Publié le

Découvrez l’étonnante complexité de Moss, un jeu de fantasy épique sur PS VR se déroulant dans un monde miniature

Résolvez des énigmes tout en évitant les dangers des plateformes pour aider Quill à sauver son âme sœur

Vous savez jongler ? Moi non. J’ai souvent essayé, mais je n’ai jamais réussi. Au moment d’ajouter la troisième balle, mon cerveau se bloque. Et je suis persuadé que si je me suis mis à transpirer à grosses gouttes dès le début de Moss, c’est un peu à cause de ça.

Laissez-moi vous expliquer. Avec la touche L2, je retiens une créature ennemie. Cet insecte mécanique vit dans la mine dans laquelle je me trouve, et il n’est pas seul. Il fait partie d’une immense colonie, prête à se mobiliser en cas d’intrusion. L’intrus, ce n’est pas moi, mais une petite souris du nom de Quill. En suivant mes indications, elle s’est aventurée dans des salles truffées d’énigmes, de gouffres sans fond, de leviers cachés et de labyrinthes. Celui où nous nous trouvons n’est qu’un des nombreux labyrinthes du jeu.

Son ennemi est tout boursouflé, et a l’air prêt à éclater. Mais cela n’arrivera pas tant que je ne le lâcherai pas. C’est un de mes pouvoirs de “Lecteur”. Je suis un esprit bienveillant servant de guide à Quill, qui m’a éveillé au début de l’aventure. J’observe de loin sa progression, mais je peux me rapprocher à tout moment pour observer de plus près l’environnement ou me retrouver nez à nez avec mon amie à moustache.

Mais parlons plutôt de l’énigme.

Moss

Visez et maintenez Quill pendant quelques secondes pour la soigner. Et vous savez ce qui est super cool ? Les battements rapides de son cœur irradient aussi dans votre manette sans fil DUALSHOCK 4.

À l’aide de la manette sans fil DUALSHOCK 4, je peux diriger l’insectoïde prêt à éclater vers un interrupteur qui, une fois enclenché par la détonation de l’insecte, activera des poulies et déplacera une plateforme. (J’ai déjà utilisé cette technique une première fois pour détruire la pierre qui dissimulait ce levier.)

À l’aide du joystick gauche, je guide simultanément Quill dans la direction opposée, vers la plateforme. Je l’aide à pourfendre quelques insectes, à esquiver les autres et à escalader les bords de la plateforme. En même temps, je vérifie avec ma vision périphérique si le fait de déclencher ce levier et de se tenir sur la plateforme peut causer la chute de Quill dans les abysses. Je dois avouer que j’ai du mal à tout faire.

Mais quelques minutes plus tard, alors que je vois Quill atteindre la sortie, je ressens une vague de satisfaction et je suis impatient de découvrir la prochaine énigme.

Je suis aussi très surpris. Surpris par ce petit jeu de plateformes et d’énigmes sur PS VR qui, l’air de rien, possède une véritable complexité ;

 

 

 

 

 

 

Moss
 

Et ce n’est pas l’unique surprise que nous réserve ce jeu. Au début de ma session de jeu, Quill se trouvait sur une plage, puis nous avons arpenté des mines avant d’arriver au pied d’un fort lointain. Les couleurs sont douces, et chaque lieu est d’un calme oppressant. Cette aventure inquiétante pour sauver l’âme sœur de Quill est bien loin d’un conte à la Disney, et rappelle plutôt le sombre univers fantasy de Jim Henson. Et Moss n’en est que meilleur.

On peut le constater à chaque instant. En incarnant une divinité à taille humaine liée à cette petite souris, vous appréhendez le monde sous deux perspectives. Celle de Quill est bien différente de la nôtre : pour elle, les sommets des arbres se transforment en nuages sombres, et un simple fossé devient à ses yeux un immense ravin. Notre perspective nous permet de découvrir l’histoire des ruines qui nous entourent.

Moss

Le nom du jeu est un clin d’œil à l’univers du jeu plutôt qu’au voyage de la petite souris. L’histoire de Quill n’est qu’une aventure parmi tant d’autres qui se déroulent dans son monde.

Au début du jeu, Quill se réfugie sous un abri à la forme étrange. De par sa taille, elle ne peut pas voir de quoi il s’agit exactement, mais le joueur, si. Son abri de pierre est en fait l’aile sculptée d’une créature gigantesque, vêtue d’une armure. À moitié enterrée dans le sable, cette statue est la relique d’une civilisation tombée dans l’oubli depuis bien longtemps. L’angle de la caméra donne à ces indices visuels une nouvelle perspective.

Et on peut en dire autant du jeu d’un point de vue général : grâce à son usage du système PS VR et à son gameplay original, il apporte une nouvelle perspective au genre. J’ai hâte de résoudre de nouvelles énigmes et de découvrir ce qui nous attend lors de nos prochaines aventures.

4 commentaires
0 réponses de l'auteur

J’ai beaucoup apprécié la démo, une belle réalisation avec un univers très onirique, mais j’espère que le jeu aura un vrai support PS4 Pro pour enlever le flou un peu trop présent à mon gout. (bon après c’est qu’une démo sur une version non finale du jeu donc j’imagine que l’optimisation n’a pas été poussée)

En tout cas entre Sprint Vector, Knockout League, Apex Construct et Celui-ci, ça nous fait un beau mois de février en VR! Il ne manque plus que WipEout Omega VR et ça sera parfait…

J’ai également beaucoup apprécié, on s’immerge facilement dans cet univers. Je trouve les contrôles bien pensé du moins pour ce qui est à faire dans la démo.

Et oui vive wipeout!

J’ai pas trop apprécié la démo surtout le gameplay , faire avancer la souris en résolvant des puzzles ou casse tête ,” visiblement ” ca a l’air d’aller dans ce sens rien a voir avec un Zelda ou on peut se balader comme on le souhaite résoudre des énigmes ouvrir des donjons , la aucune liberté , pour ceux qui n’ont pas testé c’est joli c’est vrai mais c’est tout de plus j’ai vu plus de 10 minutes de gameplay sur une vidéo hier sur un autre site , y as du potentiel mais dommage ca m’attire pas plus que ca

Moss est un vrai jeu AAA sur PlayStation VR ! Comment un jeu de 5 heures peut-être AAA ? tout simplement parce qu’il n’est aps vendu 70 euros mais à 29,99€. Les développeurs ont fait le choix de partitionner son contenu pour rentabiliser leur travail (ce qui est particulièrement bien vu). Pour le reste, Moss est tout simplement le plus beau jeu du PSVR, pas de flou, pas d’aliasing, on ne peut que tomber amoureux de Quill ! Je vous le conseil vivement ! Moss aura une suite si le titre se vend bien… et c’est le cas vu qu’il a réussi à se placer à la deuxième place des ventes en seulement une journée ! ^^Si vous ne l’avez pas, un conseil, foncez ! Il justifie à lui seul l’achat d’un PSVR ! La démo est beaucoup moins bien que le jeu …

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications