Publié le

Comment fonctionne le multijoueur dans No Man’s Sky ? Hello Games commente aujourd’hui l’astronomique mise à jour NEXT

Nous questionnons Sean Murray, le créateur, sur la coopération et les affrontements dans un univers infini

La semaine dernière, nous nous sommes rendus à Guildford, dans le studio de Hello Games, afin d’en apprendre plus sur l’immense mise à jour NEXT de No Man’s Sky. Cette mise à jour, avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités sidérantes comme le multijoueur en ligne et la caméra à la troisième personne (le fruit d’une année de dur labeur), représente peut-être le plus grand changement pour ce jeu depuis sa sortie.

Après la bande-annonce captivante de la semaine dernière, nous avions de nombreuses questions à poser à l’équipe, et il y avait beaucoup de choses que nous voulions savoir au sujet du multijoueur, justement. La chance étant de notre côté, le directeur du studio, Sean Murray, était là pour répondre à toutes nos questions.

Quel type de multijoueur est No Man’s Sky ?

Sean : “Le multijoueur est très axé sur la coop. C’est principalement ce que nous souhaitions offrir aux joueurs. Ils pourront former une équipe avec un petit groupe d’amis et se procurer leur propre frégate, construire des bases, faire des courses de véhicules, effectuer des missions, partager et échanger les ressources et, bien entendu, s’entraider, tout simplement.”

Il y a beaucoup de changements. Devra-t-on recommencer ou pourra-t-on garder les données sauvegardées ?

Sean : “Vous pouvez faire tout cela avec les données déjà sauvegardées, même si vous avez déjà des centaines d’heures de jeu au compteur.”

… Et si des amis n’ayant pas de données sauvegardées veulent me rejoindre ?

Sean : “Cette fonctionnalité est conçue de manière à vous laisser jouer avec de nouveaux joueurs, et vous progresserez à la fois au même rythme, et chacun de votre côté. Tout sera sauvegardé pour chaque joueur. Ce n’est pas un mode indépendant ; vous pourrez y entrer et en sortir à volonté.

Quel est l’impact pour le joueur en solo ?

Sean : “Vous pourrez toujours jouer de votre côté et vous amuser en solo. Par défaut, vous pourrez croiser d’autres joueurs. Ils pourront vous rejoindre, vous pourrez croiser aléatoirement des étrangers et, si vous le désirez, vous pourrez les combattre. Le JcJ est possible, ce qui n’est d’ailleurs pas si étrange : des pirates et des sentinelles vous attaquent déjà, alors pourquoi pas d’autres joueurs ?”

Je veux vraiment jouer en solo, est-ce toujours possible ?

Sean : “Bien sûr, si vous ne souhaitez pas avoir la possibilité de croiser d’autres joueurs, vous pouvez refuser. Toutefois, le multijoueur crée des moments vraiment sympas !”

Il y a quatre modes différents : Normal, Survie, Mort définitive et Créativité. Les joueurs peuvent-ils tous jouer ensemble ?

Sean : “Ces modes changent réellement le type de jeu. Ainsi, [en multijoueur] vous devrez jouer dans le même mode. Il serait très ennuyeux d’essayer de rester désespérément en vie en mode Survie, alors que votre partenaire se promène en mode Créativité. Mais cela est facilement gérable. Vous pouvez conserver jusqu’à cinq sauvegardes différentes, avec différents personnages et modes de jeu.”

Est-ce que le multijoueur change le ressenti général du jeu ?

Sean : “C’est étrange, j’ai toujours défini le jeu comme une expérience très solitaire, car c’est très attrayant pour moi. C’est de la science-fiction : vous êtes seul, au milieu de nulle part. Mais je savais que le multijoueur changerait ce ressenti, car vous jouerez désormais avec des amis et ce sera très différent.

Ce que nous avons pensé, cependant, c’est que vous aurez toujours la même expérience en multijoueur. Même si vous faites équipe avec quelques amis, vous ferez toujours face au reste de l’univers. Vous aurez toujours ce sentiment de désert et cette “frontière”, et le multijoueur amplifiera ce sentiment lorsque vous devrez parcourir des centaines ou des milliers de kilomètres pour rejoindre la base de votre allié sur une planète lointaine.”

Le multijoueur affectera-t-il l’hostilité du reste de l’univers ?

Sean : “Oui. Par exemple, nous avons retravaillé l’IA des sentinelles. Les sentinelles bipèdes que vous pouvez voir dans la bande-annonce vont remplacer les sentinelles existantes. Nous avons donné plus d’importance à ce gameplay car les précédentes rencontres avec les sentinelles pouvaient sembler plutôt aléatoires et les joueurs s’enfuyaient souvent. Avec le multijoueur, vous aurez droit à des moments vraiment cool grâce aux poursuites des sentinelles. Imaginez-vous en train de vous relaxer, et soudainement, votre ami déchaîne le chaos dans votre petite oasis de tranquillité.”

Y aura-t-il toujours plus de nouveaux défis pour donner envie aux joueurs de revenir ?

Sean : “Les joueurs jouent à No Man’s Sky sur de très longues périodes. Il me semble approprié de créer régulièrement de nouveaux contenus pour rafraîchir le jeu. Pour la saison à venir, nous ajouterons chaque semaine de nouveaux contenus, de nouvelles missions, de nouvelles récompenses, etc. Vous pourrez prendre part à des missions communautaires et gagner de l’argent en jeu pour acheter des trucs cool, comme des casques ou des emotes. Il n’y aura pas de lootboxes ou de micro-transactions, c’est un jeu ‘tout inclus’.”

No Man’s Sky “NEXT” est une colossale mise à jour gratuite pour tous les détenteurs du jeu de base. Elle est disponible dès maintenant au téléchargement. Pour les informations complètes concernant les éléments inclus dans cette mise à jour, tels que les nouvelles missions, la construction de bases étendue, les objets, les personnalisations et une toute nouvelle vue à la troisième personne, consultez l’article PS Blog de Sean, publié la semaine dernière.

Autrement, vous pouvez acheter dès maintenant la version complète de No Man’s Sky sur PlayStation Store, incluant les quatre mises à jour de contenu majeures : Foundation, Pathfinder, Atlas Rises et NEXT.

2 commentaires
0 réponses de l'auteur

Manque plus que la VR et on sera bon…

1.1

Et la correction des bugs.

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications