Publié le

Incarnez six personnages dans deux mondes différents dans le thriller SF State of Mind, qui sortira le mois prochain

Le créateur du jeu Daedalic Entertainment évoque le sujet du transhumanisme

Bonjour, je suis Martin Ganteföhr, directeur créatif de l’équipe de State of Mind chez Daedalic Entertainment en Allemagne. Aujourd’hui, je suis ravi, et je dois dire, fier, de vous présenter le jeu State of Mind, un thriller sombre, profond et plein de dangers, centré sur l’un des sujets les plus débattus à l’heure actuelle, le transhumanisme.

Je dois avouer que State of Mind arrive juste au bon moment. Nous vivons dans une ère remplie d’immenses promesses technologiques, causant elles-mêmes d’immenses inquiétudes. Laissons-nous nos corps derrière nous pour devenir immortels lorsque nous sommes en réalité virtuelle ? Ou bien nous dirigeons-nous vers une révolution numérique qui conduira à la fin de l’humanité ? Ces deux issues sont un sujet de discussion sérieux dans les bureaux de la Silicon Valley.

Nous n’avons donc pas pu résister à l’envie de participer au débat, en créant ce thriller mené par une histoire complexe et fragmentée.

Deux mondes, deux protagonistes

TITLETITLE

 

Dans State of Mind, deux mondes complètement différents sont en opposition. D’un côté, nous avons un monde dystopique situé à Berlin en 2048 (le monde ‘réel’ si vous voulez), et de l’autre, un nouveau monde virtuel, censé être ‘parfait’, surnommé City 5.

Le héros de State of Mind est Richard Nolan, journaliste, père de famille et critique technologique, dont la vie commence à voler en éclats. Ses souvenirs commencent à se dissiper, sa femme et son enfant ont disparu et presque toutes les certitudes qu’il avait dans la vie se sont volatilisées. La grande question est : que s’est-il passé ?

Bien sûr, Richard se met en route afin de découvrir ce qui se cache sous la surface de cette ville menaçante et trouble. Au cours de son périple, Richard trouvera non seulement la faille qui détruit sa propre vie, mais aussi un autre monde dans lequel il découvrira qu’il est mystérieusement connecté avec un second protagoniste : Adam Newman.

Une aventure moderne aux multiples perspectives

TITLE

La relation entre ces deux mondes opposés, et les deux hommes qui y vivent, est au centre du jeu. Cependant, State of Mind n’est pas seulement un thriller sur les avancées technologiques du futur, mais traite avant tout des personnes qui y vivent.

Richard Nolan doit retrouver sa vie, mais aussi littéralement se retrouver lui-même. Il utilise son talent d’enquêteur, récupère de nombreux gadgets et interagit avec les gens autour de lui pour progresser. En faisant ses premiers pas dans un réseau plein d’intrigues et de secrets, il découvre un monde de dealers et de cyber-anarchistes qui ont tous leurs propres vices et motivations.

Aux côtés de Richard, nous vivons les mêmes tentations, dangers et vérités contradictoires de ces deux mondes. Nous en apprenons également davantage sur l’histoire des deux personnages principaux, selon différents points de vue.

Sauts dans le temps et changements de personnage : Mementos

TITLE

C’est le moment où les choses se corsent. L’époque à laquelle vit Richard étant le fruit d’événements passés, State of Mind permet aux joueurs de jouer dans le passé. Cette mécanique s’appelle “mementos” et, en l’utilisant, vous pourrez accéder au monde dans lequel vit Richard, aux personnages avec lesquels il interagit, et au temps lui-même.

Les graphismes : (Non-)réalisme et fragilité des personnages

TITLE

L’idée d’instaurer une certaine fragilité est essentielle dans State of Mind. L’histoire fragmentée, la division entre les deux mondes et les tiraillements des deux protagonistes, Richard et Adam, en sont le résultat.

Par ailleurs, cette approche est également visible dans les graphismes du jeu, qui adoptent le style “low poly”. Ce style nous a permis de donner à nos personnages un aspect tendu et fragile, reflétant leur comportement dans l’histoire.

Nous sommes très fiers d’avoir trouvé un style artistique qui exprime le (non-)réalisme de la pensée transhumaniste et qui démontre à quel point la réalité est fragile. State of Mind bénéficie d’un style graphique unique qui, nous l’espérons, permettra d’apporter la touche d’humanité que nous voulions donner à notre jeu.

TITLE

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
1 commentaires
0 réponses de l'auteur
1

Ca a l’air d’etre vraiment pas mal. De la bonne science-fiction. Des graphismes qui me font penser a another world pour les persos. Ca peut etre bon.

Historique des modifications