Publié le

Découvrez Slayaway Camp sur PS4 : le puzzle game qui se prend pour un film gore des années 80

Orchestrez des meurtres barjos et des crimes déjantés dans ce jeu à l’humour sanglant

Pour faire simple, Slayaway Camp c’est « juste » un puzzle game avec des blocs coulissants, similaire à Sokoban ou tout autre jeu consistant à bouger des trucs d’un bout à l’autre d’une grille, un concept qui ne surprendra pas la plupart des joueurs. Ces puzzles peuvent être extrêmement simples ou difficiles à en perdre la raison, mais en général ils ont tendance à être, comment dire… ennuyants.

Avec Slayaway Camp, on a voulu se lancer un défi : peut-on rendre un jeu de réflexion avec des blocs coulissants intéressant ? Bouger un bloc dans tous les sens pour atteindre un objectif, cela peut vite devenir rébarbatif. Mais si ce bloc est en fait une personne et que le but du puzzle est de la tuer d’une manière bien sanglante…

Alors là, c’est peu commun, et c’est vraiment pas rasoir.

Slayaway Camp

Avec tout ça en tête, on a très vite puisé notre inspiration dans les films gores des années 80. Le thème correspond à notre mécanique de jeu, avec un tas de victimes condamnées qui s’attendent à mourir dans d’atroces souffrances. Ce concept était dingue et nous a offert énormément de possibilités. On a pu insérer des références aux bons vieux films d’horreur, avec du métal et de l’électro-rock des années 80, de vrais trésors retrouvés dans nos VHS cachés sous la poussière, le tout avec des meurtres répugnants et très créatifs.

Après avoir complètement assumé cet univers, on s’est attaqué aux mécaniques du jeu pour le voir prendre vie. Par exemple, les victimes ressentent la peur et ont le réflexe de prendre la fuite face au tueur, ce qui, dans certains cas, peut les mener à un endroit encore plus stratégique, voire même les diriger droit sur un objet enflammé ou en plein sur une tronçonneuse.

Slayaway Camp

Pendant que nous prenions un malin plaisir à ajouter des dizaines de références cachées (et certaines pas si cachées que ça) aux films d’horreur des années 80, nous avons aussi été confrontés à des choix pointilleux sur le degré de violence du jeu. D’après les normes, le jeu dépasse les limites, avec des ados décapités, projetés à travers les fenêtres, éventrés et démembrés à chaque instant (et il y a pire !).

Adopter un style réaliste aurait rendu ce jeu impossible à regarder, même pour les fans les plus hardcores de films d’horreur. Mais si on créait un jeu d’horreur dépourvu de sang, cet hommage n’aurait plus aucun sens.

On a donc décidé de pousser la violence au maximum et d’apporter moins de détails aux personnages, qui ressemblent en fait à d’adorables petits cubes. Au final, le massacre et le bain de sang, bien qu’ils soient assez violents, vous feront bien plus rire que vomir.

TITLETITLE

 

Mais on ne se contente pas de vous divertir qu’avec des meurtres insensés et des crimes déjantés. Par exemple, il y a un niveau où, alors que vous essaierez de retrouver votre chemin dans un labyrinthe, un personnage se mettra à chanter au coin du feu de camp avec une fausseté assez hilarante. Chaque virage vous mènera plus près de la sortie, mais si vous prenez une mauvaise décision vous serez forcé d’écouter cette horrible sérénade un peu plus longtemps.

Nous avons placé des blagues et des moments comme ça un peu partout dans le jeu, et pour nous, c’est ce qui rend Slayaway Camp lugubre et attachant à la fois.

Slayaway Camp

Après tous ces efforts, l’un des commentaires les plus satisfaisants qu’on ait reçus venait d’un fan qui nous a avoué détester les puzzle game avant de découvrir Slayaway Camp. Nous pensons qu’en variant ce type de jeu et en y ajoutant un peu de piment (et de sang), il y a toujours de nouvelles possibilités à explorer, que ce soit en rendant hommage au meurtrier d’un film d’horreur ou en tuant sauvagement un mono à coups de guitare sur la tête.

Slayaway Camp

Alors, que vous aimiez les puzzle game, ou que vous les détestiez du plus profond de votre être, Slayaway Camp: Butcher’s Cut est fait pour vous. Avec plus de 300 niveaux de puzzles et de massacres, 90 packs sanguinaires avec des scènes de meurtres ultras exagérées et plus de 60 tueurs à contrôler, Slayaway Camp: Butcher’s Cut est sans aucun doute la version la plus gore et la plus meurtrière du jeu qui existe à ce jour. Le jeu arrive bientôt sur votre PS4 !

2 commentaires
0 réponses de l'auteur
1

Merci

le jeu a l’air sympa reste à voir si on aura pas comme souvent sur le store un prix complètement pété

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications