Publié le

Trophées classiques : Speedlunky, le défi de speed-run de Spelunky

Comment Derek Yu a été impressionné par la communauté du jeu et ses conseils pour les candidats au speed-run de Spelunky

Vous avez fait les Cavernes de glace, n’est-ce pas ? Et, le Temple ? Ah, oui ? Très bien. Et battre Olmec pour rapporter l’Idole géante avec les honneurs ? Terminer Spelunky est un fantastique défi. Il vous faudra recommencer des dizaines, des centaines ou, peut-être même des milliers de fois pour acquérir les aptitudes nécessaires pour parcourir les 15 niveaux générés aléatoirement, bourrés de pièges, de yétis, de grenouilles de feu et autres chauves-souris se trouvant avant Olmec. Et après tout cela, il vous faudra vaincre cette tête de pierre géante qui aplatit tout.

Vous l’avez déjà fait ? Très bien. Et avez-vous pu le réaliser en huit minutes ?
TITLE

Il s’agit-là du trophée Speedlunky, ce trophée de défi de speed-run qui requiert des connaissances très poussées de Spelunky et de sa mécanique de jeu si profonde et détaillée. Vous devez notamment savoir parfaitement affronter ses nombreuses menaces, des pièges remplis de flèches dangereuses qui vous font perdre de la vie (et vous envoient même souvent valser sur des piques directement mortelles) aux commerçants fâchés qui tirent à tout-va. Il vous faut savoir de quel équipement disposer et comment l’obtenir de façon sûre. Car, ne l’oubliez pas, les niveaux sont aléatoires, ce qui signifique que vous n’aurez pas toujours ce dont vous avez besoin et vous devrez même trouver la sortie de chaque niveau.

On serait tenté de penser que le côté aléatoire de Speedlunky le rendrait vraiment injuste. Et si vous ne trouvez pas de bombes ni de cordes ? Et si vous n’avez pas de jetpack ? Et si vous vous trompez de route trop de fois ? Cela ressemblerait plutôt à de la torture, avec des échecs cuisants sans que ce soit réellement de votre faute.

TITLE

Moon Room : la naissance du speed-run de Spelunky

C’est aussi ce que pensait Derek Yu, le créateur du jeu, quand il travaillait sur la première version du jeu, un jeu gratuit pour PC. “Je pensais que les speed-runs ne seraient pas populaires à cause du côté aléatoire,” dit-il. “À l’époque, je pensais que le speed-run consistait principalement à mémoriser des chemins.” Et il n’est pas possible de mémoriser un niveau aléatoire.

Et pourtant, il a placé un défi de vitesse dans le premier Spelunky. L’un des trois mini-jeux à débloquer s’appelle “The Moon Room”. Vous devez tirer des flèches sur une cible pour réaliser le meilleur score. On y a accès après avoir terminé le jeu en moins de 10 minutes. Alors qu’il était en train de tester le jeu, Yu s’est rendu compte que si un run comprenait un niveau dans l’obscurité, dans lequel l’unique source de lumière provient d’une torche que vous devez transporter et qui rend difficile de voir les dangers, il serait pratiquement impossible de terminer le jeu à temps. Il mit donc au point une petite règle indiquant que si le joueur mettait moins de 20 secondes pour terminer le niveau précédent, le niveau suivant qui serait généré ne serait jamais un niveau dans l’obscurité.

Et il en était resté à ce point pour ce qui était de jouer Spelunky en speed-run. Puis en 2010, plusieurs années après la sortie du jeu original, Yu vit qu’un joueur appelé Mark Amery, alias ExplodingCabbage, avait terminé le jeu en 2 minutes et 53 secondes.

TITLE

L’aléatoire peut se transformer en exploit

Il se trompait par rapport au rôle de la chance : Spelunky n’était pas aussi aléatoire qu’il le pensait. “Je me suis alors rendu compte qu’il était possible de traiter le côté aléatoire comme n’importe quel autre type d’obstacle dans un jeu”, raconte Yu. ExplodingCabbage expliquait que son expérience du jeu lui avait permis de distinguer des schémas dans la génération des niveaux, ce qui lui permettait de mieux deviner la direction dans laquelle trouver la sortie. Et le speed-run devenait donc totalement faisable pour Spelunky.

Quand Yu et son collaborateur Andy Hull ont créé Spelunky HD pour PS3, PS4 et PS Vita et ont converti le défi “The Moon Room” en Trophée, ils n’ont pratiquement rien eu à modifier, si ce n’est abaisser la limite de temps à huit minutes. C’est en fait parce que le personnage de Spelunky HD est légèrement plus rapide et plus adroit que celui de la première version.

