Publié le

Comment les trois compositeurs de Detroit: Become Human ont aidé à façonner l’identité du thriller de science-fiction bientôt disponible sur PS4

Profitez d'un avant-goût de la bande originale du jeu PS4 avec des extraits de ses trois facettes musicales

Dans Detroit: Become Human, les joueurs pourront prendre le contrôle de trois personnages uniques. Bien que Kara, Connor et Markus soient des androïdes, ils ont été conçus dans des buts différents, ils ont chacun une histoire distincte et un rôle précis dans la société. Pour mettre en valeur ces trois histoires singulières, nous avons décidé de confier la bande originale à trois compositeurs dans le but de créer des thèmes musicaux propres à l’identité de chaque personnage et renforcer leur arc scénaristique.

Pour souligner l’attitude froide et mécanique de Connor, nous avons opté pour une bande sonore principalement électronique. En ce qui concerne Kara, nous recherchions une musique qui suscite l’émotion, pour refléter sa quête identitaire, son amour et son empathie. Markus, lui, avait besoin d’une bande-son épique pour accompagner les scènes héroïques de son aventure.

Nous avons eu la chance de trouver trois compositeurs talentueux qui ont accepté cette approche inhabituelle.

Le compositeur du thème de Kara : le violoncelliste Philip Sheppard

Nous avons d’abord contacté Philip Sheppard, qui s’est chargé de la bande originale de Kara. Un peu plus tôt dans le développement du jeu, nous avons choisi une de ses compositions pour accompagner la bande-annonce de Detroit pour la Paris Games Week 2015. David a particulièrement été touché par son titre Wind Storm, rythmé au violoncelle. Philip est violoncelliste et compose des bandes originales pour le grand et le petit écran depuis de nombreuses années.

Le compositeur du thème de Connor : Nima Fakhrara

Nous avons ensuite sollicité Nima Fakhrara, qui a travaillé sur le film The Signal (réalisé par Will Eubank) et avait attiré notre attention. Nous avons été particulièrement intrigués par le fait que Nima crée lui-même des instruments pour ses projets, ce qui pouvait être très intéressant pour Detroit: Become Human et surtout pour le personnage robotique de Connor.

Le compositeur du thème de Markus : John Paesano

Les compositions orchestrales épiques de John Paesano pour Daredevil (Netflix) et Le Labyrinthe (réalisé par Wes Ball) nous ont permis de découvrir son travail. Son approche nous semblait parfaite pour le personnage de Markus.

Nous les avons donc tous contactés pour les rencontrer à Los Angeles ou à Londres et leur expliquer ce que nous avions prévu pour ce projet. Avec l’aide de Mary Lockwood (superviseur musical) et Aurélien Baguerre (responsable audio), nous avons mis en place un système collaboratif leur permettant d’avoir accès aux détails du jeu, d’échanger régulièrement avec David Cage, le directeur du jeu, et de suivre le travail des deux autres compositeurs afin de créer un rendu unique dans un univers commun.

Travailler avec eux fut un travail complexe, mais aussi une expérience incroyablement gratifiante. Le résultat final offre une bande originale exceptionnelle au jeu, et nous espérons que les joueurs en profiteront pleinement à partir du 25 mai. Ne manquez pas notre offre de précommande pour la bande originale Édition Deluxe numérique, ou la bande originale Édition Collector (améliorée) incluse dans l’Édition Deluxe numérique.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
8 commentaires
1 réponses de l'auteur
1

Au sujet de la bande originale, je cherche en fait à savoir quand pourrons-nous l’acheter avec la version boîte du jeu ? ou peut-être indépendamment ?

Pour le moment il est uniquement possible de précommander l’Édition Deluxe numérique (qui contient la BO), je vais me renseigner si et quand il serait possible d’acheter la BO séparément. 😉

Chris2sissi 12 avril 2018 @ 17:08
2

Dommage de ne pas sortir de version collector, avec la B.O et kara en résine ca aurait ete super

2.1

C’est typiquement le type de jeu (contrairement à d’autres) que je ne prendrai qu’en version boite ! ^^(comme God of War)

3

Ce jeu a l’air beau, prometteur, engageant, mais … qu’est-ce que l’histoire est clichée !

Des androïdes qui s’éveillent à la conscience personnelle et qui commencent à vouloir utiliser leur libre-arbitre (avec ce que cela peut occasionner de dégâts …). Je peux citer tellement d’histoires qui commencent comme cela :

Blade Runner Les Robots (Asimov)AutomataRobotaBeing HumanChappie…

Vous voulez une histoire intéressante avec des androïdes qui se posent des questions sur leur “humanité” ou leur raison de vivre ? Jouez à Nier Automata. Là, le sujet est abordé de façon unique.

3.1

Mais qu’est-ce que t’en sais si ça sera traité de façon originale ou pas ?

Ce que tu décris, c’est le pitch de départ, pas l’histoire….

On as vu 3 séquences de jeu… Tu sais rien de l’histoire…

3.2

l’important n’est pas le sujet traité mais plutôt la façon dont il sera abordé sinon on dirait que 99% des oeuvres sont pas originales car elles utilisent des thèmes qui existaient déjà

3.3

Ben justement, si, on sait comment ce sera traité. Des vidéos (pas seulement 3) traînent partout : des vidéos du jeu, des interviews des concepteurs, … Et ça donne une idée assez globale de comment le sujet sera traité (sauf gros méga-twist de la mort dans le jeu qui n’aurait pas été annoncé, mais cela serait étonnant).

Le jeu est bien, j’en conviens volontiers, mais quand je le vois, j’ai une impression de … générique. Il est lisse. Rien ne ressort. Et le thème en lui-même est TRES classique pour qui a un tant soit peu de culture SF classique. Et vu ce qui est annoncé dans les différentes vidéos, je n’ai pas l’impression de voir une certaine volonté de faire dans l’originalité.

Et cela me déçoit : le scénario de départ aurait pu être plus osé, plus tranché, moins lisse. Les androïdes auraient pu être moins “andros” (oui, je sais, le concept de base d’un androïde, c’est de ressembler à un homme). Et puis, question bête : la singularité arrive (les machines prennent conscience de le...

Montrer le commentaire

Ben justement, si, on sait comment ce sera traité. Des vidéos (pas seulement 3) traînent partout : des vidéos du jeu, des interviews des concepteurs, … Et ça donne une idée assez globale de comment le sujet sera traité (sauf gros méga-twist de la mort dans le jeu qui n’aurait pas été annoncé, mais cela serait étonnant).

Le jeu est bien, j’en conviens volontiers, mais quand je le vois, j’ai une impression de … générique. Il est lisse. Rien ne ressort. Et le thème en lui-même est TRES classique pour qui a un tant soit peu de culture SF classique. Et vu ce qui est annoncé dans les différentes vidéos, je n’ai pas l’impression de voir une certaine volonté de faire dans l’originalité.

Et cela me déçoit : le scénario de départ aurait pu être plus osé, plus tranché, moins lisse. Les androïdes auraient pu être moins “andros” (oui, je sais, le concept de base d’un androïde, c’est de ressembler à un homme). Et puis, question bête : la singularité arrive (les machines prennent conscience de leur existence) : pourquoi un androïde aurait-il des pensées, des idées, des préoccupations humaines ? Un androïde voit une enfant se faire battre par son père : pourquoi est-il touché/remué/attristé par ce spectacle ? Jusqu’à preuve du contraire, le concept de descendance et d’enfant, c’est pas vraiment pour les androïdes. Un androïde qui aurait des pensées d’androïdes, non-humaines, ça, ce serait intéressant.

La BO s’annonce fabuleuse !

Le jeu aussi !!

Historique des modifications