Publié le

On a mis les mains sur le multijoueur intense et passionnant de Call of Duty: Modern Warfare

Infinity Ward charge son jeu d'une personalisation d'armes sans précédent, d'excellents modes multijoueurs, et d'un système de combat qui change la donne

Les noms sont chargés de sens, et Activision a dit beaucoup de choses avec Call of Duty: Modern Warfare. Le nom fait penser au Sublime Call of Duty 4: Modern Warfare d’Infinity Ward, qui fait partie des FPS les plus influents de tous les temps.

Activision a prouvé, lors d’un récent événement de découverte, que avait bien plus en commun avec ce jeu précurseur qu’un simple nom. Le but est simple : faire progresser le genre de la même manière avec des graphismes et sons d’excellence tout en mettant les bouchées doubles sur les armes et la personnalisation qui ont immortalisé Call of Duty 4: Modern Warfare.

Activision a lancé l’événement en rappelant sa mission : une expérience unifiée pour tous les joueurs de Modern Warfare. Fini le Season Pass. Au lieu de cela, les joueurs recevront gratuitement des cartes et autres contenus post-lancement. Le cross-play permet d’étendre la base de joueurs et de permettre aux joueurs sur console d’affronter ceux sur PC (avec des options pour choisir d’affronter ou non des joueurs armés d’une souris et d’un clavier). 

La promesse d’une expérience Modern Warfare plus cohérente et intense est très alléchante, mais le plus impressionnant se trouve dans le gameplay époustouflant proposé par Infinity Ward.

Votre arsenal définit votre style de jeu

Modern Warfare fait un retour en fanfare au gameplay qui avait élevé COD4: MW au rang de légende. Le changement le plus important : vous pouvez désormais façonner vos armes et tout votre arsenal en fonction de votre style de jeu. 

Les opérateurs sont toujours disponibles sous forme d’options cosmétiques avec des skins accrocheuses et des voix pittoresques (vous pourrez donc incarner un doomsday prepper ou un combattant de la résistance), mais vous ne disposerez plus de compétences spéciales avec temps de rechargement. Au lieu de cela, vous aurez accès à des options d’armurerie vous permettant de modifier vos armes à feu au-delà du réel. 

Vous avez toujours rêvé d’un fusil à lunette ou d’un fusil-mitrailleur à visée laser qui envoie des salves de trois balles à la fois ? Alors, faites-vous plaisir. Vous pourrez utiliser des canons de calibre 30 ou 60, des viseurs, des lasers, des bonus (pour moi, c’est le rechargement rapide !) et bien plus ! C’est un peu déroutant au départ, mais le menu de statistiques rend l’échange très intuitif. Peut-être que ce cinquième accessoire un peu pesant ne vaut pas la peine de perdre en mobilité, après tout.

Mais la personnalisation va bien plus loin que les armes à feu. Les séries de victimes ont pris du poil de la bête. Les UAV (aéronefs sans pilote), les Care Packages (packs de soin) et le redoutable Juggernaut (Poids-lourd) sont également de retour. Enchaînez huit éliminations consécutives pour débloquer de nouveaux outils comme l’Infantry Assault Vehicle (Véhicule d’assaut d’infanterie), un char léger qui peut être piloté par un joueur tandis qu’un second envoie des salves de calibre 50. Lorsqu’un certain temps s’est écoulé dans un match, des améliorations puissantes feront leur apparition comme les stopping-power rounds (balles ultra-puissantes) ou un drone de reconnaissance pour débusquer les ennemis.

Les bonus de joueur (Player Perks) permettent également l’utilisation de bénéfices passifs comme la capacité de suivre les pas d’un ennemi proche ou de ne pas briser une série de victimes même si l’on a été tué. La diversité des options montre bien l’objectif d’Infinity Ward de satisfaire tous les styles de jeu de Call of Duty, que vous jouiez les snipers, les adaptes du pistolet, les soutiens ou que vous préfériez camper.

Un niveau supérieur pour la guerre

L’obsession d’Infinity Ward d’offrir un gameplay puissant et authentique téléporte véritablement les joueurs en plein cœur du champ de bataille. La série Call of Duty est déjà célèbre pour la qualité irréprochable de sa production, mais Modern Warfare monte encore le niveau d’un cran avec des sons et des animations incroyables. 

La mini-carte ne s’affiche désormais plus par défaut. Il faudra la gagner en enchaînant les victimes. Au lieu de cela, une boussole minimaliste en haut de l’écran vous indique l’emplacement des ennemis. Je suis resté concentré sur l’action au lieu de passer mon temps à examiner la mini-carte toutes les cinq secondes. Mon ouïe a également été davantage sollicitée pour tenter de dénicher les ennemis et également récompensée par une fidélité audio à couper le souffle. Devoir se concentrer sur les coups de feu et le bruit des pas donne une certaine satisfaction quand on parvient à localiser ses ennemis.

L’amélioration des animations offre également un degré d’immersion accru. Le recul plus réaliste donne presque l’impression qu’on va avoir un bleu à l’épaule quand on tire au fusil. Les ennemis vaincus jettent leurs armes en tombant pour plus de réalisme.

Des modes multijoueur robustes et variés

Activision nous a permis de tester plusieurs modes dans Modern Warfare, du Match à mort en équipe aux combats au corps à corps. Un résumé :

  • 2v2 Gunfight : – l’un des tout nouveaux modes de Modern Warfare est également l’un des plus simples et des plus addictifs. Des équipes de deux s’affrontent lors de manches courtes, mais intenses, avec différentes armes sur des cartes réduites. Vous pensiez vous battre uniquement avec un pistolet à lunette calibre 50 et des grenades aveuglantes ? Surprise ! Le résultat : un mode compétitif passionnant, imprévisible et intime.
  • 6v6 Cyber Attack : un mode par manche où chaque joueur n’a qu’une seule vie. Vous gagnez si vous parvenez à placer un EMP près du centre de données de l’ennemi. L’objectif et l’accent sur le travail d’équipe font que les manches sont intenses et passent en un éclair.
  • 10v10 Headquarters : Un mode Roi de la colline où deux équipes adverses doivent s’approprier des quartiers-généraux sur la carte et les défendre pour gagner des points et ainsi remporter la victoire. Les déplacements incessants sur la carte offrent un savant mélange de fusillades et de défense des quartiers-généraux. Les résurrections sont désactivées pour l’équipe qui défend les quartiers-généraux capturés, ce qui offre une action intense, surtout quand on pense que la mini-carte n’est plus de la partie.
  • 20v20 Domination : Le multijoueur le plus important ayant été révélé jusqu’ici pour Modern Warfare comporte un total de 40 joueurs. Nous avons testé la carte Aniyah Palace, un bâtiment historique en ruine entouré de murs formant un véritable labyrinthe et de vastes espaces. Atteindre cinq points de contrôle avec des équipiers rend la progression vers la victoire plutôt frénétique. L’option de Sprint tactique de Modern Warfare, qui offre une petite accélération, mais vous rend particulièrement vulnérable, est très pratique ici.

La démonstration du multijoueur de Modern Warfare prouve bien qu’Infinity Ward tente de faire progresser la formule de la série à un nouveau niveau. Rien que pour ça, vous devriez compter les jours qui vous séparent de la sortie du jeu sur PS4, le 25 octobre. Et nous n’avons même pas encore vu le mode solo ni la campagne Spec Ops.

Heureusement, les fans pourront tester un peu l’arsenal et la bêta multijoueur un peu plus tard, cette année.

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications