Publié le

Ma vie en jeux : Arcade Berg, concepteur de jeu senior sur Wolfenstein II

De la musique de victoire de Final Fantasy sous la douche à une expérience inoubliable sur

Ce mois-ci, William “B.J.” Blazkowicz est de retour avec un arsenal de folie et pour mission de reprendre l’Amérique dans Wolfenstein II: The New Colossus. L’un des créateurs du jeu d’action de Bethesda est Arcade Berg, concepteur chez MachineGames, avec qui nous avons pu nous entretenir avant la sortie du jeu ce 27 octobre pour parler des jeux qui l’ont inspiré en tant que développeur et en tant que joueur.

Quel était le premier jeu que tu as essayé ?

Sans doute un jeu dont le titre contenait “Dizzy” sur Commodore 64. On y joue un drôle d’œuf dans une caverne, il me semble… Bon, je ne m’en souviens pas très bien, en fait. J’ai joué à quelques jeux sur la C64 de mon grand frère, mais mes souvenirs sont plus clairs pour les jeux comme The New Zealand Story sur Amiga 500, où on incarne un petit kiwi. J’ai aussi joué à Dynamite Düx !

TITLE

Quel jeu t’a donné envie d’être développeur ?

Je devrais sans doute dire Wolfenstein 3D, mais il n’y a pas eu de jeu en particulier, plutôt le fait que j’adorais les jeux en général.

J’ai tout de même passé énormément de temps sur Fighter Maker sur PlayStation à créer des personnages, même s’il fallait une carte mémoire entière pour enregistrer chacun d’entre eux !

Au début, je n’imaginais pas que les jeux étaient créés par des “gens normaux”. Je me souviens avoir lu quelque chose au sujet d’une console portable dans un magazine de jeux suédois, sur laquelle il serait possible de jouer à des jeux amateurs grâce à son lecteur de carte qui permettrait de “créer et jouer à ses propres jeux”. Mais je ne savais pas comment. J’avais 14 ans, à l’époque.

Je crois que le moment où tout a basculé pour moi, c’est quand j’ai mis la main sur un logiciel qui s’appelait Klik & Play (oui, ça s’écrit comme ça) qui permettait à n’importe qui de créer des jeux sur PC. Tout s’est enchaîné à partir de là.

TITLE

Quel jeu auriez-vous aimé créer ?

Mega Man X !

Je ne sais pas combien de fois je l’ai terminé. Un jeu de plateforme et d’action en 2D avec des commandes ultra réactives, qui récompense les bons joueurs, qui propose des boss intéressants et une évolution du personnage, c’était fou ! Son didacticiel est si intuitif qu’on ne réalise pas que c’en est un. Et la musique est géniale, je l’écoute encore régulièrement.

J’étais déjà fan des jeux NES avant celui-là, mais avec Mega Man X, ils ont monté la barre un cran au-dessus et même après 20 ans, leur jeu n’a pas pris une ride.

TITLE

Quel est le dernier jeu qui t’a fait reconsidérer les jeux vidéo ?

Je privilégie toujours les mécaniques de jeu. Le gameplay avant tout, avec une préférence pour l’action. Et puis Journey est arrivé et m’a transformé. Cette formidable expérience m’a vraiment laissé en admiration. Ce jeu est d’une incroyable cohérence. Comme beaucoup de gens, j’y ai joué d’une traite et quand les crédits défilaient et que le jeu était terminé, j’étais encore sous le charme.

TITLE

Quelle est la dernière bande originale de jeu que tu as chanté sous la douche ?

On me dit que je n’arrête pas de fredonner le thème de l’Agence tous risques, mais pour ce qui est des jeux, je chante souvent la musique de victoire de Final Fantasy VII. Je me rince comme un vrai vainqueur !

TITLE

Quel est le dernier jeu dont tu as vu les crédits de fin ?

J’ai terminé Persona 5 il y a peu. J’y ai mis le temps, mais j’ai réussi à voir la véritable fin.

TITLE

Quel est ton jeu multijoueur préféré ?

Euh, un seul ? Bon, Speedrunners alors ! Ce jeu est complètement fou ! C’est l’un des jeux auxquels j’ai le plus joué ces dernières années. Je prends toujours Cosmonaut Comrade et notre artiste UI est obsédé par la version jaune de The Falcon. Cet oiseau de malheur me sort par les yeux. Mais pour les meilleures soirées de jeu, rien ne vaut Worms 2 avec de quoi grignoter.

TITLE

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications