Publié le

Days Gone : Dernière Prise en Main Avant la Sortie

Dans Days Gone, aucune mission n'est jamais simple. La preuve dans cette dernière session de jeu avec le titre d'action-survie en monde ouvert de Bend Studios

J’ai compté les jours jusqu’au moment où je pourrais me replonger dans le monde post-apocalyptique de Days Gone (288 jours, très exactement). J’ai fini par convaincre Bend Studios de me laisser jouer à une version mise à jour du jeu d’action-survie dont la sortie est prévue sur PS4 le 26 Avril. Mon temps passé avec le jeu m’a prouvé qu’il y a là (bien, bien) plus à découvrir que ce que la surface laisse entrevoir.

Mon voyage à travers Farewell, en Oregon, n’a vraiment débuté qu’après avoir passé environ une heure dans le jeu. Dans la peau du biker-mercenaire Deacon St. John, j’ai mis les pieds dans un monde ouvert mortel, peuplé de Freakers avides de chair humaine et de bandits en maraude. Une liste d’activités longue comme le bras me tendait les siens : chasse à la prime, nettoyage de nids de Freakers, enquête sur le devenir de la femme de Deacon, et, bien sûr, réglage des affaires en souffrance.

Ces missions appartiennent à des fils appelés, fort à-propos, “Storylines”. Les Storylines sont la réponse de Days Gone à l’épuisement de la structure de “quêtes” que l’on peut trouver dans d’autres aventures en monde ouvert. Vous en avez marre de courir après le même fil de quête ? Vous n’avez qu’à changer de Storyline et repartir du bon pied – le reste attendra sagement que vous soyez prêt à vous en occuper. De plus, et c’est franchement sympa, vous pouvez consulter votre progrès dans les différentes Storylines à n’importe quel moment, en faisant simplement glisser votre doigt le long du touchpad de votre DualShock 4.

Days Gone

La décision de Bend Studio de placer le jeu dans le jardin du développeur, dans le Nord-Ouest de la côte Pacifique des États-Unis, était frappée au coin du bon sens. Les montagnes couvertes de neige, les grands passages, les vastes forêts, et les haut déserts balayés par le sable sont presque irréels dans leur beauté..

Mais le danger n’est jamais bien loin. Après quelques minutes de jeu, alors que je me balade sur la route, je repère un mouvement — le clignotement caractéristique d’un pointeur de visée laser — et avant même d’avoir eu le temps de respirer je suis éjecté de ma moto par un sniper caché dans un arbre, un peu plus loin. Le temps que Deacon se remette sur pieds, un groupe de bandits armés de hachettes se rapproche pour finir le travail. Cette rencontre n’était pas scriptée, mais bien un rappel que dans le monde imprévisible de Days Gone, des menaces peuvent se présenter de toutes les façons. (PS : je les ai carrément massacrés).

Plus tard, je suis en train de nettoyer un camp d’embuscade à l’aide de mon SMG, de mes Molotovs, et de mes talents pour le meurtre silencieux, pour me débarrasser méthodiquement des maraudeurs qui traînent là. La routine, quoi. Je dégage le méchant en chef, j’attrape son démonte-pneu pour réclamer ma récompense, et je commence à looter l’endroit. Jusque-là, tout va bien. C’est alors que 5, puis 10, puis 20, puis 50 Freakers surgissent face à moi, attirés par le bruit.

Je trébuche en arrière, clignant des yeux pour faire partir ce mauvais rêve tout en vidant le chargeur de mon SMG à l’aveugle dans la foule qui continue de s’agrandir — dans ma meilleure imitation du méchant de film de zombies, quelques instants avant d’être réduit en charpie. Je réalise que ma seule option est de m’enfuir en courant. Je fonce vers ma moto et me maudis intérieurement de l’avoir garée face à un mur. Ces flagellations mentales ne durent qu’un instant avant que je ne sois submergé par une vague de membres agités, et que je ne me noie dans une mer de mâchoires claquantes. Une fin épique, pour une mission des plus simples. Dans Days Gone, il n’y a pas de mission simple.

Days Gone

Quelques autres détails qui ont attiré mon attention :

Prenez bien soin de toujours avoir un plan de sortie. Vous avez un flingue, une moto, et une mission. Tout ce qu’il vous manque, c’est un plan de secours pour l’inévitable moment où une horde de Freakers vous tombera dessus comme une nuée de sauterelles. Comme j’en ai fait l’expérience moi-même, savoir où est parquée votre moto et à quelle direction elle fait face est bien souvent plus important que les armes que vous avez sur vous. De plus, n’oubliez pas : votre moto est votre point de sauvegarde !

À propos des armes. Les armes ont 5 nuances différentes, qui vont du Niveau 1 (“Camelote”) au Niveau 5 (“Validé Par Les Forces Spéciales”). Days Gone fournit de généreuses comparaisons à l’arrachée, mais il n’est pas toujours intelligent de choisir le plus gros DPS. Le facteur de pénétration des balles prend une importance vitale dans Days Gone, vous laissant nettoyer des rangées de Freakers sans cramer toutes vos munitions.

N’essayez pas de tuer le temps. Vous pensez connaître la routine, affinée sur d’innombrables jeux en monde ouvert. Vous nettoyez un camps ennemi, puis vous faites le tour du carnage, pour ramasser toutes les balles, les bandages, et le moindre matériel d’artisanat qui n’est pas attaché au sol. Dans Days Gone, cette approche peut s’avérer tragique, la faute à une nuée de Freakers en maraude, à des loups infectés, ou à des ours “Ragers”. Soyez prêt à attraper ce qui est juste en face de vous, et fuyez le plus rapidement possible au premier signe de désastre.

Les bases du combat. Dans Days Gone, les bastons au corps-à-corps peuvent sembler désespérées et frénétiques, avec des coups qui portent un vrai poids derrière eux. Appuyez sur R2 pour donner des coups de couteau et de hache aux combattants qui sont à votre portée ; Deacon cible automatiquement les adversaires proches, mais vous devrez appuyer sur R1 pour esquiver les attaques adverses. Et tout du long, vous devrez surveiller la barre d’endurance de Deacon.

Days Gone

L’entretien et le plein de votre moto. Info Moto #1 : Il va falloir garder votre réservoir le plus plein possible en permanence. Évidemment. En cas de besoin, vous pouvez généralement trouver des bidons d’essence dans les maisons et bâtiments, ou dans des camps de maraudeurs. Bien entendu, vous avez tout à gagner à améliorer votre réservoir d’essence au plus vite. Info Moto #2 : Votre moto n’est pas invincible ; abîmez-la suffisamment et elle tombera en panne, vous forçant à effectuer une réparation en urgence en terrain découvert. Conduisez prudemment !

Attention à la physique. En parlant de motos, Days Gone n’a pas pour but d’être un simulateur de conduite moto en campagne, mais vous voudrez maîtriser son moteur physique pour pouvoir décarrer le plus rapidement et efficacement possible lorsqu’une horde de Freakers vous tombera dessus. Règle #1 : Lorsque vous voulez effectuer un saut, essayez de faire en sorte que votre moto reste parallèle au sol, pour minimiser les dégâts.

Chasse, pêche, nature et tradition. Vous pouvez chasser de la nourriture — cerfs, loups, et bien plus –, puis revendre la viande dans des campements pour gagner argent et confiance. Vous voudrez inspirer confiance aux campements pour débloquer de meilleures améliorations pour votre moto et armes.

Une interface touchante. Vous pouvez accéder à tous les menus importants (carte, compétences, Storylines, etc…) en faisant glisser votre doigt sur le touchpad en direction d’une des quatre directions cardinales. C’est une petite touche futuriste, que j’adorerais voir dans d’autres jeux. Une autre petite touche d’immersion : les transmissions d’urgence de la radio sont diffusées via le haut-parleur interne de la DualShock 4.

Compétences et expérience. En progressant dans les Storylines et en abattant suffisamment d’ennemis, vous gagnerez des points que vous pourrez investir dans trois arbres de compétence : combat à distance, combat au corps-à-corps, et survie. Je suis devenu bien meilleur combattant grâce à des compétences qui me laissent exécuter rapidement mes ennemis après m’être libéré d’une prise au corps, réparer mes armes de corps-à-corps endommagées, et gagner des bonus de dégâts. Et ce n’est qu’un tout petit exemple — les arbres de compétence ont bien des branches.

Il est clair que Bend Studios a également travaillé très dur sur la façon dont leur jeu se présente. Days Gone montre des environnements rustiques mais méticuleusement détaillés sur la PS4 Pro, avec de magnifiques feuillages, des falaises croulantes, et des routes envahies par la poussière. Regardez attentivement, et vous pourrez compter les aiguilles de pin qui, une par une, tapissent de nombreux environnements extérieurs.

Bend Studio s’est appuyé sur les menaces et rencontres imprévisibles qui font la structure de ce monde ouvert des plus menaçants. Une arme puissante, une moto rapide, et un large stock de provisions, tout cela ne vous servira qu’un temps – vous devrez vous attendre à l’inattendu si vous voulez survivre lorsque Days Gone sortira sur PS4, le 26 avril.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Historique des modifications