Publié le

Du rap grime s’est mêlé à un orchestre philharmonique pour créer la bande-son unique de Blood & Truth

Une nouvelle vidéo nous explique comment London Studio a réussi à créer une bande-son unique en son genre

Avec l’équipe de London Studio, nous avons relevé un très gros défi avec la création de la musique de Blood & Truth. Comment faire pour que la bande-son du jeu reflète de manière authentique son environnement londonien rugueux et contemporain, tout en puisant dans les grands classiques d’action d’Hollywood ?

Nous avons imaginé un mélange de musique symphonique et de grime, rassemblant 80 musiciens d’orchestre de rang mondial et quelques-uns des rappeurs britanniques les plus connus, le tout retravaillé par le célèbre producteur de grime, Zdot. Aujourd’hui, nous voulons vous expliquer comment tout ceci a pris vie.

Blood & Truth

Trouver nos musiciens

Zdot a travaillé avec des pointures comme Wiley, « le parrain du grime » et Stormzy, un rappeur britannique en top des ventes, il était donc le choix idéal pour apporter sa touche grime à la bande originale du jeu. Nous avons ensuite approché plusieurs rappeurs et nous avons eu la chance de travailler avec des jeunes qui commencent à percer dans le milieu comme Eyez, Kamakaze, Ocean Wisdom (qui est officieusement le rappeur le plus rapide du monde !) ou encore JME, une légende sur la scène du grime qui dirige le label Boy Better Know avec son frère Skepta.

Au niveau orchestral, il nous fallait des cuivres puissants et agressifs qui pourraient à la fois servir de base orchestrale et de matériel pour les productions grime de Zdot. Pour cela, nous avons réuni 18 artistes incroyables dans le Lyndhurst Hall chez AIR Studios, tous des virtuoses de la corne, du tuba wagnérien, de la trompette, du trombone (ténor, basse et contrebasse !), du tuba et du cimbasso.

C’était grisant de les entendre jouer tous ensemble. Nous voulions un son arrogant et graveleux pour représenter Tony Sharpe, alors nous avons rajouté une trompette basse pour certains morceaux et c’était juste parfait.

Blood & Truth

Mêler la musique au gameplay

Nous avons commencé par enregistrer une suite musicale très tôt durant le développement de Blood & Truth, nous avons donné les enregistrements à Zdot qui s’est ensuite occupé de créer la musique en remixant les extraits de la session.

Cela nous a permis d’inclure la musique assez tôt, de voir comment elle fonctionnait à travers les différentes missions, et de nous assurer qu’elle s’intégrait parfaitement aux mécaniques et à la trame narrative du jeu.

En VR, la musique doit être en accord parfait avec l’action pour ne pas briser l’immersion du joueur, c’était un élément clé dans notre quête de transformer le joueur en véritable héros de film d’action. Nous avons utilisé différentes techniques pour créer l’impression que la musique s’écrit en fonction de l’avancée de chaque joueur dans le jeu.

L’un des systèmes que nous avons créés à cet effet s’appelle le « BadassOmètre ». Il fonctionne en mesurant la « Badassitude » des joueurs durant les phases de combat. Par exemple, faire tournoyer un pistolet autour d’un doigt puis abattre un ennemi d’une balle dans la tête va affoler le « BadassOmètre », mais vous faire toucher par un ennemi le fera redescendre. La musique s’adapte alors à votre degré de « Badassitude », avec des lignes de basse accompagnées d’un rythme nerveux quand vous réalisez des actions qui déchirent, et des éléments orchestraux qui prennent le dessus quand vous êtes sous pression ennemie. Cela crée une bande-son très dynamique, qui s’adapte au style de jeu de chacun et qui souligne bien l’action dans les séquences de combat.

Cette idée d’intégration minutieuse nous a poussés à enregistrer des versions orchestrales sur mesure de certains morceaux sous licence de la bande-son. Nous avons alors pu mêler la musique en jeu et la musique d’ambiance, ce qui intensifie encore l’immersion du joueur.

Nous avons eu la chance de pouvoir le faire avec des morceaux de Diplo, Tim Deluxe et MJ Cole qui ont tous beaucoup aimé le concept. Tim et MJ Cole sont de Londres, ils sont donc venus à Abbey Road pour écouter l’orchestre interpréter leurs musiques et ils ont été épatés d’entendre ces versions transformées de leur travail.

Blood & Truth

Quelques morceaux de choix

Cette bande-son est un concentré de fun à l’état pur. Si vous voulez plonger dans l’action, vous devez écouter « Swimming with Marks ». Ce morceau souligne vraiment l’intensité d’une scène et il est justement utilisé lors du point culminant d’une course-poursuite à la fin du jeu.

Si vous recherchez quelque chose d’un peu plus intime, vous apprécierez sûrement « Dishonour Among Thieves » où les cordes sont mises à l’honneur.

Ou si vous préférez un rap de classe mondiale, écoutez donc « Pedal to the Metal » de Kamakaze avec Zdot à la production.

Nous avons travaillé sur la musique de Blood & Truth pendant plus de deux ans et nous sommes impatients de vous présenter le résultat ! Nous sommes également très heureux de vous annoncer que la bande-son sortira en vinyle cet été, en collaboration avec Black Screen Records, plus d’information à venir sous peu ! D’ici là, jetez donc une oreille à la bande-son complète de Blood & Truth sur Spotify.

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications