Publié le

Les développeurs décrivent leur moment PlayStation 2017 préféré

Présenter PS VR à des amis, jouer une partie entière avec des partenaires ou lancer un jeu : les studios révèlent leurs moments forts des 12 derniers mois

Ces 12 derniers mois ont été chargés. Qu’il s’agisses de révélations de jeux, d’événements explosifs ou de sorties de jeux très attendus, l’année 2017 a été riche en rebondissements.

Et la période de fin d’année est propice à la réflexion sur nos moments préférés. Nous avons donc contacté une sélection de développeurs de jeux qui eux-mêmes ont eu une année chargée, pour qu’ils nous parlent de leurs moments forts du monde PlayStation.

Vous êtes partant ? Vous avez un meilleur moment à partager ? Faites-le-nous savoir en commentaire.

1. Les bosses de Nioh


 
“Le moment où j’ai vaincu Onryoki dans Nioh.”
  Hermen Hulst, Co-founder, Guerrilla Games (Horizon Zero Dawn)

“La sortie de Nioh en février. Je suis devenu insomniaque tellement j’étais anxieux avant la sortie et surexcité après. L’équipe Ninja s’est vraiment donnée corps et âme dans le développement du jeu, et je me réjouis qu’autant de joueurs aient profité du résultat.”
  Fumihiko Yasuda, Directeur, Team Ninja (Nioh)

2. Les amis terrifiants du PS VR


 
“Voir mes amis faire leur première expérience en réalité virtuelle et s’arracher le casque PS VR en arrivant au niveau infesté d’araignées dans Until Dawn: Rush of Blood. On est tous un peu arachnophobes…”   Steve Goss, Directeur du Design, Supermassive Games (Until Dawn: Rush of Blood, Hidden Agenda)

3. Avoir peur de Resident Evil 7


 
“Le lancement de 3 titres : Wipeout The Omega Collection, That’s You! et Knowledge Is Power. En dehors de ces titres, je pense aux grands flips que j’ai vécus en jouant à Resident Evil 7 dans le noir. Le son en 7.1 est fait pour les jeux comme ça !”
  John McLaughlin, Senior Producer, XDev Studios

3. Piloter un X-wing


 
“Réaliser mon rêve d’enfant en rejoignant les pilotes rebelles. Sauter dans le cockpit d’un X-Wing pour la première fois comme si j’étais en mission dans Rogue One: X-Wing VR.”   Etienne Aubert, Animation Directeur, Arkane Studios (Dishonored 2)

4. Finir Crash Bandicoot

“”Rassembler toutes les gemmes et finir tous les défis contre la montre dans le Crash Bandicoot original de la N.Sane Trilogy. Heureusement, je n’ai pas perdu la main…”
  John Johanas, Directeur, Tango Gameworks (The Evil Within 2)

5. Essayer le PS VR à la maison


 
“J’ai eu mon casque PSVR cette année, et c’était génial de jouer en réalité virtuelle dans un environnement calme, à la maison. Je pense que Sony a accompli quelque chose d’extraordinaire en sortant un casque VR pour une console de salon.”   Henrik Larsson, Producer, Tarsier Studios (Little Nightmares, Statik)

6. Revivre Skyrim d’une nouvelle manière


 
“”Sans doute le lancement de The Elder Scrolls V : Skyrim VR. Je suis un grand fan de ce jeu. En plus, une fois la statue Alduin de l’édition collector de Skyrim sur ton bureau… eh bien, je ne vous en dis pas plus. Pour faire court, j’avais vraiment hâte, et ça en valait la peine. Pour ma part, le changement de perspective m’a donné l’impression de jouer à Skyrim pour la première fois. Quelle expérience…”
  Michał Dobrowolski, Senior Game Designer, CD Projekt Red (The Witcher 3: The Wild Hunt, Gwent)

7. Annoncer et lancer la démo de PlayLink


 
“Oh, trop facile ! Notre studio, Wish, a lancé deux jeux pour PlayLink cette année : That’s You! et Knowledge is Power. Le fait d’aller à l’E3 pour leur première annonce et leur première démonstration a été une expérience inoubliable. J’aurais aimé y aller avec toute l’équipe, c’était fantastique.”
  Caspar Field, CEO, Wish Studios (That’s You! and Knowledge is Power)

8. Le trailer de The Last of Us Part II


 
“La révélation du teaser That Last of Us: Part 2 : brutale, surprenante.”
”   James Valls, Senior Producer, Rebellion (Sniper Elite 4)

9. Sortir Nier: Automata


 
“Cette année a vu la sortie du jeu NieR: Automata, dont j’étais le directeur. L’équipe SIE à Taïwan a organisé un concert de NieR: Automata et l’a même utilisé dans une vidéo. J’ai aussi obtenu une récompense aux Japanese PlayStation awards. Je suis si reconnaissant de tout le soutien que j’ai reçu de la part de Sony !

Mais dans tout ça, ce qui m’a le plus marqué, c’est que la vidéo tournée en Angleterre où j’essayais d’arracher le t-shirt de Takahisa Taura (PlatinumGames) a dépassé les 440 000 vues.”
  Yoko Taro, Directeur, Platinum Games (NieR: Automata)

10. Le Fan Festival de Final Fantasy XIV


 
“Il y a eu de nombreuses scènes de jeux mémorables, mais je parlerai plutôt d’un événement réel : le FFXIV Fan Festival que nous avons organisé en février à Francfort. Impossible pour moi d’oublier les cris de joie au moment où on a passé la vidéo d’ouverture de Stormblood, la dernière extension de FFXIV, pendant le discours d’introduction de l’événement.”
  Naoki Yoshida, Directeur, Square-Enix (Final Fantasy XIV: A Real Reborn)

11. Le succès de la PS4

“Voir les excellentes ventes du système PS4. Ça a stimulé le marché du jeu et donné de nouvelles opportunités aux créateurs tels que moi : je veux qu’elle continue à se vendre aussi bien l’an prochain.”
  Hiroaki Kato, Producer, Square-Enix (Final Fantasy XII: The Zodiac Age)

12. Les jeux japonais et leur succès

“Je ne parlerai pas d’un jeu en particulier, mais j’ai été très heureux de voir autant de titres PlayStation japonais attirer l’attention en 2017.”
  Takashi Katano, Directeur, Square-Enix (Final Fantasy XII: The Zodiac Age)

13. Chloe et Nadine


 
“Mon moment préféré ? Uncharted: The Lost Legacy – attention mini-spoiler – quand Nadine pousse Chloe dans l’eau juste après la séance d’escalade d’une bonne minute. Il faut réescalader tout le mur, mais la récompense est incroyable, et les personnages ainsi que leur relation gagnent encore en réalisme. J’ai adoré ce moment : c’est le genre de détail qui vous fait croire à l’ensemble du jeu, même si c’est au prix de la progression du joueur. Chapeau, Naughty Dog.”
  Damien Kieken, Game Directeur, Ubisoft (For Honor)

14. Being Poe Dameron


 
“Grimper à bord du chasseur noir Incom-Frietek T-70 X-Wing de Poe Dameron dans Star Wars Battlefront II. Je l’avoue sans honte, Poe est mon préféré parmi les nouveaux personnages de la nouvelle trilogie Star Wars, et j’ai vécu le pilotage de ce vaisseau avec BB-8 en copilote comme un moment plutôt spécial, même si j’ai foncé sur un vaisseau-mère juste après être apparu. Sacré pilote.”
  Brad Davey, Lead Designer, Sumo Digital (Snake Pass)

15. The Gardens Between


 
“”Tomber sur la vidéo de révélation pour The Gardens Between à la Paris Games Week, tellement originale !   Gavin Price, Creative Lead, Playtonic (Yooka Laylee)

16. Jouer ensemble à Resident Evil 7


 
“Jouer à Resident Evil 7 avec ma femme. On peut dire qu’un jeu réussit un pari quand il parvient à captiver un simple spectateur regardant quelqu’un d’autre jouer pendant toute la durée du jeu. C’était un fabuleux épisode, il m’a replongé dans l’ambiance de Resident Evil 1 et 4, et j’ai beaucoup aimé partager cette expérience avec ma femme.”
  Steve Madureira, Lead Designer/Lead Animator, Airship Syndicate (Battle Chasers: Nightwar)

17. La fin de Nier: Automata


 
“En ce qui me concerne, la sortie de Rime après presque 4 ans de développement a représenté un moment intense. Mais ce n’était rien comparé à la réponse des fans qui ont terminé le jeu et partagé leur propre histoire.

“Comme ça peut paraître égoïste de parler de son propre jeu, voilà un autre moment qui a littéralement brisé tellement de conventions : la décision finale qu’il faut prendre à la (vraie) fin de NieR: Automata. Je ne veux pas vous la révéler, mais la compréhension de ce que ça impliquait pour les autres joueurs a transformé mon point de vue sur mes actions en tant que joueur.”   Raul Rubio Munarriz, Directeur, Tequila Works (Rime)

18. L’ouverture de Wolfenstein II: The New Colossus


 
“Le début de Wolfenstein II: The New Colossus. Ayant joué à (et énormément apprécié) The New Order et The Old Blood, je m’attendais à davantage de manigances pour éliminer les Nazis, à la sauce d’Inglourious Basterds, dans la peau du Schwarzenegger du jeu vidéo moderne, B.J. Blazkowicz.

Au lieu de ça, pendant les 15 premières minutes environ, j’ai assisté à des flashbacks de l’enfance traumatisante de Blazkowicz, montrant sa relation avec son père violent et raciste. C’était bien pensé. Une façon pour les développeurs de dire “Hé, ce gars n’est pas un simple Doomguy. Ce gars-là a quelque chose à régler.”
  Román Echevarrena, Producer, RecoTechnology (Numantia)

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications