Publié le

Au volant de Crash Team Racing: Nitro-Fueled

Nous avons vécu une course folle avec le jeu de kart amélioré, et discuté de la mise à jour de ce classique avec un développeur de Beenox

En 2017, Activision fit le bonheur des fans de Crash Bandicoot en sortant le sublime N. Sane Trilogy. Ces trois classiques PlayStation remasterisés suscitèrent une grande excitation chez les fans, et l’envie d’une version mise à jour de Crash Team Racing, le jeu de 1999 cher à leur cœur.

Activision fit de ce rêve une réalité en décembre dernier lorsque la société annonça que Crash Team Racing: Nitro-Fueled était en préparation. Nous avons eu la possibilité de découvrir ce jeu de kart manette en main. Nous avons également discuté avec Stéphane Gravelat, directeur de production chez Beenox, des améliorations apportées à ce jeu de course coloré et déjanté.

Prendre le volant

Comme un vieux véhicule encore fiable qu’on a ramené au garage, Nitro-Fueled sort le grand jeu avec sa nouvelle peinture. Dès le menu de choix du pilote, il est indéniable que Beenox a eu le souci du détail, comme N. Sane Trilogy avant lui. Le Docteur Cortex lance des regards furibonds à ses concurrents tandis que Coco regarde son téléphone avec une adorable mimique dans son kart.

Les circuits au style cartoon sont tout aussi renversants de beauté et plus vivants que jamais. De sublimes cascades et des navires pirates plus vrais que nature donnent à la Crique Crash une nouvelle personnalité, tandis que des familles d’adorables ours polaires se promènent dans le Col Polar. Chaque piste est aussi mémorable qu’unique.

TITLE

Les commandes sont parfaitement réglées et réagissent au quart de tour. Je contrôlais parfaitement mon véhicule, qu’il s’agisse de contourner des phoques dans le Col Polar ou d’esquiver des tatous dans le Canyon Dingo. Les dérapages exigent un temps d’adaptation : les pilotes coupent les virages avec aisance et on percute facilement les murs. Rapidement, on intègre le rythme des dérapages et on négocie en trombe les passages les plus délicats.

Le studio de développement Beenox s’engage à conserver tout ce que les fans ont adoré dans le jeu d’origine. La campagne solo vous permettra d’affronter des boss coriaces, comme l’imprévisible Ripper Roo, et enfin le redoutable extraterrestre Nitros Oxide en personne. Les courses du mode Contre la Montre offrent de nombreux défis aux joueurs vétérans et de nouvelles options rendent le jeu plus accessible aux débutants (nous reviendrons sur ce point).

Le multijoueur local en écran partagé est toujours de la partie, tandis que les fonctionnalités en ligne pour tous les modes multijoueur permettent d’affronter des joueurs du monde entier. Du pot d’échappement aux phares, Nitro-Fueled offre le pack CTR complet et ajoute des chevaux dans le moteur.

Poursuivez cet article pour regarder sous le capot avec Stéphane Gravel, directeur de production chez Beenox.

TITLE

Mettre CTR au goût du jour pour les nouvelles générations de joueurs

De quelle manière Crash Team Racers: Nitro-Fueled se démarque-t-il des autres jeux de kart ?

“Crash Team Racing: Nitro-Fueled offre l’expérience de kart originelle. La même expérience qu’il y a 20 ans, lorsqu’on y jouait sur la première PlayStation. Nous avons tenu à rester fidèles à ce jeu, en mettant bien évidemment ses graphismes au goût du jour.

De cette manière, on obtenait le meilleur des deux monde : un jeu exceptionnel et aussi beau que possible. Nous sommes particulièrement fiers de cette réalisation.”

Cela fait un peu plus d’un an que le développement du jeu a commencé. Quelles sont vos impressions maintenant que vous êtes complètement immergé dans le jeu ?

“C’est très amusant. Chez Beenox, nous sommes de grands fans de Crash Bandicoot. Même l’annonce de N. Sane Trilogy nous a fait extrêmement plaisir. Nous apprécions les jeux d’origine et, comme de nombreux autres fans, nous souhaitions que Crash Team Racing soit remasterisé.

Donc, lorsqu’Activision a cherché un studio pour s’en charger, nous avons sauté sur l’occasion pour le développer sur la nouvelle génération de consoles.”

TITLE

Où commence le processus de développement dans ce genre de projet de remaster ?

“Il faut tout d’abord jouer beaucoup au jeu d’origine. Nous avons passé des heures sur Crash Team Racing. Nous avons pris des notes et trouvé différents moyens de l’améliorer, dans la mesure du possible. Comme 20 ans ont passé, les choses ont énormément évolué. Il s’agissait de moderniser le jeu pour qu’il réponde aux attentes d’un joueur actuel.

L’aspect visuel était de toute évidence à retravailler, mais il y avait aussi le jeu en ligne. Il y a 20 ans, le jeu en ligne n’était pas la norme, tandis que de nos jours il semble totalement normal de pouvoir affronter ses amis en ligne dans n’importe quel jeu de course.”

Quel effet cela fait-il de revenir au game design et à l’esthétique de la fin des années 1990 ?

“Tous les membres de l’équipe ne l’ont pas vécu de la même manière. Certains ont ressenti une certaine nostalgie. J’ai commencé à travailler dans cette industrie en 1998 et [Crash Team Racing] est sorti en 1999. Nous jouions à [Crash Team Racing: Nitro-Fueled] à la pause déjeuner et nous prenions beaucoup de plaisir à nous affronter. Cela m’a rappelé les bons moments passés quand j’ai commencé à travailler dans cette branche.

Certains membres de l’équipe n’ont jamais vu de jeu PlayStation original. Ils sont plus jeunes que moi, du coup ils découvrent enfin ce qu’était Crash Team Racing. Ce jeu a encore une aura de titre culte 20 ans après sa sortie. Quand ils ont découvert les graphismes de l’époque, certains [développeurs parmi les plus jeunes] ont halluciné : “Oh, c’était comme ça, les jeux ?” En fait, c’était un jeu superbe, à l’époque. Vous ne l’appréhenderez pas de la même manière, selon votre âge.”

Avez-vous un dernier message à adresser aux fans de CTR ?

“Nous avons vu sur certains forums en ligne que les fans réclamaient un jeu aussi proche que possible du titre d’origine. C’est aussi notre souhait, nous faisons en sorte que les sensations de jeu se rapprochent le plus possible de celles procurées par le CTR d’origine.”

Crash Team Racing: Nitro-Fueled démarre sur les chapeaux de roues sur PlayStation 4 le 21 juin 2019.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Historique des modifications