Publié le

23 développeurs PlayStation nous parlent de leurs jeux PS4 préférés à l’occasion des cinq ans de la console

Pour fêter les cinq ans du lancement de la console, les développeurs de Naughty Dog, Santa Monica, Bend, Guerrilla et Insomniac ont sélectionné leurs jeux préférés

Joyeux anniversaire, PlayStation 4 ! En cinq ans, des jeux exceptionnels ont vu le jour sur PS4, parmi les meilleurs jamais créés. Toutes ces créations n’auraient jamais vu le jour sans le travail acharné de développeurs passionnés.

Pour fêter cet anniversaire, nous avons demandé à 23 concepteurs de jeux vidéo de lister leurs jeux PS4 préférés à ce jour. Chaque développeur a dû choisir trois jeux : vous remarquerez que certains titres reviennent souvent, mais quelques jeux plus inattendus sont aussi cités !

N’oubliez pas de partager en commentaire les jeux que vous auriez choisis ! Nous en profitons également pour VOUS remercier. Merci pour votre soutien depuis le lancement de la console il y a cinq ans, et merci de faire partie de la communauté PlayStation depuis plus de vingt ans.

Commençons sans plus tarder !

John Garvin, Creative Director, Bend Studio (Days Gone)

John Garvin
 
 
1. Uncharted 4: A Thief’s End

J’adore les jeux Uncharted, pas uniquement parce que nous avons développé un épisode de la franchise (Uncharted: Golden Abyss, sur PS Vita !), mais surtout pour ses personnages. L’histoire de Drake, Sully, Elena et Chloe est vraiment passionnante.

La franchise nous permet d’en apprendre plus sur Drake, comment il est devenu un aventurier en quête de trésors, mais également de découvrir la relation qu’il entretient avec Elena. En fait, j’aime beaucoup les jeux où la narration a une place importante, qui se concentrent sur les relations entre les personnages. Uncharted 4 excelle dans ce domaine.

2. God of War

En parlant de relations ! Et si on parlait de la relation père-fils du nouveau God of War ? Je suis un énorme fan de cette franchise, mais avant la sortie du dernier épisode, je ne l’aurais jamais considérée comme étant focalisée sur « l’aspect relationnel ».

J’ai été impressionné par les choix narratifs des créateurs du jeu : faire de Kratos un père, ajouter un enfant au cœur de l’histoire, ainsi que des moments calmes, par exemple quand Kratos aide Atreus à tuer un cerf. Finalement, tout au long du jeu, ce sont les moments de silence qui sont les plus poignants, comme quand Kratos cherche à dire quelque chose, mais ne trouve pas les mots.

3. Red Dead Redemption 2

Je suis un grand fan du premier jeu. À vrai dire, nous nous sommes principalement inspirés de ce jeu pour créer Days Gone. J’ai beaucoup aimé incarner un bandit en plein Far West, et je crois bien que cet amour ne m’a jamais vraiment quitté. Je n’y ai joué que quelques heures, mais je suis déjà conquis : l’atmosphère, l’aspect cinématographique, les décors, l’ambiance, la musique…

Et puis il y a aussi les personnages. Sans dévoiler l’intrigue, je dirais simplement que la distribution des acteurs, leurs performances et l’histoire sont exceptionnelles et très divertissantes. L’immensité du monde du jeu est parfois presque intimidante, mais je ne vais quand même pas me plaindre d’avoir énormément d’éléments à découvrir !

Angie Smets, Executive Producer, Guerrilla Games (Horizon Zero Dawn)

Angie Smets
 
 
1. The Last of Us: Remastered

J’ai manqué The Last of Us sur PS3, perdu dans ma liste de grands jeux à faire. Quand j’ai joué à la version remasterisée sur PS4, j’ai été tout simplement bluffée par toutes les qualités de ce jeu intemporel.

Avec les personnages plein de reliefs de Joel et Ellie et une narration poignante, The Last of Us: Remastered n’a rien perdu de son cachet.

2. Inside

Développé par les créateurs de Limbo, je m’attendais à un jeu très sombre, mais pas aussi troublant.

Inside utilise des mécaniques propres aux jeux de réflexion et de plateforme pour conduire le joueur vers une fin à la fois choquante et plaisante, si bien que même plusieurs mois après avoir terminé le jeu, j’y repensais encore.

3. Rayman Legends

J’adorais jouer aux jeux vidéo avec ma mère quand j’étais plus jeune, alors pouvoir réitérer cette expérience avec mon fils veut dire beaucoup pour moi. Rayman Legends est le jeu idéal pour ça. Son mode coop est génial, et le gameplay du jeu n’a rien perdu en accessibilité et en inventivité depuis toutes ces années.

Hermen Hulst, Managing Director & Co-founder, Guerrilla Games (Horizon Zero Dawn)

Hermen Hulst
 
 
1. God of War

Avec God of War, j’ai l’impression que Santa Monica Studio a réalisé l’impossible : transformer le demi-dieu le plus violent de l’histoire du jeu vidéo, en refaçonnant sa personnalité pour en faire un père.

C’était un coup de génie qui a payé : le studio a donné un nouveau souffle à la série et a ouvert la voie à un tout nouveau chapitre de cette mythologie.

2. Red Dead Redemption 2

À chaque fois que Rockstar sort un jeu en monde ouvert, ils parviennent à mettre la barre toujours plus haut, tout en sachant que seul le prochain jeu Rockstar sera capable de repousser ces nouvelles limites.

J’ai à peine joué une semaine à Red Dead Redemption 2, mais je peux déjà dire que je n’ai jamais encore joué à un jeu avec une telle attention portée sur le détail. C’est d’autant plus impressionnant si l’on prend en compte l’immensité du monde du jeu.

3. Inside

Ce jeu prouve que les jeux de réflexion et de plateforme n’ont pas forcément besoin d’être très colorés et joyeux. Inside allie les mécaniques de ce type de jeux avec une narration visuelle très dérangeante, sans qu’aucun personnage n’ait à prononcer ne serait-ce qu’un seul mot.

Et juste au moment où je pensais avoir tout vu, les développeurs de Playdead m’ont pris de court avec un épilogue complètement délirant.

Bryan Intihar, Creative Director, Insomniac Games (Marvel’s Spider-Man)

Bryan Intihar
 
 
1. God of War

Je suis un énorme fan de la franchise depuis les premiers jeux sur PlayStation 2. Cela dit, je ne m’attendais pas à ce que la première apparition de God of War sur PS4 soit aussi innovante, avec un nouvel univers audacieux du fait de sa conception et émouvant du fait de sa narration.

Voir Kratos jongler entre les dangers qui l’entourent et son rôle de père m’a beaucoup marqué. De plus, Sony Santa Monica a réalisé la prouesse technique de créer un jeu sur un seul et même plan-séquence : il s’agit véritablement d’un titre phare de la console depuis ses cinq années d’existence.

2. Horizon Zero Dawn

En tant que développeurs, j’apprécie vraiment que mes concepteurs de jeux favoris prennent des risques. Avec Horizon Zero Dawn, Guerrilla m’a subjugué. L’univers de ce jeu est un des plus originaux qu’il m’ait été donné de voir sur PS4 (parce que qui n’aime pas les ROBOTS-DINOSAURES ?).

Je me suis rarement autant amusé dans un monde ouvert, à explorer la carte et à combattre ces géants de métal. Enfin, je trouve qu’Aloy est un personnage génial. Elle est rapidement devenue une de mes héroïnes préférées.

3. Destiny

Le nouveau FPS de Bungie fait partie de ces jeux PS4 dans lesquels je me suis investi corps et âme. Je me disais à chaque fois « allez, encore une dernière amélioration… une dernière mission… une dernière partie avec mes amis… », jusqu’à ce que je me rende compte qu’il est 4h du matin et que je dois aller au travail dans quelques heures.

De plus, avec les commandes très fluides de ce FPS, presque n’importe qui peut devenir un Gardien de haut niveau, navigant de planète en planète. Même si la suite de la franchise est tout aussi efficace, je n’oublierai jamais ma première expérience avec Destiny.

Siobhan Reddy, Studio Director, Media Molecule (Dreams)

Siobhan Reddy
 
 
1. Resident Evil 7

Il s’agit vraiment d’un des jeux qui a confirmé mon amour pour les jeux vidéo. Je suis une très grande fan de films d’horreur. L’atmosphère du jeu, avec ses musiques, ses images et son histoire, m’ont véritablement effrayée durant ma partie. Ce jeu marque un point de rupture dans ma vie, au cours de laquelle mon amour pour les jeux vidéo a commencé à rivaliser avec mon amour pour le cinéma : je me suis rendue compte des possibilités de ce support.

2. Dark Souls 3

J’ai découvert la série des Dark Souls avec le troisième volet, et j’ai vraiment accroché. Le jeu en coop passif est vraiment une mécanique incroyable. J’aime aussi beaucoup l’histoire à l’origine de la création de la série.

Le directeur de la conception du jeu, Hidetaka Miyazaki, a parlé d’un embouteillage dans une montagne enneigée, au cours duquel chaque voiture pousse les autres pour les aider à arriver à destination. J’aime ce concept de personnes qui se serrent les coudes bien qu’elles ne se connaissent pas.

3. The Flame in the Flood

Je pense que vous avez bien compris que j’adore les jeux de survie. The Flame in the Flood propose une atmosphère merveilleuse, des personnages amusants et des musiques somptueuses.

La mécanique du jeu est très intéressante : chaque partie vous permet d’explorer toujours plus loin. De plus, le personnage, Scout, doit constamment veiller sur son chien. Ça tombe bien : j’adore les chiens !

Neil Druckmann, Vice President, Naughty Dog (The Last of Us Part II)

Neil Druckmann
 
 
1. God of War

J’aime beaucoup la manière dont Santa Monica Studio a réinventé la franchise. Les combats sont précis et plus intenses, l’exploration du monde est fascinante, et ils sont parvenus à ajouter beaucoup plus de profondeur au personnage de Kratos. Je m’y suis énormément attaché.

2. Bloodborne

Il s’agit de mon premier jeu de la série des « Souls ». Au début, j’étais frustré par sa difficulté et ses mécaniques très obscures. Mais au bout de quelques heures, tout est devenu plus clair, et j’ai appris à apprécier la tension perpétuelle dans laquelle le jeu nous plonge. Peu de jeux parviennent à égaler cette ambiance, cette complexité, et à recréer ce sentiment d’accomplissement lorsqu’on parvient à bout de celui-ci.

3. Resident Evil 7

Encore une franchise réinventée pour le meilleur. J’ai adoré le côté plus intime donné aux décors et aux rencontres, ainsi que la conception des ennemis. C’est bon de voir cette série de survival-horror retourner à ses origines.

Anthony Newman, Co-Game Director, Naughty Dog (The Last of Us Part II)

Anthony Newman
 
 
1. Horizon Zero Dawn

En tant que développeur, mon impression d’un jeu est influencée par la nature du développement de celui-ci, ainsi que par le jeu en lui-même.

Je suis particulièrement admiratif du courage et de l’ambition de Guerrilla : le studio est passé d’une série de FPS linéaires et sombres à un jeu d’action très coloré, à la troisième personne, en monde ouvert, dans un univers complètement original. On assiste rarement à une telle prise de risque dans ce métier. Ils s’en sont parfaitement bien sortis !

2. God of War

Les personnes qui attendent la sortie d’un jeu avec beaucoup d’impatience ont tendance à m’agacer. Pourtant, je n’ai jamais, ô grand jamais, autant attendu un jeu que God of War.

Cette franchise a eu une immense influence sur mon travail en tant que concepteur. Quand j’ai appris que Corey (qui a dirigé la conception de GoW II, mon épisode favori) revenait pour le reboot de la franchise, j’étais d’autant plus ravi.

God of War a un système de combat totalement différent, une nouvelle approche du monde ouvert, et représente une avancée phénoménale en termes de narration pour la série. Tous les développeurs devraient s’inspirer du côté innovant de ce jeu lorsqu’ils créent une suite pour leurs franchises.

3. N++

Raigan Burns et Mare Sheppard ont créé un jeu simple, élégant, mais qui offre un contenu astronomique : il compte 4 340 niveaux, auxquels s’ajoutent une myriade de niveaux créés par les joueurs.

Tous les niveaux sont tels des haïkus mortels, uniques alors qu’ils sont tous constitués des mêmes blocs de construction. N++ réduit le gameplay du jeu de plateforme à son essence même, et se focalise sur chaque détail en matière de physique, de graphismes et de sensations. Et je vous mets au défi de trouver une meilleure bande-originale techno que celle de ce jeu.

Kurt Margenau, Co-Game Director, Naughty Dog (The Last of Us Part II)

Kurt Margenau
 
 
1. God of War

Ce jeu a ce je-ne-sais-quoi qui me fait retomber dans l’adolescence, à jouer jusqu’à 3h du matin.

Santa Monica Studio était déjà selon moi au sommet de son art, et ils ont pourtant réussi à réinventer cette grande franchise avec une caméra rapprochée, une histoire plus mature, un monde ouvert, et le tout en un seul plan-séquence !

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en voyant que chaque changement était totalement bénéfique. Ils sont restés fidèles à leur idée, même si ce n’est pas ce que les joueurs pouvaient attendre de la franchise. Ils s’en sont très bien sortis.

2. Rocket League

Je ne joue pas beaucoup aux FPS multijoueurs, sûrement parce que… je ne sais pas viser. En tant que fan absolu de jeux de course, Rocket League s’est imposé comme une évidence. J’ai immédiatement accroché. Les mécaniques sont très simples à comprendre, mais difficiles à maîtriser. Je n’ai jamais vu autant de fluidité et de rapidité dans un jeu.

C’est un exploit technique qu’un jeu aussi rapide reste fluide en ligne ! C’est le jeu PS4 auquel j’ai le plus joué, et le seul pour lequel je me suis vraiment impliqué dans des matchs classés.

La communication entre les joueurs et leur positionnement m’a ramené tout droit au lycée, quand je jouais au football. Je trouve ça incroyable que cet étrange jeu sur des voitures qui jouent au football compte toujours autant pour moi, trois ans après sa sortie.

3. Inside

En tant que joueur, j’ai adoré ce jeu, mais en tant que développeur, je l’ai détesté. C’est un véritable chef-d’œuvre de conception, doté d’une esthétique minimaliste et d’interactions rudimentaires, mais qui parvient à proposer des énigmes géniales, des animations incroyables, et un final époustouflant.

En tant que développeur, j’ai dû m’arrêter à de maintes reprises pendant quelques instants pour me dire : « Woah ! » Ce petit studio danois a donné une leçon à l’industrie toute entière. Bravo à Playdead d’avoir prouvé qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une gigantesque équipe pour créer un jeu historique.

Cory Barlog, Creative Director, Santa Monica Studio (God of War)

Cory Barlog
 
 
1. Uncharted 4: A Thief’s End

J’ai beaucoup hésité entre The Last of Us et Uncharted 4, mais comme j’ai joué pour la première fois à TLOU sur PS3, j’ai choisi le dernier épisode (du moins je suppose) de l’histoire de Nathan Drake.

J’adore le scénario et la performance artistique de ce jeu. Il combine à merveille les avancées artistiques et techniques. On a vraiment l’impression d’incarner le héros d’un des films d’action-aventure de notre jeunesse. On est instantanément happé par cette expérience, pour se livrer à un périple incroyable que je n’oublierai pas de sitôt.

2. Horizon Zero Dawn

C’était pour moi une des plus belles surprises sur PS4. Ce jeu est juste génial. Guerrilla a fait preuve de tant de passion et d’imagination pour ce jeu que je ne voulais jamais qu’il s’arrête.

J’étais ravi d’explorer un monde post-apocalyptique si original. En tant que joueur, j’ai aimé me montrer créatif pour détruire ces fameux robots-dinosaures géants. J’ai hâte de découvrir la suite de l’histoire d’Aloy dans une franchise qui, je l’espère, comptera une multitude de titres.

3. Marvel’s Spider-Man

Quand j’étais enfant, je regardais les rediffusions du dessin animé Spider-Man de 1967 après l’école, mais je n’étais pas un fan inconditionnel de l’Araignée. Je me suis mis à lire les comics quand Todd McFarlane a commencé à travailler sur Amazing Spider-Man. Le jeu d’Insomniac et leur vision du personnage dépassent tout ce que j’attends d’un jeu de super-héros. Les déplacements, les combats : tout fonctionne parfaitement. Pour ne rien gâcher, l’écriture et l’interprétation sont d’une incroyable qualité. C’est l’un des meilleurs jeux de super-héros auxquels j’ai joué.

Scott Rohde, SVP of Product Development, Worldwide Studios America

Scott Rohde
 
 
1. Infamous Second Son

J’ai toujours aimé cette franchise, mais comme il s’agit d’un des premiers jeux PS4, ce jeu m’a fait vraiment prendre conscience des capacités de la console.

Les effets de lumière et visuels de Second Son sont parmi les plus beaux qu’il m’ait été donné de voir. Ce jeu comprend un mode photo novateur pour l’époque, conçu spécialement pour utiliser la nouvelle touche SHARE de la console. Aujourd’hui, le mode photo est disponible dans presque tous les gros jeux, alors bravo à Sucker Punch d’avoir ouvert la voie !

2. Uncharted 4: A Thief’s End

Il s’agit probablement de ma série de jeux d’action préférée. J’ai toujours adoré les chasses aux trésors, et ce depuis ma plus tendre enfance. Sur ce point, Naughty Dog ne m’a jamais déçu.

Uncharted 4 établit véritablement une connexion entre les films d’actions et les jeux vidéo, d’une manière que je n’aurais jamais crue possible. La distribution est vraiment exceptionnelle, les acteurs ont travaillé avec une cohésion étonnante pour raconter une histoire passionnante. C’est le premier jeu que je recommande à un joueur qui recherche une expérience narrative épique. À chaque fois, ils sont cloués.

3. God of War

Ce jeu, ainsi que l’équipe de Santa Monica Studio, occupent une place très importante dans mon cœur. Le développement de ce chef-d’œuvre a été, un peu à la manière de l’intrigue du jeu, un périple long et périlleux, accompagné de son lot de risques audacieux et de victoires triomphales.

J’ai toujours été attiré par les films traitant du passage à l’âge adulte : le lien unique et émouvant unissant Kratos et Atreus rend ce jeu extraordinaire, selon moi.

Shawn Layden, Chairman of Worldwide Studios

Shawn Layden
 
 
1. Astro Bot Rescue Mission

Je remercie chaleureusement Japan Studio et Team Asobi d’avoir créé le meilleur jeu de plateforme en VR, et peut-être le meilleur de ces dernières années.

C’est un jeu très amusant, au gameplay génial. Impossible de ne pas tomber sous le charme de cet univers, avec ses personnages et ses boss qui prennent vie sous vos yeux. Ce jeu me rappelle certains grands classiques du genre, comme Jumping Flash!, un de mes favoris. C’est un bon complément à Crash Bandicoot, Spyro, Jak & Daxter, ou encore Ratchet & Clank. Bienvenue dans la cour des grands, Astro Bot.

2. Horizon Zero Dawn

Lorsque Guerrilla Games a annoncé vouloir se lancer dans une nouvelle licence totalement différente de Killzone, nous nous sommes tous demandé de quoi il pouvait bien s’agir. Lorsque l’histoire et le projet de HZD ont été révélés, notre curiosité s’est mêlée à de l’impatience !

Le périple d’Aloy pour découvrir son passé et notre avenir est véritablement sublime. Ce jeu est tout simplement magnifique, et les créatures, les tribus et les robots-dinosaures qui habitent cet univers sont fascinants. HZD s’en est très bien sorti pour une nouvelle licence : le titre a été acclamé par la critique et a rencontré un grand succès commercial. C’est le début d’une grande franchise pour Guerrilla.

3. God of War

Lorsque Santa Monica Studio a décidé de se replonger dans la légende de Kratos, avec une histoire se déroulant bien des années plus tard, dans un univers inspiré non pas de la mythologie grecque mais nordique, nous étions tous très intrigués.

Quand nous avons appris que le studio avait opté pour un gameplay en monde ouvert, à la manière d’un jeu d’aventure, avec un Kratos accompagné de son fils, nous étions estomaqués. Visiblement, l’équipe ne voulait pas se reposer sur ses lauriers.

C’était un projet très ambitieux, déconseillé aux âmes sensibles. Finalement, l’équipe de Santa Monica a réalisé un véritable tour de force avec une histoire passionnante, un développement des personnages très réussi et des mécaniques de combat aux petits oignons. Oh, et pour couronner le tout, la bande-originale est juste parfaite.

Ndlr : Nous avons permis à Shawn de citer quelques mentions honorables : « Parmi mes innombrables autres titres préférés, je citerais Marvel’s Spider-Man (évidemment), Everybody’s Golf (vraiment, essayez-le !), Shadow of the Colossus (qui est maintenant aussi beau que dans vos souvenirs) et Crash Bandicoot: N. Sane Trilogy. C’est tellement bon de retrouver ce marsupial cinglé sur PS4. »

Shuhei Yoshida, President of Worldwide Studios

Shuhei Yoshida
 
 
1. Bloodborne

J’étais déjà très fan de la série des « Souls », et Bloodborne est parvenu à améliorer la formule avec un gameplay plus nerveux et des combats plus agressifs, notamment en remplaçant les boucliers par des armes à feu.

Je suis devenu tellement accro à ce jeu que je suis allé jusqu’à débloquer le trophée platine : pour l’obtenir, j’ai dû battre le boss du Donjon du Calice, cette espèce de gros chien enflammé presque impossible à battre.

J’ai réussi à battre le boss devant une centaine de personnes qui regardaient ma partie, diffusée en streaming par Japan Studio. Je suis parvenu tant bien que mal à lui retirer de la vie, jusqu’à ma victoire triomphale. Je me souviens encore de ce pic d’adrénaline que j’ai ressenti quand j’ai réussi à battre ce boss.

2. God of War

Les créateurs de jeux vidéo progressent et gagnent en expérience : cela se reflète sur les titres sur lesquels ils travaillent. God of War en est le parfait exemple.

Cory Balrog, directeur créatif du jeu, qui a eu une part prépondérante dans la création des trois premiers jeux, a mûri et est devenu père. God of War mêle parfaitement une relation père-fils très touchante et les combats ultra intuitifs typiques de GoW.

J’ai adoré y jouer pour gagner mon deuxième trophée platine sur un jeu AAA sur PS4.

3. PlayStation VR Worlds: Ocean Descent

Le projet PS VR m’a énormément diverti. La VR m’a fait de nouveau ressentir l’émerveillement que j’ai éprouvé quand je travaillais sur la première console PlayStation, pionnière dans l’utilisation de la 3D en temps réel pour le jeu vidéo.

Ocean Descent constitue l’expérience parfaite pour conquérir le cœur des joueurs qui considéraient auparavant la VR comme une simple curiosité et faire en sorte qu’ils deviennent impatients de connaître l’avenir de cette technologie.

Deux ans après le lancement de PS VR, les développeurs utilisent leurs acquis pour créer des titres formidables, comme Firewall et Astro Bot Rescue Mission. Ce progrès rapide n’aurait jamais été possible sans l’équipe innovante de London Studio, qui a produit Ocean Descent et The London Heist pour le lancement de la VR.

Jason Connell, Creative & Art Director, Sucker Punch Productions (inFamous: Second Son)

Jason Connell
 
 
1. Bloodborne

L’atmosphère, l’ambiance, les couleurs et l’aura de cet univers m’ont totalement captivé. C’était mon premier jeu de la série des « Souls », et je suis devenu un énorme fan. La narration cryptique et l’aspect désolé de Yharnam m’ont fait frissonner… Ce qui est une bonne chose !

2. Horizon Zero Dawn

Je voulais quelque chose de nouveau, et Horizon était exactement ce que je recherchais. La direction artistique de ce jeu est unique, avec des personnages et des robots au design fantastique, et des effets de lumière maîtrisés à la perfection.

La narration environnementale du jeu m’a totalement conquis, et le système de combat, combinant armes à distance et pièges, m’ont fait passer un nombre d’heures incalculables derrière mon écran. Guerrilla a créé un jeu innovant. J’ai vraiment été exalté en explorant cet univers.

3. Shadow of the Colossus

C’est l’un de mes jeux remasterisés préféré sur PS4. Shadown of the Colossus propose une narration très subtile, des mécaniques simples et une caméra qui nous plonge totalement dans cet univers.

J’ai beaucoup apprécié le mode photo, qui m’a permis d’exercer mon talent de photographe dans les décors simples mais majestueux de Shadow of the Colossus. L’histoire de ce jeu est émouvante, et elle restera à jamais gravée dans mon cœur.

Nate Fox, Creative Director, Sucker Punch Productions (inFamous: Second Son)

Nate Fox
 
 
1. Horizon Zero Dawn

Honnêtement, j’étais déjà conquis dès qu’on m’a parlé de robots-dinosaures. J’étais surexcité, et les rencontres aléatoires avec ces redoutables prédateurs robotiques m’ont vraiment accroché pendant des heures. Guerrilla a vraiment réussi à créer un écosystème plus vrai que nature, qui n’attend qu’à être exploré.

2. God of War

Pour créer ce reboot, Santa Monica Studio s’est énormément impliqué pour obtenir de nombreuses idées innovantes… si nombreuses qu’il est parfois difficile d’imaginer que ce jeu est une suite !

L’histoire de Kratos et son fils m’a captivé tout au long de ma progression, entre la multitude de combats toujours plus intenses. En outre, la sensation lorsque Kratos rappelle sa hache est fantastique.

3. PlayStation VR Worlds: Ocean Descent

J’adore regarder les joueurs testant la VR pour la première fois plonger au fin fond de l’océan et tomber nez à nez avec un requin. Mon enfant aime bien pincer les jambes des joueurs insouciants qui portent un casque VR au moment où le requin blanc commence à attaquer la cage de plongée : ils sont tellement surpris qu’ils laissent à chaque fois s’échapper un mot totalement inapproprié pour un enfant de 5 ans.

Scott Taylor, Production Director, Bungie (Destiny 2)

Scott Taylor
 
 
1. Batman: Arkham Knight

Tous les jeux de la série Arkham sont très importants pour moi : même si je ne suis pas Batman dans la vraie vie, cette série me permet de le devenir ! Ce jeu est génial, plein de rebondissements, et les combats sont simples mais très plaisants. C’est vraiment ma franchise de jeux vidéo préférée.

2. Journey

Ce jeu est bien sûr sorti sur PS3. Mais y jouer sur PS4 a été pour moi une véritable révélation : c’est un vrai classique, avec ses déserts à explorer et ses rencontres mémorables avec les autres joueurs. Quand on tombe sur un autre joueur, et qu’on commence à collaborer en silence, on ressent une véritable connexion. Et puis, cette musique !

3. Destiny 2: Forsaken

Oui d’accord, j’ai travaillé sur ce jeu, mais je ne peux pas m’empêcher de le citer. Je travaille dessus toute la journée, puis j’y joue toute la nuit. J’adore envahir l’équipe ennemie dans le mode Gambit et éliminer l’intégralité d’une équipe de Gardiens : c’est vraiment une sensation unique ! Si je pouvais jouer au mode Gambit toute la journée, je le ferais. Il faudrait peut-être que je trouve quelqu’un qui me paierait pour ça !

Lars Bakken, Design Lead, Bungie (Destiny 2)

Lars Bakken
 
 
1. Bloodborne

Par où commencer ? En tant que grand fan de la série des « Souls », j’attendais la sortie de ce jeu avec impatience. Je n’ai pas été déçu. J’aime le côté hardcore de ce genre de jeux : chaque réussite est tellement gratifiante !

L’atmosphère est unique. Même si j’adore l’univers sombre médiéval-fantastique de la série des « Souls », le côté plus moderne et l’ambiance de Bloodborne apporte un changement rafraîchissant. De plus, le principe d’inciter les joueurs à rester proches de l’ennemi pour maintenir leur barre de santé est une mécanique géniale. Je suis resté captivé des semaines durant.

2. God of War

Les jeux God of War ont toujours été très spectaculaires, et le dernier épisode ne déroge pas à la règle.

J’ai choisi ce jeu pour trois raisons : 1) ses mécaniques de combat intenses, 2) les interactions entre Kratos et son fils qui évoluent au fil de notre progression, 3) la découverte de la mythologie nordique. L’exploration des différents environnements est grisante, et fouiller chaque recoin a vraiment quelque chose de gratifiant.

3. Until Dawn

Selon moi, ce jeu repousse les limites de la fiction interactive avec ses multiples ramifications. Il allie parfaitement mon amour pour les films d’horreur et pour le jeu vidéo.

N’avez-vous jamais hurlé après votre écran de télévision ou au cinéma pour empêcher les protagonistes d’aller à la cave ? Ce jeu vous laisse la liberté de faire vos choix en tant que joueur, et vous devrez en assumer les conséquences.

Les personnages et les dialogues sont également parfaits, et c’est justement ce que l’on recherche avec ce genre de jeux. Le point fort, selon moi, c’est l’interprétation du Dr Hill par Peter Stormare : effrayant !

Naoki Yoshida, Producer & Director, Square Enix (Final Fantasy XIV)

Naoki Yoshida
 
 
1. Monster Hunter: World

Je suis un fan de la série depuis son premier épisode. J’ai adoré assister à l’évolution de la saga sur chaque nouvelle plateforme.

J’imagine bien la pression que doit subir l’équipe de développement lorsqu’elle doit créer un nouvel épisode. Ils sont parvenus à la surmonter pour créer LE jeu Monster Hunter de cette génération de console.

C’est un jeu passionnant, j’ai immédiatement accroché. Ce titre fait la fierté de l’industrie vidéoludique nipponne.

2. Marvel’s Spider-Man

Pour moi, Marvel’s Spider-Man est LE meilleur jeu inspiré d’un personnage. Je trouve le héros très attachant et le gameplay est une vraie réussite. J’ai pris tellement de plaisir à me déplacer d’un lieu à un autre que j’ai complètement arrêté d’utiliser le voyage rapide. D’un point de vue technique, j’ai aussi été bluffé par le travail de [l’équipe de développement], de la conception à la mise en œuvre. Je recommande fortement ce jeu à tous ceux qui se destinent à une carrière dans l’industrie du jeu vidéo.

3. Fortnite

Ce jeu réunit de nombreux éléments : originalité, communauté, design, gameplay, et bien plus. Il a eu un énorme impact sur le marché du jeu vidéo.

En toute honnêteté, je suis un peu envieux, même un peu jaloux en tant que développeur de jeux vidéo : ce jeu est vraiment parvenu à captiver l’imagination de nombreux joueurs, notamment les plus jeunes d’entre eux. Dans quelques années, je pense qu’il sera vu comme une véritable transition dans le domaine.

Sebastian Kalemba, Associate Game Director & Head of Animation, CD Projekt RED (Cyberpunk 2077)

Sebastian Kalemba
 
 
1. God of War

C’est l’un de mes jeux préférés de cette année : c’est simple, j’aime tout ! Entre la relation père-fils de Kratos et Atreus, la cohérence et le génie de l’histoire, et cet épilogue qui refuse le cliché du combat de boss final démesuré… Rarement un jeu ne m’avait autant ému.

Un grand bravo aux développeurs de Santa Monica Studio et à toutes les personnes impliquées dans le renouveau de God of War. C’était très audacieux de changer complètement d’univers et de se lancer dans la mythologie nordique, mais également de changer drastiquement le gameplay pour en faire quelque chose de plus méthodique, proche d’un jeu d’action-aventure. Selon moi, ce changement a été très bénéfique, il correspond au ton plus mature et plus humain du jeu.

2. Wolfenstein II: The New Colossus

J’ai été ravi d’apprendre que Wolfenstein II: The New Colossus était tout aussi excellent que son prédécesseur.

C’est tout d’abord grâce à son univers alternatif post Seconde Guerre mondiale, à la fois novateur et vaguement familier. Le gameplay reprend les meilleurs éléments de The New Order, avec d’excellentes améliorations et de nombreux ajouts. J’ai beaucoup apprécié le principe de collecter et de déchiffrer les codes d’énigmes pour obtenir des renseignements sur l’emplacement de cibles spéciales, ainsi que le fonctionnement du monde ouvert une fois la campagne terminée.

Mais le point fort de ce jeu, c’est bien son histoire. L’humour est maîtrisé à la perfection : parfaitement démesuré, présent en quantité maîtrisée, et toujours au bon moment. Les personnages sont riches et variés. J’ai eu l’impression d’en apprendre un peu plus sur eux à chaque conversation.

J’ai assisté à trois événements complètement surréalistes dans la campagne. Je n’en croyais pas mes yeux ! Je pensais savoir à quoi m’attendre, mais les scénaristes et les concepteurs m’ont surpris à chaque fois. Chaque nouveau rebondissement surpassait le précédent. J’ai adoré !

3. Titanfall 2

Titanfall 2 est un bon FPS, avec des combats de robots hyper dynamiques et plaisants. J’ai rarement vu un level design aussi maîtrisé dans un FPS : les dimensions et les technologies de cet univers sont maîtrisées à la perfection. Le jeu comprend des énigmes intéressantes et des mécaniques de jeu très bien pensées. Sans vouloir révéler l’intrigue, je dirais simplement que l’alternance entre les « états » du monde est superbe.

Étonnamment, je me suis beaucoup attaché au personnage de BT. À première vue, on pourrait penser qu’il s’agit d’un simple robot, une machine remplaçable… mais au fil de l’histoire, on comprend que ce personnage est bien plus important.

Avec son scénario très solide, son système de dialogue simple mais efficace et son mode solo coopératif, Titanfall 2 est selon moi un titre très émouvant. Pourtant, je ne m’attendais pas à cela, à première vue.

Si vous n’avez pas joué à Titanfall 2, lancez-vous, même si vous n’êtes pas fan de multijoueur. La campagne à elle seule vaut la peine d’être vécue.

Rami Ismail, Vlambeer (Nuclear Throne)

Rami Ismail
 
 
1. NieR Automata

C’est un jeu unique en son genre qui mêle à la perfection la scénarisation unique de Yoko Taro et la grande expérience de PlatinumGames en matière de jeu d’action. C’est un jeu pour les initiés, qui raconte une histoire comme seule pourrait le faire le jeu vidéo.

2. Destiny 2

Quand je ne suis pas dans le Far West de Red Dead Redemption 2, les montagnes enneigées de Celeste ou les rues malfamées du Japon de Yakuza Zero, j’adore me replonger dans l’univers de Bungie, pour retrouver des amis, pour son gameplay maîtrisé à la perfection, ou parfois simplement pour m’agacer contre un joueur qui fait n’importe quoi dans une partie en mode Gambit.

3. God of War

Parfait aussi bien sur le fond que sur la forme, God of War prouve qu’un cadre mythologique peut faire office de terreau fertile pour une histoire très personnelle, une narration touchante, des paysages grandioses, tout en permettant au joueur d’arracher les bras d’un ennemi avant de lancer sa hache en plein visage d’un géant.

Steve Filby, Motion Twin (Dead Cells)

Steve Filby
 
 
1. The Last of Us

La seule chose que j’ai à dire, c’est que la narration et la performance des acteurs de ce jeu sont maîtrisées à la perfection. Je suis allé jusqu’au bout, alors que je ne suis pas vraiment fan des expériences narratives. Selon moi, Naughty Dog a fait un très bon travail sur les mécaniques de furtivité du jeu. J’adore la discrétion, alors quand l’occasion s’est présentée pour moi de me déplacer furtivement et de lancer des briques sur mes ennemis pour les assommer, j’étais conquis.

2. Bloodborne

Bloodborne a combiné la difficulté de la série des « Souls » et des déplacements plus nerveux, jusqu’alors inédits dans les jeux précédents. La mécanique de vengeance oblige le joueur à rester proche de l’ennemi, à prendre plus de risque avec votre équipement et à jouer d’une manière totalement différente de celle de Dark Souls. Le changement du cadre du jeu m’a permis d’explorer et de m’immerger dans un tout nouvel environnement.

3. Horizon Zero Dawn

Je crois que HZD est le premier jeu AAA auquel j’ai joué depuis de nombreuses années qui m’a vraiment intéressé, aussi bien en termes d’histoire que de mécanique.

Je suis un grand fan de science-fiction, alors cette histoire d’avenir dystopique et de techno-paranoïa m’a beaucoup parlé. J’ai l’impression que la plupart des jeux qui se focalisent sur l’histoire finissent par ressembler à des films interactifs.

À l’inverse, certains jeux s’appuient uniquement sur des mécaniques très bien pensées, mais une fois celles-ci maîtrisées, il n’y a plus rien à découvrir, et on ne ressent plus l’envie de continuer à jouer. Selon moi, HZD est parvenu à trouver cet équilibre.

Derek Yu, Mossmouth (Spelunky 2)

Derek Yu
 
 
1. Bloodborne

Bloodborne a repris les éléments qui faisaient la formule gagnante de la série des « Souls » et a augmenté la nervosité et la férocité des combats, pour aboutir à un des meilleurs jeux d’action de tous les temps. L’univers gothique-victorien du jeu est troublant et magnifique. C’est un chef-d’œuvre inoubliable.

2. Shadow of the Colossus

Je suis toujours impressionné par la conception de Shadow of the Colossus. J’ai l’impression que la plupart des développeurs ont peur du vide et de la quiétude que Shadow of the Colossus est parvenu à retranscrire avec brio, alors que le jeu est sorti il y a maintenant de nombreuses années. C’est ce genre de jeu que l’on aimerait effacer de sa mémoire pour pouvoir de nouveau y jouer pour la première fois.

3. Marvel’s Spider-Man

Quand je me balance à travers New York dans Marvel’s Spider-Man, je ne peux pas m’empêcher de penser à tout le travail qu’il a fallu pour aboutir à une telle fluidité dans un jeu. C’est un bijou technique qui illustre à quel point les jeux ont évolué.

Tim Schafer, Double Fine (Broken Age)

Tim Schafer
 
 
1. Loot Rascals

Ce jeu dispose d’un style unique et d’un gameplay exigeant. Même dans les moments durant lesquels j’étais très impliqué sur un autre jeu, je trouvais toujours un peu de temps avant de me coucher pour me faire une partie. J’y joue encore aujourd’hui.

2. The Last Guardian

Comme d’habitude, Fumito Ueda est parvenu à créer un monde magique qui me transporte dans un autre univers à chaque partie. Et cette fois-ci, un acolyte incroyable m’a accompagné dans mon aventure.

3. Middle-earth: Shadow of Mordor

Il y a tant de choix amusants, créatifs et tactiques à notre disposition pour prendre des orcs par surprise. J’ai eu beau me faire massacrer, je me demandais à chaque fois ce que j’allais pouvoir essayer pour réussir. Des abeilles, peut-être ?

Greg Kasavin, Supergiant Games (Pyre)

Greg Kasavin
 
 
1. Bloodborne

Même si j’ai beaucoup aimé les jeux de From Software qui sont sortis jusqu’à maintenant, ce jeu d’action-aventure intransigeant à l’ambiance horrifique sorti en 2015 est pour moi le plus grand chef-d’œuvre du studio.

L’atmosphère dérangeante, voire mystique de Bloodborne, le design de ses armes et ses innombrables ennemis, l’agencement surnaturel mais plausible de ses décors, sa difficulté pure et intimidante… Tous ces éléments créent une expérience riche, mémorable et rejouable à l’infini qui m’a vraiment marqué.

J’ai adoré à quel point ce jeu m’a poussé à prendre mon courage à deux mains, pour continuer mon périple après des combats souvent brutaux, mais également grâce à son monde évocateur et labyrinthique.

2. NieR: Automata

Je me suis petit à petit attaché à ce jeu au fil de ma progression, jusqu’à arriver à un épilogue incroyable et inoubliable après avoir suivi une multitude d’histoires interconnectées.

Le monde désolé de NieR: Automata s’exprime dans chaque détail, de l’aspect du jeu et de ses protagonistes androïdes très distinctifs aux thèmes très bien ficelés abordés dans son scénario, en passant par sa bande-originale somptueuse.

NieR: Automata est un jeu audacieux dans la mesure où il réserve ses meilleurs moments pour plus tard. Le joueur reste donc dans l’attente, totalement captivé, et se révèle vraiment gratifiant après plusieurs heures de jeu. Aucun jeu ne m’a fait ressentir autant d’émotion que NieR: Automata.

3. Uncharted 4: A Thief’s End

Selon moi, aucun développeur n’est parvenu à égaler la capacité de Naughty Dog à créer des personnages de jeux vidéo aussi crédibles et bien réalisés.

Uncharted 4 confirme que ce studio est au sommet de son art et continue à être une référence, tout en plaçant la barre toujours plus haut pour nous autres développeurs qui tentons de créer des jeux un tant soit peu intéressants. Ce jeu propose des moments en tout point incroyables, par exemple une course haletante en jeep dans la boue, ou encore un combat à l’épée dans un navire en feu.

Entre le vaurien de frère de Nathan Drake, Sam, et le chef impitoyable des mercenaires, Nadine Ross, le jeu s’est doté d’une distribution exceptionnelle. Il est rempli de détails subtils, et il a un côté très émouvant.

4 commentaires
0 réponses de l'auteur

Dur dur de ne choisir qu’un top 3 vu la quantité d’excellent jeux (rien qu’en exclu déjà mais pas que).

Bloodborne serait clairement mon TOP !

Mais derrière, difficile pour moi de les classer. God of War, Horizon, Gravity Rush, Shadow of the Colossus … sans compter des mentions plus qu’honorables pour des titres comme Uncharted 4, Monster Hunter World, The Last of Us, WipEout Omega ou encore RE7 en VR (qui aurait été dans la catégorie au dessus si l’implémentation de la VR n’avait pas été si paresseuse).

C’était décidément une excellente génération

junglekiler12 16 novembre 2018 @ 16:34
3

c est vrai que c est pas facile mais je suis étonner de ne pas voir the witcher 3 qui a pourtant bien marquer cette generation! j ai meme relu le titre pour savoir si on ne parlait que des exclus ps4 pourtant non…

J’insiste mais le moins bon des God Of War mis en avant quel dommage , ca me fait penser a la même chose que Resident evil le 5 et le 6 sont les moins bon mais les plus vendus c’est triste

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications