Publié le

L’authenticité des champs de bataille et des armes de Sudden Strike sur PS4

Comment Kite Games et Kalypso Media se sont lancés dans le premier jeu PS4 de stratégie en temps réel sur la Seconde Guerre mondiale

Quand nous nous sommes lancés dans la création d’un nouvel opus de la très appréciée série Sudden Strike, nous étions bien conscients que les joueurs férus de la Seconde Guerre mondiale et les amateurs de stratégie apprécieraient particulièrement l’authenticité et la précision historiques.

Cependant, nous étions aussi conscients qu’il s’agissait là d’un jeu vidéo, et non pas d’un documentaire. Ainsi, nous savions que le gameplay était plus important que tout, et qu’il allait être très difficile d’allier cela avec ce désir d’authenticité.

Dans cet article, je veux vous donner des exemples de ce que nous avons dû réaliser pour faire de Sudden Strike 4 l’expérience de stratégie en temps réel basée sur la Seconde Guerre mondiale la plus authentique (et amusante !) qui soit.

1. Lisez le manuel !

Ce n’est évidemment pas une surprise, il y a des tonnes et des tonnes de publications sur la Seconde Guerre mondiale. Nous avons cherché des sources aussi estimées et variées que possible pour Sudden Strike 4. Nous avons ainsi dépensé une quantité importante de notre budget de développement sur des livres venus du monde entier pour ne rien ignorer des petits détails sur les chars, les champs de bataille, l’équipement des soldats et bien plus encore. Regardez par exemple :

TITLE

Et aussi :

TITLE

2. Sortie pédagogique

Nous avons parfois dû nous rendre sur place pour pouvoir dépeindre les zones de conflit dans Sudden Strike 4 de façon aussi réaliste que possible. Vraiment.

Certains niveaux du jeu nous ont forcés à nous rendre sur le terrain. Par exemple, la Bataille de la forêt de Hürtgen. Il s’agit d’une série de batailles de la Seconde Guerre mondiale particulièrement féroces et meurtrières, qui ont eu lieu dans une zone de forêt très dense au sud-est d’Aix-la-Chapelle, dans l’ouest de l’Allemagne, au cours desquelles l’artillerie lourde n’était pas d’un grand apport et où l’essentiel du combat a été effectué par les fantassins, d’arbre en arbre. Nous nous sommes donc rendus dans la forêt de Hürtgen pour avoir un ressenti de l’endroit. Nous avons pris des centaines de photos, y compris des monticules et autres formations rocheuses qui sont caractéristiques de la région, pour que nos artistes puissent s’en inspirer lors de la conception de la carte :

TITLE

Et voilà le résultat dans le jeu :

TITLE

Plutôt ressemblant, non ? L’un des principaux moments de la bataille a été l’explosion du barrage de l’Urft peu avant que les Alliés ne l’atteignent. Ce fait a considérablement ralenti les efforts de percée des Alliés au cœur de l’Allemagne.

Le barrage est l’objectif final de cette mission, il nous fallait donc le peaufiner. Bien sûr, on peut voir aujourd’hui le barrage de l’Urft et son restaurant touristique, mais nous, nous recherchions une vision telle qu’aurait pu l’avoir un soldat, plutôt qu’un touriste.

Heureusement, nous avons trouvé la solution : le barrage tout proche de Dreilägerbach, qui se trouve dans la même forêt et qui a été conçu par le même architecte (Dr. Otto Intze) dans un style identique. Voici donc une vue du barrage de Dreilägerbach tel qu’aurait pu le voir un soldat espionnant depuis les bois :

TITLE
Et voici le barrage de l’Urft dans le jeu :

TITLE

Bien sûr, nous ne pouvions pas visiter tous les sites des batailles et nous avons donc dû effectuer beaucoup de recherches via des archives, des vidéos et des photos historiques.

De fait, il y a plus de 30 minutes de matériel vidéo d’archive dans Sudden Strike 4, dont des images qui n’avaient jamais été numérisées jusqu’à présent. Ces images sont d’une très grande valeur pour ce qui est des détails, souvent oubliés de nos jours.

Prenez le Reichstag, par exemple. Aujourd’hui, ce bâtiment orné d’une coupole de verre abrite le siège du parlement allemand. En 1945, le bâtiment était en très mauvais état, d’une part à cause des bombardements sur la ville et, d’autre part, à cause de l’incendie qui avait ravagé les lieux en 1933. Il servait principalement de position défensive, et on peut voir sur ces images que les fenêtres étaient murées.

Et, même avant 1933, la coupole était très différente de celle d’aujourd’hui : son toit était de la couleur du cuivre oxydé, vert-de-gris, et nous avons aussi pu répliquer cette teinte grâce aux premières images en couleur de l’époque :

TITLE

3. Deux paires d’yeux voient mieux qu’une

Si on regarde attentivement les modèles, les détails, les explosions ou encore l’environnement dans Sudden Strike 4, je crois qu’on peut dire que nos artistes ont réalisé un travail assez exceptionnel. Quelle patience et quel travail ! Lors des premières phases du développement, chaque modèle d’unité a été soumis au regard scrupuleux de plusieurs examinateurs (dont moi) n’hésitant pas à critiquer le moindre petit détail. Ainsi, nos unités (principalement, les chars) sont passées par de nombreuses évolutions pour être telles qu’on peut les voir aujourd’hui dans le jeu.

Et ne croyez pas que les joueurs ne verraient pas la différence, bien au contraire ! Après le lancement des premières bandes-annonces du jeu, un joueur nous a contactés, car il avait remarqué que le modèle King Tiger aperçu dans les vidéos possédait un canon de type Porsche monté sur une carcasse de type Hentschel, ce qui était impossible. Et… il avait raison ! Voici donc le King Tiger, avant et après le retour de ce joueur :

TITLETITLE

 

Vous ne voyez aucune différence ? Regardez bien la base du canon. Bon, même si ça n’est pas flagrant, certains joueurs vont le remarquer. Nous espérons donc que ces efforts supplémentaires seront appréciés.

Et les changements ne sont pas seulement liés à l’esthétisme.

Prenez par exemple le cas du blindage incliné. Il s’agit là d’une méthode de production du blindage des chars typique des Soviétiques que l’on retrouve également sur certains modèles allemands datant de la fin de la guerre.

Le principe, c’est qu’un blindage incliné selon un angle adéquat permet de faire dévier un projectile qui le heurte, même si ce projectile est suffisamment puissant en théorie pour le pénétrer. Certains des meilleurs chars de la Seconde Guerre mondiale étaient ainsi équipés de cette protection très efficace. Regardez un peu la beauté de ces chars soviétiques, le T-34/76 et le T-34/85 :

TITLE

Dans un jeu de stratégie, l’effet du blindage incliné est très difficile à cerner et à simuler. Mais nous voulions le plus d’authenticité possible, alors nous avons imaginé un système de blindage complexe pour Sudden Strike 4, simulant le blindage avant, arrière, latéral et supérieur de façon séparée, chacun avec son degré de déviation et son efficacité de blindage.

C’est ce qui explique que vous pourrez voir certains projectiles rebondir sur le blindage de certains chars dans certaines situations du jeu. Il s’agit là d’un petit détail historique qui a son importance au niveau du gameplay. Et c’est plutôt joli, non ?

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
1 commentaires
0 réponses de l'auteur
Nightmare1984 03 août 2017 @ 17:39
1

Déjà précommandé. Dommage que Sony ne communique pas assez sur ce jeu qui s’annonce excellent et qui est une exclusivité console (PC et PS4).

Edit history