Publié le

14 astuces de survie que vous ne connaissez peut-être pas dans Resident Evil 2, disponible aujourd’hui sur PS4

Des détails importants, du tir en alternance aux bonus de dégâts, qui vous seront utiles lors de votre périple dans Raccoon City

Bon lancement de Resident Evil 2 à tous. Que ce soit votre première incursion à Raccoon City ou que ayez déjà exploré le comté d’Arklay à la sortie du jeu d’origine, en 1998, il reste bien des choses à découvrir et des surprises dans ce superbe remake pour PS4.

Nous avons rédigé ce guide pratique pour vous préparer à replonger dans ce monde d’horreur et de survie. Il rassemble des détails qui ont leur importance, glanés par nos soins dans les rues de Raccoon City. Ce guide divulgâche très légèrement les mécaniques de gameplay, dont certaines sont inédites et d’autres reprises du jeu original.

Première partie : Survivre face aux hordes

1. Tirez à bon escient

Si les munitions sont plus généreusement déployées que dans le titre original, elles ne sont pas infinies et il reste conseillé d’économiser ses balles. Esquivez quand vous le pouvez, prenez soin de viser correctement quand vous ne le pouvez pas (voir les deux parties suivantes pour plus d’informations).

Lorsque vous obtenez l’amélioration de rafales de trois tirs pour le pistolet de Leon, vous pouvez toujours tirer une balle à la fois en appuyant légèrement sur R2. Appuyez à fond pour envoyer une rafale de trois tirs. (Dans la version d’origine, il vous fallait passer d’un type de tir à l’autre dans l’inventaire.)

TITLE

2. Il n’y a pas de honte à fuir ni à évoluer discrètement

Avec un peu d’entraînement, vous pourrez vous faufiler entre les zombies. La plupart des couloirs et des salles du RPD sont assez larges pour vous permettre de rester hors de portée des morts-vivants. Mais certains zombies réagissent plus rapidement que d’autres : passez en courant dans leur dos si vous le pouvez.

En plus de vous suivre d’un pas traînant s’ils vous aperçoivent, les zombies seront alertés par tout bruit à proximité. Faufilez-vous donc dans leur dos et dépassez-les silencieusement pour éviter tout rassemblement potentiellement dangereux. Appuyez légèrement sur le joystick droit pour évoluer discrètement : si vous n’entendez pas le bruit de vos pas, eux non plus. Entraînez-vous à être discret dès le début : vous en aurez besoin par la suite quand vous croiserez des ennemis à l’ouïe plus fine.

TITLE

3. Pensez à démembrer

Un moyen créatif d’économiser vos munitions consiste à mutiler vos ennemis en les touchant aux points sensibles. Envoyez quelques tirs bien placés dans la rotule d’un zombie pour l’empêcher de tenir debout, faites-lui sauter les bras pour qu’il ne puisse plus fracasser de portes ou, si vous disposez d’une plus grande puissance de feu, comme un fusil à pompe, visez l’abdomen pour les couper en deux.

Le résultat sera souvent gore, parfois légèrement comique, mais ne vous reposez pas sur vos lauriers : même privés de leurs bras et jambes, les zombies restent capables de vous mordre si vous vous rapprochez d’eux.

4. Affronter des groupes et s’équiper d’armes secondaires

Spoiler : il vous arrivera d’être dos au mur, de manquer de munitions ou de chercher en vain une échappatoire. Dans ce genre de situation, il serait risqué de gaspiller les maigres ressources dont vous disposez. Notre conseil : gardez toujours en réserve une grenade flash ou une grenade pour les situations d’urgence.

Les premières éblouiront vos ennemis (même les plus imposants) et vous permettront de prendre la fuite. Les secondes élimineront tous les ennemis faibles dans un rayon de trois ou quatre mètres. Gardez ce type d’armes pour les cas d’urgence. Si un zombie vous empoigne, vous pouvez toujours lui en fourrer une dans la bouche (appuyez rapidement sur L1), prendre un peu de recul et profiter du feu d’artifice.

Remarque : l’arme secondaire équipée deviendra par défaut votre dernière chance de salut si un ennemi vous saisit. Vous pouvez récupérer des couteaux (pour autant qu’ils ne soient pas en trop mauvais état) sur les cadavres de vos ennemis, mais les grenades sont à usage unique. Attention de ne pas gaspiller ces dernières sur les morts-vivants solitaires les plus faibles : gardez votre couteau comme arme par défaut. (N’oubliez pas que vous pouvez appuyer rapidement sur L1 et les touches directionnelles pour changer rapidement d’arme secondaire).

TITLE

5. Choisissez votre caméra

Vous avez peut-être remarqué que la caméra par défaut du jeu n’était pas placée comme dans la démo diffusée en début de mois. Ouvrez le menu des paramètres pour la placer près de l’épaule de votre personnage ou plus loin derrière pour avoir une vision plus panoramique des environs.

TITLE

Deuxième partie : Explorer le monde

1. Entrer par effraction

Les pièces ne sont plus des zones isolées, comme c’était le cas dans les jeux RE classiques. Si vous restez dans leur champ de vision, les zombies vous suivront d’une pièce à l’autre et fracasseront les portes fermées pour vous atteindre. Si une porte commence à trembler, cachez-vous ou prenez la fuite avant qu’elle ne s’ouvre. Si vous restez tout près de la porte, vous serez projeté en arrière quand la porte s’ouvrira violemment.

Vous l’aurez compris, les portes réagissent de manière réaliste à la manière dont on les ouvre. Si vous vous penchez lentement vers une porte déverrouillée, elle s’entrebâillera. Cela vous permettra de jeter un coup d’œil dans la pièce attenante. Pratique lorsque vous entrez en territoire inconnu. Mais plus important encore, vous n’alerterez pas les zombies, même s’ils regardent dans votre direction.

Enfin, méfiez-vous des fenêtres. Les fragiles panneaux de verre du commissariat de Raccoon City résistent assez mal aux coups de poing. Utilisez des planches de bois pour barricader ces fenêtres une bonne fois pour toutes et entraver la progression des morts-vivants.

Contrairement à ce que proposait le jeu original, vous trouverez (au bout du compte) suffisamment de planches pour condamner toutes les fenêtres du commissariat lors de votre première campagne. Le remake est bien plus généreux que le jeu original qui ne vous offrait la possibilité d’activer qu’un bouton d’alimentation et de choisir entre deux volets. En tout cas, barricadez les fenêtres en priorité dans les couloirs étroits à l’ouest du rez-de-chaussée. Non seulement il est impossible d’y esquiver les zombies, mais vous aurez bientôt besoin de marcher et non de courir dans ces parages.

TITLE

2. Un ennemi à terre n’est pas nécessairement mort

Il est parfois difficile de faire la différence entre « mort » et « mort-vivant ». Raccoon City est littéralement jonchée de cadavres : certains sont complètement morts, sans espoir de retour, mais les autres… Les autres se relèveront dès que vous leur tournerez le dos.

C’est également valable pour ceux que vous avez déjà abattus. Un cadavre que vous avez criblé de balles trois pièces plus tôt peut très bien vous suivre à l’étage inférieur et de salle en salle pour vous mordre pendant que vous examinez une bibliothèque. Méfiez-vous de tous les cadavres.

3. Consultez votre carte

Raccoon City, c’est grand. Le commissariat est un labyrinthe sur plusieurs niveaux proposant de nombreuses pièces, généralement avec plus d’une entrée. Sachez que la carte (qui s’affiche en appuyant sur le pavé tactile) est votre meilleure alliée. Elle recense chaque pièce, indique l’emplacement de chaque objet découvert mais non récupéré et marque en rouge les zones comportant encore des secrets ou des interactions à effectuer.

Plus important encore, interagissez avec toutes les portes que vous trouverez (appuyez sur X lorsque le jeu vous le propose), même si vous n’êtes de toute évidence pas en mesure de les ouvrir. Les portes en question, et l’objet nécessaire pour les ouvrir, figureront aussi sur la carte. Cela vous évitera d’arpenter inutilement les lieux par la suite, en cas d’hésitation.

TITLE

4. Coffres et casiers verrouillés

Vous trouverez toutes sortes de coffres à l’ancienne équipés d’un clavier et de casiers verrouillés aux quatre coins de Raccoon City. Ils peuvent tous être ouverts. Certains contiennent des objets intéressants : munitions en grand nombre, extensions de l’inventaire et même nouvelles pièces pour votre pétoire préférée.

Les codes d’accès sont bien cachés. À vous de lire attentivement tous les documents que vous trouverez, les messages écrits sur les murs, les portes ou les tableaux blancs. La plupart de ces inscriptions indiquent à quel étage et/ou dans quelle salle se trouve une cachette et (si vous suivez le paragraphe « Consultez votre carte » ci-dessous) votre carte affichera un symbole pour chaque coffre ou casier non ouvert.

TITLE

Troisième partie : Gérer l’inventaire

1. Voyagez léger

Resident Evil 2 appartient à une époque où les inventaires infinis n’existaient pas. Vous êtes donc limité à un certain nombre de possessions, sachant que certains objets prennent plus de place que d’autres.

À chaque fois que vous trouvez un coffre de stockage (généralement, dans une zone sécurisée), consultez votre inventaire et stockez tout ce dont vous n’aurez pas tout de suite besoin : munitions, objets de guérison, matériel de craft ou objets dont vous ignorez l’utilité. Vous pouvez les récupérer à tout moment, dans n’importe quel coffre de stockage du jeu. Il est donc inutile de les transporter partout.

Enfin, les objets dont vous n’avez plus besoin sont marqués d’un trait rouge dans votre inventaire. Sélectionnez l’un de ces objets puis « discard » (jeter) pour vous en débarrasser définitivement.

TITLE

2. Combiner et examiner des objets, bonus de dégâts à durée limitée

Chaque objet découvert peut être examiné en détail et en 3D dans l’inventaire. Il ne s’agit pas uniquement de contemplation : certains objets peuvent faire l’objet de nouvelles interactions afin de dévoiler des secrets. Ils font alors l’objet d’une indication à l’écran. La plupart des objets ont un design pratique et réaliste : par exemple, trouvez un couvercle de boîte pour l’ouvrir.

Les célèbres herbes des Montagnes Arklay fonctionnent de la même manière que dans les autres titres de la série RE : les vertes guérissent, les bleues annulent les effets du poison et les rouges augmentent l’efficacité des deux premières lorsqu’on les ajoute au mélange.

Les notes initiales évoquent, sans apporter de détails, le bonus de force temporaire procuré lorsqu’on mélange ces trois variétés d’herbes. Combinez la rouge et la bleue ne vous guérit pas uniquement du poison, cela vous offre également une résistance au poison. Combinez la verte, la rouge et la bleue pour recevoir une résistance au poison ainsi qu’un buff de force temporaire. Ingérez ce mélange et un bouclier s’affichera dans le coin inférieur droit de l’écran, ainsi qu’une jauge verte se vidant petit à petit. Vous subirez moins de dégâts pendant la durée de cette jauge. Gardez ce mélange pour les combats de boss !

TITLE

3. Ne sous-estimez pas l’histoire

Il est courant d’émailler un jeu d’écrits divers : livres, journaux intimes, rapports sont légion dans les jeux d’aventure. Je parie qu’il nous est tous arrivé de lire ce genre d’écrits en diagonale. Dans la plupart des jeux, vous risquez simplement de manquer une partie de l’histoire, du décor, mais dans Resident Evil… vous risquez de rater un indice crucial pour la suite du scénario.

Tous les documents que vous récupérez sont stockés dans votre inventaire. Lisez-les attentivement si vous êtes bloqué quelque part. Les indices apparaissent en vert, mais certaines informations essentielles sont moins voyantes.

TITLE

4. Agrandir son inventaire / Améliorer ses armes

En début de partie, vous devrez utiliser les coffres de stockage évoqués précédemment pour gérer l’espace limité de votre inventaire. Mais au fil de votre exploration, vous trouverez des sacs à dos permettant d’agrandir l’inventaire à chaque fois de deux emplacements.

Les premiers que vous trouverez seront sûrement au rez-de-chaussée, dans la Safety Deposit Room (Salle des coffres), mais il vous faudra une clé pour les récupérer. Ne vous inquiétez pas, il en reste bien d’autres à découvrir dans le jeu, ce qui vous permettra de transporter beaucoup plus d’objets.

Enfin, la grande majorité des armes du jeu peuvent être modifiées à l’aide de pièces afin d’améliorer leur précision, recul, capacité… Ne les manquez pas, mais sans oublier qu’une arme modifiée prend plus de place dans l’inventaire.

TITLE

Quatrième partie : La deuxième moitié de l’histoire

1. Débloquer des campagnes supplémentaires

Des campagnes supplémentaires sont disponibles dans le jeu. Certaines conditions doivent être remplies pour les débloquer.

Par exemple, si vous jouez avec Leon, vous saurez que Claire est quelque part dans l’univers du jeu. Lancez une « deuxième partie » une fois sa campagne terminée pour découvrir la même histoire du point de vue de Claire, avec des énigmes ajustées, de nouvelles armes et un déroulement différent. Une fois cette nouvelle aventure terminée, retournez dans le menu : de nouvelles choses pourraient vous y attendre.

Voilà, vous savez tout : à vous de finir le boulot. N’oubliez pas qu’il vous faudra des nerfs d’acier, de solides cordes vocales pour les hurlements et un ami à serrer dans vos bras quand vous craquerez. Nous savons que vous parviendrez à sortir de Raccoon City !

1 commentaires
0 réponses de l'auteur

Il est beau , fini en un peu moins de 8 heure avec léon , voila

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications