristes.

« Eh bien, Kratos n’apprend pas vraiment à Atreus comment être un dieu. Il essaie surtout d’éviter qu’il ne reproduise ses erreurs », explique Cory Barlog.

« Pour Kratos, être un dieu, c’est comme une maladie. Il a transmis cette maladie à son fils, et ça ne lui plaît pas. On voit souvent nos propres erreurs chez nos enfants, nos plus mauvais côtés, amplifiés. Mais Kratos déteste être un dieu. Tout ce qu’il souhaite, c’est éviter que les erreurs qu’il a commises ne soient reproduites. »

« Mais bien sûr, il veut aussi s’assurer que son fils puisse se débrouiller seul : ils vivent dans un monde hostile… »

6) Comment apprend-on à un dieu à devenir humain ?

Ensuite, c’est à Atreus, bien que peut-être inconsciemment, d’apprendre à son père à devenir humain. Alors, de nos deux héros, qui a la tâche la plus difficile ?

« Atreus ! » répond Cory sans hésitation.

« L’humanité de Kratos est enfouie au plus profond de lui. Le chemin pour l’atteindre est long et difficile. Une fois que Kratos y sera parvenu, il pourra se rapprocher de son fils sans difficulté. Son humanité a juste été piétinée pendant très longtemps. »

Les commentaires sont désactivés.

3 Commentaires