Publié le

5 choses que nous avons apprises en jouant à Shadow of the Colossus sur PS4

Nous découvrons lors de la Paris Games Week 2017 les nouveautés saisissantes de ce remake incroyable.

Quand Shadow of the Colossus est sorti en 2005, il a su bouleverser les codes du jeu vidéo moderne en proposant une toute nouvelle manière d’aborder l’aspect narratif. Alors que la recherche de graphismes réalistes sur PS2 était en train de vivre de grands chamboulements, ce titre de Team ICO a proposé une histoire minimaliste et un gameplay pur : le but est de vaincre des colosses, les uns après les autres.

L’enthousiasme était palpable à l’E3 2017, lorsque Bluepoint Games et Japan Studio ont annoncé un remake du jeu sur PlayStation 4. Car même si Shadow of the Colossus est apprécié pour son minimalisme, la puissance de la PS4 Pro apportera une différence de taille et rendra ce jeu encore plus émouvant qu’il ne l’est déjà.

1. L’importance des détails

Vous avez sans doute déjà eu l’occasion de découvrir la magnifique cinématique d’introduction du jeu, mais elle n’est rien par rapport aux graphismes du jeu en lui-même. Durant la Paris Games Week, j’ai eu la chance de pouvoir pister et combattre trois colosses, ce qui m’a donné une assez bonne idée des graphismes des différents environnements. Qu’il s’agisse de ruines anciennes, de rivages désertiques ou encore de déserts arides, chaque lieu est riche en détail.

TITLE

Des graviers s’effritent dans les mains de Wander alors qu’il escalade des parois rocheuses instables. Sa fidèle monture, Agro, laisse ses empreintes de sabots dans le sable avant qu’elles ne soient balayées par le vent. Des papillons bleus dansent entre les feuilles des bois tachetés de lumière. Et toujours, vous galopez en direction de votre cible, un colosse magnifique et intimidant qui (la plupart du temps, du moins) n’aspire qu’au repos et à la tranquillité.

2. Les colosses ne vous laisseront pas de marbre

Et si vous pensiez déjà que les colosses avaient l’air impressionnant sur la version PS3, attendez de les découvrir sur PS4. Leur fourrure frémit sous le vent et se déforme sous la main de Wander qui tente de s’y agripper. Chaque mouvement est fluide et aide à communiquer le sentiment de petitesse que ressent le héros alors qu’il se hisse sur le dos de la bête puissante.

L’usage intelligent de la lumière, du flou cinétique et de la profondeur de champ vous donne la sensation de plonger au cœur de ces batailles désespérées et effrayantes.

3. Des commandes simplifiées pour un jeu plus fluide

Bluepoint Games ne s’est pas contenté de perfectionner les graphismes : les commandes ont été elles aussi habilement améliorées pour une meilleure jouabilité.
TITLE

Le pavé tactile de la PS4 vous permet désormais d’accéder à la carte, tandis que vous pouvez sauter avec la touche X, et non plus avec la touche triangle. La roulade d’esquive s’effectue désormais avec la touche cercle, ce qui la rend plus accessible qu’auparavant, quand elle correspondait au combo touche R1 + touche triangle.

4. Mais vous pouvez toujours profiter des anciennes commandes

Même si les puristes peuvent décider de revenir aux commandes d’origine, ce choix des développeurs montre leur volonté de rendre le jeu le plus accessible possible, sans pour autant trahir les joueurs de la première version.

TITLE

Et c’est un succès : les commandes sont naturelles et intuitives. Enfin, même si elle a été déplacée, la commande de saisie de Wander (que vous utiliserez souvent, croyez-nous) se trouve toujours sur la touche R2 de la manette DUALSHOCK 4. Vos sessions d’escalade pour vaincre le colosse seront donc toujours aussi intenses qu’avant.

5. Aussi beau que dans votre souvenir

L’esprit même de Shadow of the Colossus est toujours là, mais les commandes améliorées et les graphismes restructurés soulignent encore plus sa beauté saisissante. Quand les regards tendres de Wander et Agro se croisent au cours d’un bref instant de répit, reprendre la manette DUALSHOCK 4 en main et briser ce moment paisible peut-être particulièrement difficile. Et lors de la chute des colosses, la mélodie lancinante des instruments à cordes rend la scène encore plus troublante.

TITLE

Si vous avez déjà joué à Shadow of the Colossus, sachez que la puissance de l’histoire originale est toujours bien présente, et chaque acte de violence provoquera chez vous un sursaut de culpabilité… qui sera d’autant plus souligné sur PS4. Après avoir vaincu le treizième colosse et en voyant Wander hagard, ses vêtements tachés, j’ai immédiatement ressenti les mêmes émotions que celles qui m’avaient submergé la première fois et qui avaient rendu ce jeu si mémorable.

Shadow of the Colossus a trouvé le partenaire idéal en Bluepoint Games, qui a réussi à rendre le titre encore plus admirable d’un point de vue graphique. Il ne reste plus qu’à savoir si vous arriverez à contenir les vagues d’émotions qui vous attendent…

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
5 commentaires
0 réponses de l'auteur

De façon générale, je trouve la mode des remasters et remakes surfaite, mais ici, c’était pour moi de très loin LA meilleure annonce de l’E3. J’adore les trois épisodes de la Team ICO, mais celui-ci a définitivement une prime.

Un jeu copié seulement une fois avec Titan Souls qui s’en inspire ouvertement et est lui aussi une belle réussite dans son genre.

Il faut idéalement un quatrième jeu, qui fasse la synthèse/le lien entre les trois épisodes. Si la narration dans the Last Guardian est bonne, elle reste trop discrète dans les deux autres, et pourtant…

Graphiquement c’est beau c’est évident mais toujours pas décidé a l’acheter , plutôt Onimusha , Soul Reaver , Parasite eve , Dino crisis

Rejouer a ce chef-d’œuvre magnifié par la technologie actuelle, je pense que ça va être que du bonheur !

Février 2018… une éternité… heureusement que The Last Guardian est là pour nous faire patienter en s’imprégnant à nouveau de tout le génie d’Ueda, tout en chialant un bon coup… Merci merci merci

Autant les remasters, c’est rarement une bonne chose mais un vrai remake intégral et, visiblement, respectueux du matériau d’origine, je prends ! Puis bon, Shadow of the Colossus, quoi… ^^

Historique des modifications