Cela dit, Yu était si fort à Spelunky que la limite fut pendant un temps nettement plus stricte. “La première version du trophée était à 6 minutes, parce que c’était le temps que je mettais pour finir le jeu à ce moment-là ! Mais tous les autres testeurs avaient des problèmes avec ce temps, et au final nous y avons ajouté deux minutes.”

TITLE

Quand la communauté bat Derek Yu à son propre jeu

Ce petit plus en temps ferait peut-être toute la différence pour vous et moi, mais quand il s’agit d’un véritable speed-runner, six minutes, c’est beaucoup trop long. De fait, le record du monde actuel est détenu par Kinnijup en 1:38. Yu a assisté à l’exploit en direct sur Twitch. “Le combat avec Olmec devait durer au moins deux minutes à lui seul, mais en posant soigneusement des bombes sous lui lorsqu’il descend, il est possible de le vaincre en moins de 20 secondes ! Ce genre de techniques n’existait pas encore quand je testais le trophée,” nous raconte Yu.

Le temps absolument vertigineux de Kinnijup est un mélange de bonne utilisation d’un téléporteur (lui permettant de passer les murs, d’éviter pièges et ennemis) et d’une connaissance (semble-t-il télépathe) des tendances de génération aléatoire. C’est tout cela qui le place sur orbite pour un tel exploit. Ça a presque l’air d’être simple, alors que ça ne l’est pas du tout.

Il n’est pas nécessaire d’être aussi rapide que Kinnijup pour gagner le trophée Speedlunky, mais celui-ci demeure un challenge de niveau très relevé. Et ne soyez pas décus de recevoir un trophée de… bronze. Pour Yu, les trophées en or et argent doivent correspondre aux principaux succès à décrocher dans le jeu. La véritable récompense avec le trophée Speedlunky, c’est la satisfaction personnelle de maîtriser des niveaux pensés autrefois comme impossibles à jouer. C’est bel et bien que vous aurez appris des choses vous ayant préparé pour ce défi. Malgré cela, Spelunky a encore bien des secrets à livrer. Il y a l’Enfer à terminer, et que dire de ce run à l’aubergine en solo (en anglais) ?

Les dix astuces de Derek Yu pour venir à bout de Speedlunky

  1. Ne lâchez jamais, au grand jamais, la touche de course !
  2. Souvenez-vous que vous pouvez passer au-dessus des trous d’un bloc de large en courant sans tomber.
  3. Récupérez les coffres faciles et des éléments qui vous aident à bouger, comme des cordes et sac à dos, ou à creuser davantage, comme des bombes ou des pioches.
  4. Les puits apparaissant dans les Mines sont très pratiques pour le trophée Speedlunky, puisqu’ils vous permettent de descendre rapidement et d’obtenir une pioche au fond.
  5. Comptez environ 20 secondes par niveau pour éviter les niveaux obscurs et économiser du temps pour le combat contre l’Olmec.
  6. Ne vous occupez pas des commerçants ! La grotte devrait vous fournir tout ce dont vous avez besoin.
  7. Découvrez jusqu’où vous pouvez librement chuter ! En regardant en bas, le bloc se trouvant en entier à l’écran est sûr.
  8. Les bombes peuvent permettre d’accélérer le combat avec l’Olmec, mais elles ne sont pas nécessaires pour obtenir le trophée.
TITLE

Ne déviez pas de votre chemin pour sauver des demoiselles – elles vous ralentiront et vous mettront en danger.

TITLE

Finissez les niveaux en 20 secondes pour éviter les niveaux sombres!

TITLE

Vous trouverez des choses très utiles dans ce coin

TITLE

Ne volez pas dans les échoppes pour ne pas avoir à combattre les vendeurs à la fin du niveau

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
2 commentaires
1 réponses de l'auteur

On n’est pas nombreux à réagir sur ce genre de sujets mais je trouve toujours ces articles passionnants. Et d’autant plus lorsqu’il est au sujet de ce monument de game design qu’est Spelunky. Si jamais le speedrun de Spelunky vous intéresse, je vous conseille l’une des émission Speed Game consacrée au jeu (https://youtu.be/YblHmc6ZmZc). L’émission est, qui plus est, faite par des français.

Bref, continuez à nous sortir des articles comme ça car, même si les gens ne réagissent pas forcément, il y’a toujours des lecteurs.

Clara Hertzog 03 novembre 2017 @ 11:51
1.1

Bonjour JuloDurden. Ravie de lire ton commentaire. Pas d’inquiétude, nous continuerons à publier ce genre d’articles.

Je partage cet avis, article très intéressant qui traite un point de détail très riche.

Dommage par contre en ce qui concerne la traduction, j’ai l’impression que la position des virgules n’est pas vraiment adaptée à la langue française.

Historique des modifications