Publié le

Comment le jeu PS4 My Hero One’s Justice a transformé des personnages de manga en combattants de jeux vidéo

Découvrez un aperçu de la conception de ce jeu de combat en arène, produit par Aoba Miyazaki

Le jeu de combat en arène My Hero One’s Justice, qui débarque prochainement sur PS4, donne vie à la célèbre série de manga Weekly Shōnen Jump. Les joueurs pourront profiter des pouvoirs de leurs personnages favoris, comme Izuku « Deku » Midoriya, Katsuki « Katchan » Bakugo, et bien d’autres.

Dans un monde où 80% de la population possède des superpouvoirs, appelés « alters », votre devoir sera de réguler l’utilisation des pouvoirs de la population afin d’empêcher une fin du monde anticipée. Utilisez vos alters et faites appel à des acolytes pour lancer des attaques surpuissantes dans des arènes 100% destructibles.

À l’occasion de la sortie de My Hero One’s Justice le 26 octobre, nous avons pu nous entretenir avec la productrice Aoba Miyazaki pour obtenir plus d’informations sur ce jeu.

  • Qu’est-ce qui vous a séduit dans l’univers de My Hero Academia, et qu’est-ce qui vous a poussé à adapter ce manga en jeu vidéo ?

Miyazaki : Depuis sa première parution dans Weekly Jump, l’histoire de ce manga, ses héros et ses vilains très charismatiques, me passionnent.

Tout ceci m’a vraiment donné envie de créer un jeu qui reproduise l’univers ainsi que les idéaux des personnages de ce manga.

All Might

  • Quelle a été votre approche pour les alters de chaque personnage ? Comment avez-vous fait pour équilibrer tous les personnages ?

Miyazaki : Bakugou, Shoto, et All Might, à savoir les personnages avec des alters « basiques », ont été assez faciles à développer. Cependant, les alters de certains personnages ont posé beaucoup plus de soucis.

Nous voulions évidemment éviter que la puissance des alters soit le seul facteur qui détermine l’issue du combat. Nous avons donc décidé d’équilibrer les personnages en les spécialisant en combat à distance ou en combat rapproché. Cette méthode nous a permis de garantir un bon équilibrage, mais également de reproduire les combats tels qu’ils apparaissent dans le manga.

Votre stratégie variera au cours des combats selon les acolytes que vous choisirez. Nous espérons que les joueurs sauront trouver la meilleure combinaison.

  • Quel personnage a été le plus difficile à adapter au monde du jeu vidéo ?

Miyazaki : Toga a posé le plus de problèmes. Elle est capable de prendre l’apparence de son adversaire, mais nous ne voulions pas qu’elle puisse copier les alters de son ennemi, car cela ne serait pas fidèle à l’esprit du manga original.

Cependant, dans un jeu de combat, une transformation uniquement visuelle n’aurait que très peu d’intérêt. Nous avons donc réfléchi à la réaction des acolytes face à deux personnages identiques. Ainsi, lorsque Toga attaque en étant transformée, elle trompe les acolytes adverses, qui ne savent plus quelle cible attaquer.

Toga

  • Quel est votre personnage de prédilection ?

Miyazaki : Il y a beaucoup de personnages avec qui j’aime jouer, mais si je ne devais en choisir qu’un, ce serait Ochaco.

Dans le jeu, Ochaco est aussi mignonne que redoutable, devenue experte en arts martiaux grâce aux enseignements de Gunhead. J’aime beaucoup combiner son alter « Gravité Zéro » et son style de combat enseigné par Gunhead.

Ochaco

  • Comment vous est venue l’idée du mode vilain ?

Miyazaki : Selon moi, il est impossible de raconter l’origine des héros sans parler des vilains.

Dans un monde où il n’y a pas de « mal », il ne peut y avoir de « bien », et donc pas de « héros » non plus. Ces concepts sont intrinsèquement liés.

Les actes de Stain ou de Shigaraki sont justifiés par leurs idéaux et leur conception de la justice. Ainsi, pour définir ce qu’est la justice et pour reproduire parfaitement l’univers de My Hero, le mode vilain s’est posé pour moi comme une évidence.

  • Que pensez-vous des réactions des fans suite à l’annonce de ce projet ?

Miyazaki : Je suis très heureuse et rassurée d’avoir reçu des réactions positives de la part des fans.
Nous recevons un grand nombre de retours de personnes du monde entier à chaque nouvelle bande-annonce ou publication. Pour l’équipe et moi-même, ces retours représentent une énorme source de motivation. Nous continuerons à faire tout notre possible pour satisfaire les attentes des joueurs.

Je suis également impatiente d’entendre l’avis des fans à la sortie du jeu.

  • Si vous pouviez avoir l’alter d’un des élèves de Yuei, lequel choisiriez-vous ?

Miyazaki : « La voix du vivant » de Koda Koji me plait beaucoup, mais je pense que je choisirais « Glace et Feu » de Shoto.

J’adorerais pouvoir réguler la température à ma guise lors des jours de froid ou de canicule. En plus, je pense que ça me rendrait assez populaire au bureau.

Shoto

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications