Publié le

Splasher, la dernière création 2D du designer de Rayman Origins sort sur PS4 la semaine prochaine

Une aventure au rythme effréné dans laquelle vous utilisez un pistolet à peinture pour traverser les niveaux à toute vitesse

Pour faire simple : Vous n’avez jamais eu envie de mettre un “peint” dans la figure de votre chef ? (oui, c’est un jeu de mots)… Eh bien chez INKORP, le boss fait de très vilaines choses, comme de transformer ses employés en monstres pommes de terre. Qui de mieux pour le vaincre qu’un jeune héros “élu par le destin” ? Vous avez deviné ? Dans Splasher, c’est vous qui tenez ce rôle…

TITLE

Bonjour ! Je m’appelle Romain Claude, ancien concepteur chez Ubisoft Montpellier sur Rayman Origins et Legends. Il y a quatre ans, j’ai quitté l’industrie pour devenir indépendant et j’annonce aujourd’hui la sortie de mon premier jeu sur PS4.

Ce fut une véritable course d’obstacles pour en arriver là. Inutile de vous dire à quel point j’en suis fier !

Qu’est-ce que ce jeu ?

Splasher est un jeu de plateforme rapide en 2D dans lequel vous jouez un type aux cheveux violets qui se dresse contre la direction d’une grande société de peinture nommé INKORP. Armé de votre fidèle canon à peinture, vous affronterez les nombreux dangers d’Inkorp pour sauver vos amis d’un destin peu enviable. Croyez-moi, personne n’a envie que ça lui arrive…

TITLE

Alors que vous progresserez au cours des 22 niveaux, le canon vous octroiera de plus en plus de compétences, comme de coller sur les murs, de rebondir très haut, ou même de jeter vos stupides adversaires dans leurs propres pièges.

Votre mission, si vous l’acceptez : Mettre un terme aux ignobles projets du PDG fou, un scientifique surnommé “le docteur”, et sauver tous vos amis Splashers

TITLE

De développeur salarié à développeur indépendant : La naissance de Splasher

Le concept de Splasher m’est venu alors que je travaillais sur un prototype de jeu en 2013. J’ai d’abord cherché à reproduire mes jeux favoris à des fins de formation.

Un jour, j’ai créé un système pour peindre des surfaces. À l’origine, ce devaient être… des tâches de sang. Quelle créativité… et je me suis dit : pourquoi ne pas en faire quelque chose avec lequel on peut interagir ? Une vraie fonctionnalité de gameplay ? J’ai alors commencé à penser à de la peinture, aux propriétés différentes selon la couleur, et je me suis bien sûr souvenu d’un jeu bien connu et de ses ingénieuses énigmes en 3D faisant usage de la peinture… Vous savez, son nom commence par un “P” et finit par “rtal”. En fait, je voulais retrouver ce type de mécanisme, mais dans un bon vieux jeu d’action et de plateforme en 2D.

TITLE

Et voilà ! Splasher était né. Au cours des 3 années qui ont suivi, j’ai conçu le code du jeu et les niveaux, tandis qu’un ami graphiste, Richard Vatinel (ou Gromy, l’autre moitié de Splashteam), créait les graphismes et les animations.

Rien de peint, pas de gain !

Dans Splasher, on saute (et oui) mais surtout, ON ENVOIE DES PROJECTILES LIQUIDES PARTOUUUT !
Parvenir à combiner ces différentes compétences est essentiel :

L’eau vous permet d’effectuer des actions principales comme l’activation de mécanismes avec de petits tapis roulants, blesser les ennemis et récupérer des pièces en nettoyant de la poussière dorée. Notez que les pièces sont primordiales pour débloquer le Splasher d’or en fin de chaque niveau.
Ceux qui aiment tout essayer dans un jeu : vous savez quoi faire.

via GIPHY

Stickink vous permet de coller aux surfaces pour vous déplacer sur les murs et les plafonds. De quoi rendre Spider-Man jaloux, croyez-moi. Vous pouvez aussi utiliser Stickink pour piéger un ennemi dans une boule de colle et l’empêcher de se déplacer ou de vous tuer.

via GIPHY

Bouncink vous permet de rebondir très haut depuis n’importe quelle surface susceptible d’être peinte, que ce soit le sol, les murs ou le plafond. Vous pouvez aussi tirer avec Bouncink sur les ennemis pour les pousser dans des pièges.

via GIPHY

Chacun des niveaux que j’ai conçus présente des situations passionnantes, et j’ai porté un soin tout particulier à la courbe d’apprentissage et aux pics de difficulté. Mon objectif est de vous donner le sentiment de pouvoir aller jusqu’au bout du jeu. Toutefois, cela ne signifie pas que le jeu est facile mais simplement que, quel que soit son niveau de difficulté, le jeu doit se montrer juste parce que je suis un type sympa qui ne veut que votre bonheur (enfin, quasiment jusqu’à la fin…).

TITLE

Voyez ce jeu comme une main de fer dans un gant de velours.

Vous aimez le speedrun ? Vous allez adorer ce jeu !

plasher inclut un mode contre-la-montre pour mettre votre habileté à l’épreuve dans le niveau de votre choix, et plusieurs modes Speedrun que nous avons méticuleusement élaborés avec les meneurs d’une grande communauté de speedrun français, “N.E.S.” : Nerd Entertainment System.

Ces types en connaissent un rayon sur le speedrun et comptent dans leurs rangs les anciens détenteurs de records mondiaux sur Rayman et Volgarr the Viking (entre autres). Nous avons travaillé main dans la main pour optimiser nos niveaux grâce à leurs astuces de pros et nous avons développé 3 modes de speedrun qui proposent chacun une approche différente de parcourir le jeu à toute allure.

TITLE

Vous savez ce qu’il s’est passé cet été ? L’un de nos meilleurs runners français, Gyoo, a même réussi à montrer le jeu lors du dernier SGDQ. Ce fut un grand moment et une excellente occasion de montrer ce que vaut Splasher entre les mains d’un joueur talentueux :


Splasher arrive sur PSN le 27 septembre. Préparez-vous à éclabousser du monde !

À bientôt,
Romain

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
1 commentaires
0 réponses de l'auteur

Bonjour Romain, j’avais écouté ton intervention au podcast la Dev Team début mars et je dois avouer que le concept m’avait bien plu. Mais le temps faisant, je ne l’ai pas acheté sur PC et l’ai finalement oublié (la loose sachant que j’ai adoré les deux derniers Rayman et que j’habite aussi sur Montpellier).

Bref, ce sera une occasion pour moi de me racheter en prenant la version PS4. Vivement…

Historique des modifications